Admission à la profession

Examen professionnel d'admission à la profession

Pourquoi un examen d'admission?

En raison du mandat de protection du public, le candidat à l'examen doit réussir l’examen professionnel d’admission à la profession de l’OIIQ pour avoir droit au permis d’exercice. Cet examen vise à évaluer s'il possède les connaissances, les habiletés et le jugement nécessaires pour résoudre des situations cliniques semblables à celles qui se présentent dans la pratique infirmière.

Il s'agit d'un examen écrit qui comprend une quarantaine de situations cliniques auxquelles se ratachent environ 130 questions ouvertes demandant une courte réponse.

Modalités d’inscription à l’examen

Lorsque la candidate à l'examen a terminé son programme de formation, son établissement d’enseignement fait parvenir à l’OIIQ son bulletin sanctionné portant la mention que son programme est complété avec succès. L’Ordre lui achemine par la poste, à son adresse personnelle, la documentation nécessaire pour qu'elle s'inscrive à l’examen professionnel d’admission à la profession.

Changement d'adresse postale

L’Ordre convoquera la candidate à l’adresse figurant sur son bulletin. Si elle déménage par la suite, elle doit communiquer avec le Bureau du registraire, afin d'informer l'OIIQ de tout changement d’adresse.

Inscription à l'examen

La candidate à l'examen devra remplir le formulaire de « Demande d’inscription à l’examen professionnel » et le retourner à l’OIIQ ainsi que le paiement des frais et autres documents requis, au moins 45 jours avant la date d’examen prévue.

Confirmation d’inscription et convocation à l’examen

Une fois son dossier vérifié et complet, la candidate à l'examen recevra par la poste, deux semaines avant la date de l’examen, la confirmation de son inscription lui indiquant le lieu et l’heure ainsi qu’un feuillet de directives.

Même si elle bénéficie d’une période de deux ans et de trois essais pour réussir l’examen professionnel d’admission à la profession de l’OIIQ et remplir ainsi les conditions de délivrance du permis, elle doit obligatoirement s'inscrire à l’examen professionnel d’admission à la profession chaque fois qu'elle est convoquée.

Absence à l'examen

Une absence non motivée à l’examen équivaut à un échec. Il est donc important qu'elle se présente à chacune des sessions à laquelle elle aura été convoquée, sous réserve de faire la preuve d’un problème de santé, d’un accouchement, du décès de son père, sa mère, son enfant ou son conjoint, ou d’un cas de force majeure. Cette preuve se fait au moyen d’un certificat médical, de décès ou de naissance. Dans les cas où la force majeure est invoquée, la situation sera analysée par le Comité exécutif. La force majeure est définie comme étant un événement grave, impossible à prévoir et à prévenir.

Après l’examen

Les résultats de l’examen seront communiqués par la poste environ 8 semaines après la tenue de l’examen.

Réussite

Si le candidat a réussi l’examen professionnel, elle a rempli une condition essentielle pour être admissible au permis d’exercice. Cependant, les conditions suivantes doivent aussi être respectées.

  • Lorsque qu'il a rempli le formulaire d’inscription à l’examen professionnel, il a dû déclarer toute décision judiciaire, disciplinaire ou pénale la concernant. Dans le cas d’une décision la déclarant coupable, l’OIIQ étudiera son dossier pour juger si cette infraction a un lien avec l’exercice de la profession et s’il peut lui accorder un permis.
  • Pour exercer au Québec, il doit avoir une connaissance de la langue française appropriée à l’exercice de la profession, en vertu de la Charte de la langue française, et en fournir la preuve à l’Ordre. Le candidat répond aux exigences de la Charte, s'il a :
    • étudié en français pendant trois ans au niveau secondaire ou postsecondaire; ou
    • réussi les examens de français langue maternelle de la 4e ou de la 5e année du secondaire; ou
    • obtenu un certificat d’études secondaires, à compter de l’année 1985-1986.

Si le candidat ne remplit pas l’une de ces exigences, elle est tenue de passer l’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF). Elle peut le faire dès la deuxième année de ses études. Il ne doit pas attendre à la dernière minute, car cela retardera la délivrance de son permis. Le formulaire d’inscription à l’examen de l’OQLF est disponible dans les établissements d’enseignement. C’est au candidat qu’il revient d’envoyer à l’OIIQ une copie certifiée conforme de l’attestation délivrée par l’OQLF.

Échec

Si le candidat échoue à l’examen professionnel d’admission à la profession, il a le droit de le passer deux nouvelles fois. Il peut donc se représenter à deux autres sessions d’examen, mais dans le délai fixé, c’est-à-dire dans les deux années suivant la date de la première session d’examen après l’obtention de son diplôme.

Il peut faire une demande de révision de ses résultats d’examen dans les 30 jours suivant leur envoi par l’OIIQ, moyennant des frais.

Permis et inscription au Tableau de l'OIIQ

Si le candidat a obtenu son diplôme1, réussi l’examen et rempli les autres conditions nécessaires pour obtenir son permis, l’OIIQ lui enverra par la poste, avec le résultat de son examen, son permis d’exercice. Ce permis lui est accordé une seule fois, pour toute sa vie professionnelle.

Cependant, le permis à lui seul n’est pas suffisant pour exercer la profession. La candidate doit s'inscrire au Tableau de l’OIIQ, le registre des membres en règle de l’Ordre. Il indique, entre autres, son employeur, son secteur d’activité et sa fonction.

L’inscription au Tableau est valable pour un an et tous les membres doivent s’inscrire chaque année, avant le 31 mars, s’ils désirent exercer la profession.

L’OIIQ a de par son mandat l’obligation de voir à la protection du public et rappelle qu’il est illégal d’exercer la profession d’infirmière sans être inscrite au Tableau de l’OIIQ, c’est-à-dire sans être membre en règle de l’OIIQ.

Comment faire pour s'inscrire?

Le candidat recevra par la poste, en même temps que son permis, la documentation nécessaire pour s'inscrire au Tableau. Il pourra le faire en ligne sur notre site Web, en personne au siège social de l’OIIQ, ou par courrier en demandant de recevoir le formulaire d’inscription.

Assurance responsabilité

Une infirmière ne peut exercer la profession sans assurance. L’OIIQ offre un régime d’assurance responsabilité professionnelle à ses membres. L'adhésion à ce régime peut être renouvelée lors de l’inscription annuelle au Tableau.

L'infirmière peut aussi adhérer à un autre régime si elle le désire. Dans ce cas, lorsqu'elle s'inscrira au Tableau, elle devra faire la preuve qu'elle est assurée. Cette obligation a trait à la protection du public et également à celle de l'infirmière.

Historique de l'examen de l'OIIQ

L'examen professionnel est régi par le Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, adopté en vertu du Code des professions (L.R.Q. c. C-26, a. 94, par. i).

L'examen professionnel de l'OIIQ comprenait deux volets (écrit et pratique) jusqu'au retrait du volet pratique en septembre 2014.


1 ou vous avez obtenu votre équivalence de l’Ordre.

 

Parcours.jpgà suivre pour devenir infirmière : dernière étape!