1-top-bas-st-laurent-niveau-2.jpg

Concours Innovation clinique de l'ORIIBSLGIM

Ce concours met en valeur la contribution clinique des infirmières de toutes les régions du Québec à la qualité des soins offerts à la population, à l'efficacité et à l'efficience des services de santé ainsi qu'à l'avancement de la profession d'infirmière. Il vise également à susciter l'échange d'informations entre les membres de la profession.

Prix Innovation clinique 2016

Félicitations aux infirmières du CISSS de la Gaspésie!

Faisons équipe contre le cancer : un levier d’autonomisation pour les personnes atteintes de cancer et leurs proches dans la région de la Gaspésie

Le projet « Faisons équipe contre le cancer » a été initié par des infirmières du service d’oncologie et des soins à domicile du CISSS de la Gaspésie. Il consiste en un outil d’enseignement par vidéo qui innove en matière d’enseignement clinique et d’approche « patient partenaire ».

Pour développer son autonomie et son bien-être, le patient atteint de cancer doit faire appel à un nombre important de compétences dans le domaine des autosoins. Étant donné que plus de 70 % de la population de la Gaspésie est aux prises avec des problèmes de compréhension de lecture, l’enseignement par capsules vidéo permet de faciliter la compréhension et le transfert de connaissances. Mené en collaboration avec des patients et en partenariat avec un groupe de 12 personnes ayant vécu le cancer, le projet est un succès grâce au partage du savoir expérientiel de la maladie avec d’autres patients. Les capsules traitent de prévention, de soins et de soutien. Elles sont diffusées sur le Web et dans les bibliothèques municipales de la région, et sont intégrées à des supports visuels utilisés par le personnel soignant et par des bénévoles à domicile.

L’infirmière joue un rôle déterminant en mettant en place les conditions propices au processus d’apprentissage des autosoins en impliquant aussi les proches. Le projet met en lumière toute la force de l’accompagnement thérapeutique de la pratique infirmière dans une approche interprofessionnelle. En soutenant une information en santé accessible en ligne, le projet vise à diminuer la dépendance envers les services hospitaliers et à favoriser la création d’une communauté solidaire.

Prix Innovation clinique 2016 de l'ORIIBSLGIM

Le représentant de la Banque Nationale à Rivière-du-Loup, la présidente de l’ORIIBSLGIM Renée Rivière et Christine Arsenault, infirmière responsable du projet.

Prix Innovation clinique 2015

Des infirmières du GMF Grand Gaspé récompensées

Outil de gestion de l’anticoagulothérapie

Dans le but de faciliter la gestion de l’anticoagulothérapie au GMF Grand Gaspé, Annie Denis, infirmière clinicienne, et Johanne Ferguson, infirmière, ont développé, avec l’aide d’un technicien en informatique, un logiciel adapté au suivi de la clientèle anticoagulée. Le logiciel permet de visualiser en un coup d’œil les informations cliniques pertinentes au suivi de chaque client et certaines alertes cliniques y ont été intégrées. L’instauration de ce logiciel a amélioré la qualité des soins pour cette clientèle, grâce notamment à la convivialité de l’outil, qui permet d’accéder plus facilement aux données cliniques cruciales pour le suivi de cette clientèle et d’assurer un ajustement plus précis.

En somme, ce projet, précédé de recherches et d’études, permet une plus grande efficience, une meilleure continuité des soins et des services et diminue significativement le risque d’erreurs associées notamment à la retranscription de données. Avec cette nouvelle façon de faire, les infirmières ont enrichi leur collaboration avec les autres professionnels et ont optimisé leur contribution au suivi clinique de personnes. Ce type de logiciel pourrait également être adapté à d’autres genres de suivis impliquant des ajustements médicamenteux, comme pour la dyslipidémie ou encore l’hypertension artérielle, ce qui fait foi du caractère novateur de ce projet.

Prix Innovation clinique 2015 de l'ORIIBSLGIM

Dans l'ordre habituel : Renée Rivière, présidente de l'Ordre régional; Guylaine Jalbert, vice-présidente de l'Ordre régional et responsable du comité de sélection;  Annie Denis  et Johanne Ferguson; Géraldine Sweeney, Directrice de succursale, et Jonathan Blais-Smith, conseiller en finance personnelle, Représentant la Banque Nationale

Prix Innovation clinique 2014

Une initiative du CSSS de Roché-Percé récompensé

Clinique mobile des maladies chroniques

Dans le but d’améliorer l’efficacité et l’efficience dans la gestion et la prévention des maladies chroniques dans la région, deux infirmières du CSSS du Roché-Percé, Marie-Ève Hunter, infirmière clinicienne, et Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité, ont mis sur pied un programme où une équipe interdisciplinaire offre ses services à la clientèle atteinte de maladies chroniques dans quatre salles de conditionnement physique de la communauté.

