9-top-Cote-Nord-niveau-2.jpg

Concours Innovation clinique de l'ORIICN

Ce concours met en valeur la contribution clinique des infirmières de toutes les régions du Québec à la qualité des soins offerts à la population, à l'efficacité et à l'efficience des services de santé ainsi qu'à l'avancement de la profession infirmière. Il vise également à susciter l'échange d'informations entre les membres de la profession.

La période de présentation des dossiers de candidature prend fin le 1er mars. Les gagnantes du prix régional sont honorées lors de l'AGAR et reçoivent un montant de 1000 $. Leur candidature est ensuite transmise à l'OIIQ qui dévoile les gagnantes du Grand Prix provincial lors de son congrès annuel, qui se tient en novembre.

Pour en savoir davantage, consultez la section Présentation d'un projet du site de l'OIIQ.

2016

Tronc commun : un programme d’orientation qui prend racine

Le projet, mené par la conseillère clinique Nancy Asselin, vise à fournir un programme d’orientation en tronc commun de quatre jours qui répond à la fois aux besoins de formation des nouvelles candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et à ceux des infirmières et des infirmières auxiliaires qui sont recrutées au Centre intégré de services de santé et de services sociaux de la Côte-Nord. Le tronc commun permet de transmettre des notions théoriques et pratiques afin d’acquérir des compétences initiales et transversales. En effet, l’orientation et l’intégration de CEPI, d’infirmières et d’infirmières auxiliaires au sein d’un même groupe permettent la transmission d’une pratique uniformisée et standardisée.

Toutes les dimensions de la pratique infirmière sont mises en valeur dans ce projet qui mise principalement sur l’évaluation de la santé sur les plans préventif, curatif et palliatif. La planification des soins, la communication et la coordination des soins entre les infirmières et les autres professionnels de la santé sont également favorisées, car plusieurs outils, ordonnances collectives et sujets de formation sont préparés ou soumis en collaboration avec des médecins, des pharmaciens, des travailleurs sociaux et des nutritionnistes. Le projet favorise la collaboration interprofessionnelle et la création d’une culture de soins infirmiers sécuritaires et de qualité.

Prix Innovation clinique 2016 de l'ORIICN
Carole Mercier, secrétaire générale de l'OIIQ; Marlène Robichaud, représentante de la Banque Nationale; la responsable du projet gagnant Nancy Asselin, conseillère clinique au CISSS Côte-Nord; Sylvie Charette, infirmière au CISSS Côte-Nord et membre de l'équipe gagnante; Esther Cimon, secrétaire de l'ORIICN, et Marie Legendre, présidente de l'ORIICN.

Anciens lauréats

2015

Implantation d’une clinique de maladies chroniques

À Sept-Îles, Lyne Jean, infirmière, et Johanne Murray, infirmière clinicienne ont implanté une clinique de maladies chroniques où les infirmières jouent un rôle pivot dans la prise en charge, le suivi et le soutien des personnes atteintes de maladie chronique et de leur famille, en collaboration avec d'autres professionnels ou services. À ce titre, elles agissent comme gestionnaires de cas, en planifiant et coordonnant les soins cliniques données à la personne. Elles assurent la surveillance clinique et la mise en œuvre d’interventions favorisant l'adaptation et l'autogestion de la maladie, dont l’enseignement aux patients et familles. Elles maintiennent également des contacts étroits avec les services hospitaliers et communautaires dont les groupes de médecine familiale, les pharmaciens communautaires et les ressources communautaires.

S’inscrivant dans une approche de soins de proximité, cette clinique regroupe au sein d’un même service, les interventions visant le suivi de certaines maladies chroniques : maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), le diabète et l’insuffisance cardiaque.

En plus de permettre un meilleur accès aux services de santé, les personnes suivie par cette clinique ont vu leur santé, leur autonomie et leur qualité de vie s’améliorer. Les résultats le prouvent : entre autres, 66 % des participants ont noté une amélioration de la qualité de vie six mois après leur participation au programme de réadaptation pulmonaire. En outre, 97,5 % des diabétiques qui ont suivi un régulier à la clinique ont vu leurs résultats d’hémoglobine glyquée s’améliorer. Le programme a également contribué à l’efficacité et à l’efficience des services. Considérant la prévalence des maladies chroniques à la grandeur de la province, ce projet pourrait aussi être implanté ailleurs, ce qui fait foi de sa réussite à tous les niveaux.

