Demandes du public

Lors de l’implantation du PTI dans le CHSLD où je travaille, j’ai déterminé un PTI pour un client admis il y a quatre mois. La raison principale de son hébergement est une évolution de sa maladie de Parkinson. Évidemment, sa maladie nécessite un suivi cli

Lors de l’implantation du PTI, vous devez le déterminer comme s’il s’agissait d’une nouvelle admission et inscrire en date d’aujourd’hui les problèmes que vous jugez prioritaires pour le suivi clinique de votre client. Comme le problème de Parkinson existait déjà, la façon la plus simple de l’inscrire à son PTI sans laisser croire que c’est un nouveau problème est d’ajouter entre parenthèses l’année du diagnostic. Ainsi, en consultant le PTI, on peut facilement voir que la pathologie que vous avez inscrite est présente depuis longtemps et retrouver dans votre note d’évolution d’aujourd’hui la justification de ce constat ainsi que les données pertinentes. De plus, l’inscription de l’année du diagnostic permet de se reporter au dossier antérieur si plus d’information est nécessaire.