Demandes du public

Aux soins intensifs, y a-t-il nécessité de déterminer un PTI puisque tout est protocolisé?

Oui, au moins pour y inscrire l’information minimale relativement au profil clinique évolutif du client, comme la raison de son hospitalisation. Cependant, aux soins intensifs, le monitorage hémodynamique de routine n’apparaîtrait pas au PTI sauf si un suivi particulier était requis.  Par exemple, la surveillance exceptionnelle requise par l’administration d’un nouveau médicament pourrait y être inscrite ou la directive pourrait se limiter à indiquer l’application du protocole, le cas échéant. L’application d’un protocole est indiquée dans le PTI s’il est crucial d’en garder la trace dans le cadre du suivi clinique. Toutefois, tout écart par rapport à un protocole devrait y être inscrit. On retrouverait aussi dans le PTI tout autre problème particulier du client (p. ex. lié à la réadaptation chez un blessé médullaire).