L'équipe composée d'une infirmière clinicienne, d'un kinésiologue et d'une nutritionniste offre un suivi intensif de 12 semaines à raison de deux fois par semaine à une clientèle atteinte de maladies chroniques, qui présente des facteurs de risques (HTA, dyslipidémie, obésité, tabagisme, etc.). En plus, de favoriser la diminution des consultations à l’urgence et les hospitalisations, ce programme a pour avantages de prévenir des dégradations de l’état de santé liées à une faible auto-efficacité dans la gestion des problèmes de santé et des traitements prescrits, de favoriser une meilleure adhésion aux traitements, d'améliorer l’expérience de soins et d'amener les clients à une prise en charge autonome de leur état.

Depuis la création du programme en 2011, plus de 200 patients ont bénéficié du suivi intensif. Les résultats constatés sont positifs : diminution des glycémies et de l’hémoglobine glyquée, amélioration de la tension artérielle et, dans certains cas, diminution de la médication. Vu le succès du projet, le modèle a été intégré en septembre 2013 au volet enfant/jeunesse/famille. Le programme a également attiré l’attention des Premières Nations qui, elles aussi, vivent dans des régions éloignées.

Prix Innovation clinique 2014 de l'ORIIBSLGIM
De gauche à droite : Annie Langevin, vice-présidente de l’ORIIBSLGIM; Lucie Tremblay, présidente-directrice générale de l’OIIQ; Nadia Lévesque, Banque Nationale; Marie-Ève Hunter et Stella Travers, lauréates du prix Innovation clinique Banque Nationale 2014, et Viviane Anderson

Anciens lauréats

2012

Connaissez-vous les « mémos animés »? Un outil branché de partage des connaissances

Face à l’accélération de l’évolution scientifique et technique et de la masse d’information qui en découle, les infirmières du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Baie-des-Chaleurs ont transformé les notes de service affichées au babillard en « mémos animés », de courtes vidéos qui illustrent la pratique de soins de santé.

Cette innovation des plus efficaces en matière de formation mise sur le savoir des infirmières et sur l’apprentissage par modelage pour offrir des services de la plus haute qualité, contribuant ainsi à réduire le risque d’erreurs. Face à leur grand succès, les « mémos animés » sont aussi utilisés pour l’enseignement aux patients.

Ce projet, intitulé Les mémos animés : outils « branchés » de partage des connaissances des infirmières, a valu à l’équipe le prix Innovation clinique de l’Ordre régional.

Les concepteurs du projet sont Renée Rivière, inf., adjointe à la direction des soins infirmiers au CSSS de la Baie-des-Chaleurs, et responsable du projet, de même que Christine Arsenault, conseillère, Jean-Luc Gendron, conseiller en communication, Émilie Picarou, chargée de projet, et Solange Gagné, responsable des Nouvelles technologies de l’information et des communications (NTIC).

oriibslgim_prix_innovation_clinique_2012.jpg
De gauche à droite : Renée Rivière, Christine Arsenault, Jean-Luc Gendron, Solange Gagné et Émilie Picarou

Récipiendaire régional 2011

Le suivi intégré favorise les soins à domicile des personnes âgées

Face à des problèmes d’engorgement à l’urgence, les infirmières, Lucienne Arseneau, Nancy Aucoin, Johanne Cantin, Carmen Renaud, Gabrielle Lapierre et Estelle Lapierre, du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) des Îles, aux Îles-de-la-Madeleine, ont mis sur pied un programme qui consiste à encadrer le séjour hospitalier des patients du CSSS en faisant appel à des intervenants et partenaires internes et externes de toutes les disciplines, tant au niveau préventif que curatif.

L’organisation du travail a été réaménagée, de même que le fonctionnement du service de soutien à domicile. Des rencontres hebdomadaires entre les différents intervenants facilitent également le suivi posthospitalisation.

Les résultats sont concluants : par exemple, le pourcentage d’occupation des civières à l’urgence était de 162 % en 2007-2008, comparativement à 88 % en 2010-2011, et ce, malgré une augmentation de plus de 3000 visites. Le taux de réhospitalisation a également diminué de façon significative, permettant de réduire encore davantage l’engorgement. Ce projet a aussi resserré les liens entre les intervenants et les partenaires, optimisant les soins et facilitant la mise en place d’un suivi efficace après l’hospitalisation. La clientèle s’est dite satisfaite de l’organisation des services, ajoutant qu’elle se sentait davantage en sécurité à son retour à domicile.

