Demandes du public

Dans le cas d’une travailleuse autonome, telle une infirmière en soins des pieds ou une infirmière stomothérapeute, lorsque le motif de consultation concerne des altérations de la peau ou des téguments ou encore des plaies, le plan thérapeutique infirmier

Dans tous les contextes de pratique, le plan thérapeutique infirmier contient les décisions cliniques qui sont cruciales pour le suivi du client. Lorsque le motif de consultation concerne une altération de la peau ou des téguments ou une plaie, l’infirmière inscrit dans le PTI, dans la section des constats de l’évaluation, les problèmes qui requièrent un suivi particulier au fur et à mesure qu’elle les constate (p. ex., hyperkératose, ongle en volute et incarné, cor dur).

Dans la section relative au suivi clinique, elle inscrit les décisions thérapeutiques qu’elle a prises – amorce, ajustement ou cessation des traitements –  pour régler ces problèmes.

Lorsqu’il s’agit d’un traitement ou d’un soin standard pour un type de problème (p. ex., débridement des hyperkératoses, énucléation de cor, coupe préventive d’un ongle en volute), l’infirmière inscrit dans la section des directives « PST standard » (plan de soins et de traitements standard). L’information pertinente relative au traitement est alors consignée dans les notes d’évolution (p. ex., le type d’instrument utilisé, telle une lame de bistouri no 10 ou une lame gouge no 2).

Lorsqu’il s’agit d’un traitement particulier, l’infirmière indique ce traitement et le suivi à assurer dans le PTI (p. ex., corriger avec lamelle, protéger sillon avec mèche en gutta-percha). La description détaillée du traitement est consignée dans les notes d’évolution et constitue le « plan de traitement »  (p. ex., installation de lamelle no 17 à l’ongle G-1, ou installation de mèche en gutta-percha à D1, sillon externe). L’infirmière inscrit aussi au PTI les directives spécifiques données au client et qui nécessitent un suivi (p. ex., consulter orthésiste pour ajustement d’orthèses [formulaire de référence remis à la cliente]).

Il peut arriver que la description du traitement soit intégrée dans les directives du PTI, si elle est succincte. Dans ce cas, les particularités liées au soin de la plaie ou des altérations de la peau et des téguments, telles l’utilisation d’une crème particulière, d’un type de pansement, ou la fréquence de réfection du pansement, peuvent être inscrites au PTI. Toutefois, l’évolution clinique de la plaie ou des altérations de la peau et des téguments est décrite dans les notes d’évolution.

L’infirmière documente aussi dans les notes d’évolution (conservées au dossier du client) les ajustements liés au déroulement du traitement (p. ex., changement de type de lame, de grandeur de lamelle ou encore nouvelle particularité liée au pansement). Les directives données au client sont aussi explicitées dans les notes d’évolution.