Admission à la profession

La note de passage

English

L’examen professionnel « porte sur les aspects théoriques et cliniques de l'exercice infirmier. Il évalue notamment l'intégration et l'application dans diverses situations cliniques des connaissances et des habiletés acquises par le candidat, en vue de déterminer s'il est apte à exercer la profession. » (Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, chapitre I-8, r. 13, art. 2). Il ne s’agit donc pas simplement d’une évaluation des connaissances.

Cet examen est constitué de situations cliniques représentatives du domaine des soins infirmiers1. Il évalue la capacité de la candidate à intégrer et appliquer ses connaissances pour prendre des décisions cliniques et intervenir de façon appropriée dans chacune de ces situations.

Depuis septembre 2014, l’examen professionnel est un examen écrit comprenant 40 à 44 situations cliniques, auxquelles se rattachent 130 à 135 questions ouvertes à réponses courtes. Les questions sont pondérées à l’intérieur de chaque situation clinique, dont la valeur est de 100 points chacune. Comme l’examen antérieur, cet examen est élaboré selon l’approche des éléments clés, laquelle permet de centrer l’évaluation sur les aspects critiques de chaque situation clinique afin de déterminer l’aptitude de la candidate à exercer la profession. Par conséquent, le niveau de difficulté de cet examen est particulièrement élevé par rapport à d’autres types d’examen. La méthode retenue pour déterminer la note de passage est la méthode Angoff, une méthode qui est reconnue en psychométrie et qui permet de tenir compte du niveau de difficulté de l’examen. La note de passage de 55% reflète le seuil établi pour déterminer si une candidate est apte ou non à exercer la profession d’infirmière.

Antérieurement, l’examen professionnel comprenait deux volets, un volet écrit et un volet pratique. Le volet écrit comprenait 25 à 30 situations auxquelles se rattachaient 100 questions ouvertes à réponses courtes. Le volet pratique était un examen clinique objectif structuré (ECOS) comprenant 16 situations faisant appel à des simulations. Dans les deux cas, les épreuves étaient élaborées selon l’approche des éléments clés. La note de passage au volet pratique de l’examen était déterminée par la méthode des cas limites, pour chaque ECOS. La note au volet écrit était déterminée en référence à des paramètres psychométriques et statistiques. Pour réussir l’examen, il fallait réussir les deux volets.

Les tableaux ci-dessous présentent les notes de passage (NP) et les moyennes (MOY) des dix dernières sessions pour les candidats se présentant pour la première fois à l’examen.

Année Session de mars Session de septembre
  NP MOY. NP MOY.
2014 Examen antérieur 55 % 59 %
2015 55 % 60 % 55 % 62 %
2016 55 % 59 % 55 % 62 %
2017 55 % 60 % 55 %  
Année Session de mars Session de septembre
  Volet écrit Volet pratique Volet écrit Volet pratique
NP % MOY. % NP % MOY. % NP % MOY. % ECOS-Samedi ECOS-Dimanche
NP % MOY. % NP % MOY. %
2011 - - - - 58,5 63,9 51,6 60,8 50,4 58
2012 53,2 59,2 50 58,5 57 63,8 47,8 55,6 50,7 58,6
2013 53,9 59,8 51,8 60 51,5 58,3 48,9 57,8 51,2 58,8
2014 55,9 62,1 48,4 56,6 - - - - - -

1 Cet échantillon tient compte de la formation collégiale donnant accès à la profession.

À lire aussi...