Récipiendaire régional 2010

Un « compagnon virtuel » pour faciliter le transfert des connaissances

Tenant compte de l'importance cruciale du transfert de connaissances, une équipe du CSSS de la Baie-des-Chaleurs (CSSSBC) a mis sur pied un projet novateur pour les recrues qui travaillent dans le programme d'antibiothérapie intraveineuse à domicile.

L'équipe est composée de l'infirmière Claudette Bourdages et des infirmières cliniciennes Diane Bourque, Yolande Chouinard, Brigitte Ouellet et Nathalie Plourde.

Les infirmières d'expérience ont ainsi filmé sur le terrain, avec leurs commentaires, les principales situations de travail qu'elles ont connues au cours des quinze dernières années. La recrue qui travaille au domicile d'un client peut donc visualiser sur un iPod ce qu'une infirmière d'expérience ferait à sa place dans une situation donnée, et ce, à tout moment. Tous les secteurs de soins peuvent également compter sur des TV-DVD disponibles dans des aires de formation. La formation est aussi disponible sur l'intranet du CSSSBC. Ce programme, qui a fait l'objet de prix et mentions d'excellence, a contribué notamment à la prestation d'un service sécuritaire et de grande qualité, tout en diminuant le taux de roulement du personnel.

Plus de 40 centres hospitaliers ont communiqué avec le CSSSBC pour travailler selon cette approche en matière de transfert des connaissances.

Récipiendaire régional 2008

Vers une organisation apprenante : mise en place d'un dispositif de transfert des connaissances, l'expérience des infirmières de la maternité du CSSSBC

Face au nombre important d'infirmières qui partent à leur retraite et à la pénurie de ressources, l'équipe de l'unité de maternité du CSSS de la Baie-des-Chaleurs, coordonnée par Christine Arsenault, infirmière-chef, a mis sur pied un projet qui favorise le transfert des connaissances des infirmières d'expérience au profit de leurs jeunes collègues.

Les infirmières expertes ont cartographié les connaissances cruciales à transmettre aux infirmières qui débutent et les compétences requises dans les situations spécifiques aux soins de maternité pour en faire une combinaison de ressources variées. Le dispositif comprend en plus du suivi clinique d'une infirmière mentor, un aide-mémoire intégrant les trucs du métier des infirmières d'expérience et  un outil permettant un recul réflexif des d'expériences cliniques. Une vidéo présentant la pratique de soins infirmiers auprès d'une patiente en travail et lors de l'accouchement  ainsi que la réflexion infirmière guidant chaque action complète le dispositif. L'initiative a contribué à favoriser la rétention des recrues, à mobiliser leur désir d'apprendre, à réduire le nombre de situations de non-respect des procédures, à améliorer la prise en charge des patientes lors de situations complexes et à augmenter la satisfaction du personnel médical et infirmier. On note aussi une diminution de 14 % du recours aux heures supplémentaires depuis 2005.

L'initiative fait maintenant l'objet de projets pilote dans différents secteurs du CSSS.

Récipiendaire régional 2007

Guide pratique en soins palliatifs

Dans le cadre de la réorganisation des soins palliatifs en Haute Gaspésie, un comité permanent a été formé.

Trois infirmières, Francine Asselin, Lise Grégoire et Dorothée Sohier, en collaboration avec d'autres intervenants, ont élaboré un guide pratique de soins palliatifs ainsi qu'une formation s'adressant au personnel infirmier. Ce guide contient des ordonnances collectives spécifiques facilitant l'autonomie des infirmières en CH, CHSLD et CLSC leur permettant d'agir promptement et efficacement dans les soins de fin de vie. Ce guide a contribué à réaliser le souhait de plusieurs personnes de mourir à la maison. Le nombre de ces dernières a augmenté au cours des deux dernières années, ce qui a contribué à la réduction des coûts des soins palliatifs au centre hospitalier.

Les infirmières Asselin, Grégoire et Sohier ont donné la formation d'une journée à une soixantaine de leurs collègues. L'uniformisation des soins, la mise à jour des techniques de soin et la création d'ordonnances collectives ont contribué à offrir des soins de plus grande qualité autant au centre hospitalier et au centre de soins de longue durée qu'à domicile.

Récipiendaire régional 2006

Soutien, enseignement et suivi pour mieux encadrer les personnes dépressives

Face à la problématique complexe que constitue la dépression majeure, Carmen Deschênes, infirmière clinicienne, en collaboration avec une équipe du Réseau de la santé et des services sociaux de la Matapédia, a élaboré un programme de suivi intégré dans la communauté pour les adultes atteints de dépression et qui éprouvent des difficultés à suivre leur traitement.

Cette infirmière offre ainsi un enseignement et un soutien à la personne et à son entourage. Au besoin, elle communique avec le médecin, le pharmacien et le psychiatre et elle peut aussi référer le patient à d'autres professionnels ou organismes communautaires.

Jusqu'ici, le programme a permis de diminuer les hospitalisations ainsi que le risque suicidaire, en plus de responsabiliser la personne atteinte dans son processus de guérison.

Récipiendaire régional 2005

Pour une meilleure gestion des épisodes de soins à domicile

L'équipe du Réseau de la santé de La Matapédia a mis sur pied un ensemble d'outils qui visent à améliorer les soins infirmiers à domicile intégrés dans le cadre d'un suivi systématique de la clientèle.

Ces outils aident les infirmières et les gestionnaires dans la gestion des épisodes de soins à domicile, à s'assurer que le client a la capacité de gérer lui-même ses symptômes, à mesurer les écarts dans l'efficacité du système et ainsi apporter les correctifs requis.

Les deux conceptrices du projet sont Cathy Bérubé, responsable des services de soutien à domicile, qui a conceptualisé l'organisation du travail, planifié et implanté la structure permettant l'implantation du projet, et Nicole Lepage, infirmière en support clinique, qui a développé les outils, supporté les infirmières dans l'implantation et le suivi continu du projet. Ce projet favorise notamment la responsabilisation de la clientèle face à sa santé. Jusqu'ici, il a contribué à diminuer le nombre de consultations à l'urgence et à réduire de 50 % le nombre d'hospitalisations des clients. Ceux-ci se disent satisfaits d'être impliqués activement dans leur plan de soins et les infirmières se sentent plus valorisées.

Ce projet a amélioré la planification des ressources infirmières, un impact important si l'on considère le contexte de pénurie de la main-d'œuvre.

Récipiendaire régional 2004

Implantation d'un protocole de dépistage de la violence conjugale au CLSC de la Haute-Gaspésie

Linda Leblanc, infirmière au Centre de santé de La Haute-Gaspésie, a implanté un protocole de dépistage de la violence conjugale dans son milieu de travail après en avoir d'abord évalué les besoins.

Par la suite, 95 % des professionnels du CLSC ont reçu une formation en dépistage de la violence conjugale. Afin de les aider et de les soutenir dans leurs interventions, des outils ont été créés : diaporama, histoires de cas, aide-mémoire pour l'intervention, test d'auto-évaluation des connaissances, carte décrivant les ressources disponibles dans la région, etc.

Les résultats sont très concluants : durant le premier trimestre de 2003, huit situations de violence ont été identifiées et sept femmes ont été recommandées aux ressources du milieu. À titre de comparaison, une seule situation de violence conjugale avait été identifiée en 2002.

Récipiendaire régional 2003

L'unité de transport pour intraveineuse (UTI)

Lisette Jean, du Centre hospitalier d'Amqui, a inventé une unité de thérapie intraveineuse (UTI), soit une unité de rangement qui permet d'accéder rapidement et en toute sécurité au matériel nécessaire à la thérapie intraveineuse lors du transport d'un patient en ambulance.

Sur une surface de travail en tissu imperméable, elle a cousu des élastiques à divers intervalles et conçu des espaces de rangement pour des fioles de médicaments, des seringues de divers calibres, des tampons d'alcool et des rouleaux de diachylon. L'unité se fixe au moyen de deux attaches, sur la ceinture de sécurité du patient étendu sur la civière. En plus d'être faciles à transporter, légères et lavables, ces unités sont plus pratiques que les modèles existants et ne coûtent que 20 $.

Grâce à cette invention, Mme Jean a gagné le Prix d'excellence du Canada en sécurité des soins infirmiers décerné par la Canadian Intravenous Nurses Association.

Récipiendaire régional 2002

La violence dans les relations amoureuses chez les ados, une problématique qui nous concerne tous!

Isabelle Rousseau, du Centre hospitalier régional de Rimouski, a conçu un programme de formation à l'intention des jeunes qui subissent de la violence dans leurs relations amoureuses, une problématique qui toucherait entre 10 % et 20 % des adolescentes.

Les aspects de la violence et l'ampleur du phénomène, le cycle de la violence conjugale ainsi que les signes et les symptômes de la violence au sein du couple y sont abordés. La formation a été donnée à des étudiants inscrits au programme d'adaptation scolaire offert à l'école Paul-Hubert.

Après cinq rencontres, les jeunes ont dit être mieux informés et avoir appris comment se sortir eux-mêmes d'une telle situation ou aider les autres à s'en sortir.

Récipiendaire régional 2001

Lafibromyalgie : l'art d'une prise en charge personnelle avec un suivi systématique

Infirmière en pratique privée ayant elle-même vécu la plupart des symptômes de la fibromyalgie, Huguette Auclair a conçu un programme de soins qui prévient et réduit les complications de cette maladie chez les personnes atteintes.

Ce programme vise à agir sur leur mode de vie, entre autres, en les incitant à modifier leurs habitudes alimentaires, à suivre un programme d'exercices pour limiter la perte de mobilité, et à apprendre à se détendre. Les 58 personnes qui ont été suivies par cette infirmière ont vu leur état s'améliorer d'environ 90 % dans une période de trois à six mois.
Mme Auclair est aussi l'auteure du livre qui est distribué en Amérique du Nord et en Europe.

Récipiendaire régional 2000

Centre d'enseignement et de formation sur site Internet : le diabète

Christine Arsenault et Françoise Poirier, du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, ont créé un Centre d'enseignement et de formation sur site Internet : le diabète, pour compléter les services offerts à la Clinique d'enseignement du diabète du Centre hospitalier Baie-des-Chaleurs.

Ces infirmières ont rédigé le programme de formation du site, qui aborde le contrôle du diabète, les soins spéciaux, les complications, etc., et travaillé de concert avec d'autres professionnels de la santé pour réaliser certaines rubriques. Avec plus de 3 000 consultations par mois, ce site répond à un réel besoin d'information. Les personnes diabétiques y trouvant les renseignements nécessaires pour améliorer et prendre en charge leur santé, elles consultent plus rapidement un professionnel de la santé en cas de complications, ce qui prévient la détérioration de leur état.

Un bel exemple d'utilisation du cyberespace, qui permet de communiquer de l'information sur le diabète à un grand nombre de personnes.

Récipiendaire régional 1999

L'asthme, une maladie qui se maîtrise! Moi, j'y crois!

Il s'agit d'un programme de formation destiné aux infirmières travaillant dans les CLSC afin d'uniformiser l'enseignement donné à la clientèle asthmatique.

À la suite de cette formation, l'infirmière peut évaluer adéquatement l'état de santé de l'asthmatique et apporter les correctifs techniques ou environnementaux qui s'imposent. Le confort et la qualité de vie des personnes asthmatiques s'en trouvent grandement améliorés et celles-ci éprouvent moins d'anxiété envers leur maladie.

Responsable du projet : Ginette Dubé

Récipiendaire régional 1998

Le dépistage de la violence conjugale à l'urgence : un pas vers l'autonomie

C'est un programme de formation destiné aux infirmières de l'urgence sur le dépistage de la violence conjugale. Elles y apprennent leurs droits et leur rôle dans un contexte de violence, elles font l'acquisition de nouvelles techniques d'entrevue et élaborent des plans de protection en fonction des décisions des victimes. Au terme de cette formation, les infirmières peuvent déceler rapidement les signes de violence conjugale, diriger la victime vers les ressources appropriées et lui accorder tout le soutien nécessaire.

Responsables du projet : Denise Côté et Marjolaine Roy

Récipiendaire régional 1997

Pour une meilleure qualité de vie après une opération du sein

Ce programme, qui vise à offrir un soutien aux patientes ayant subi une chirurgie du sein, contribue à minimiser leur anxiété, les rend plus autonomes et améliore leur qualité de vie. Chaque femme opérée reçoit un enseignement uniforme, mais qui peut être adapté à ses besoins. Les dépliants utilisés pour l'enseignement remportent un tel succès qu'on envisage une diffusion régionale, voire provinciale.

Responsables du projet : Micheline Pelletier et France Lapointe

Récipiendaire régional 1996

Intervention cognitive et comportementale auprès d'une clientèle présentant de l'agoraphobie

Responsable du projet : Henriette Turbide

Il n'existe pas de description plus complète pour ce prix.

Récipiendaire régional 1995

Programme d'automédication pour personnes toxicomanes

Responsable du projet : Chantal Paquette

Il n'existe pas de description plus complète pour ce prix.