2014 - Guide d’observation et d’intervention du développement de l’enfant de la naissance à 5 ans

Une intitiative du CSSS de Port-Cartier

La création d’un Guide d’observation et d’intervention du développement de l’enfant de la naissance à 5 ans a permis à deux infirmières cliniciennes de l’équipe de santé parentale et infantile du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Port-Cartier, Luce Tanguay et Marlène Vibert, d’innover et d’améliorer la qualité des services qui sont offerts aux familles de jeunes enfants.

L’utilisation du guide permet aux infirmières, en collaboration avec les parents, d’évaluer de façon structurée le développement global de l’enfant. Le guide permet de surveiller quatre aspects principaux : le développement physique, cognitif, affectif et social de l’enfant. Il favorise le développement harmonieux de l’enfant. Pour les familles de jeunes enfants, l’infirmière représente une professionnelle de proximité. De par son champ d’exercice, elle est en mesure de procéder à l’évaluation de l’état de santé. Dans le cadre de ce projet, les infirmières ont démontré leur grande capacité d’innovation.

L’évaluation de la satisfaction des utilisateurs du guide permet d’affirmer qu’il s’agit d’une initiative couronnée de succès.

2013

Sac tout en un pour la réanimation néonatale

Au CSSS de Sept-Îles, où 600 accouchements se pratiquent chaque année, il arrive que des patientes se présentent à l’improviste pour accoucher sans avoir eu un suivi de grossesse, ce qui constitue une source de risque pour le bon déroulement de l’accouchement. Pour parer aux situations d’urgence qui peuvent alors survenir, l’infirmière France Albert a conçu un sac tout en un destiné au personnel infirmier et médical afin de faciliter les étapes de réanimation et de diminuer les délais d’intervention auprès du nouveau-né.

Dès que des signes de souffrance fœtale durant le travail sont observés, l’infirmière ou le médecin ouvre le sac et prépare le matériel nécessaire pour une réanimation. Une deuxième infirmière prépare la médication sans problème, guidée par la fiche technique qui détermine les dosages déjà calculés selon le poids du bébé, et qui indique la façon de les administrer. À l’aide du formulaire de notes, l’infirmière peut suivre aisément l’évolution de la réanimation. Elle n’a qu’à cocher ce qui est fait et guider le personnel vers les étapes de la réanimation à l’aide de l’algorithme. Cette surveillance clinique permet d’évaluer attentivement et de façon soutenue les paramètres cliniques de la condition physique du nouveau-né et les facteurs qui peuvent les influencer. Cinq sacs sont maintenant disponibles : deux au secteur mère-enfant, deux au bloc opératoire et un autre à l’urgence. Bientôt, il sera disponible à bord de l’ambulance aérienne du gouvernement du Québec. De plus, le sac tout en un a été choisi comme pratique exemplaire par Agrément Canada.

Pour la période 2013, le sac tout en un a été disponible pour plus de 543 accouchements en salle d’accouchement et pour 77 césariennes au bloc opératoire. Il a été utilisé une fois à l’urgence.

2012

Implantation du suivi de grossesse conjoint infirmière-médecin à l'UMF Manicouagan

Un nouveau modèle de collaboration interprofessionnelle

Face à une pénurie de médecins et à une augmentation de 30 % du nombre de grossesses dans leur région, Esther Cimon et Johanne Harrisson, infirmières cliniciennes à l'Unité de médecine familiale de Manicouagan, ont créé une approche de suivi de grossesse conjoint infirmières-médecins, de sorte que les services de périnatalité ont pu être maintenus et même améliorés.

Après avoir créé un comité de travail infirmières-médecins, les infirmières ont développé leurs compétences en matière de consultations de grossesse, les rôles et tâches des membres de l'équipe ont été définis et un cadre de supervision clinique a été développé. Cinq des 13 visites de suivi de grossesse ont alors été déléguées aux infirmières.

L'équipe a aussi ajouté un contact téléphonique au début de la grossesse afin de pouvoir dépister des situations à risque, et la possibilité de rejoindre les infirmières en tout temps par téléphone pour recevoir des conseils personnalisés.

Dans le cadre de cette collaboration interprofessionnelle, les infirmières ont pu réaliser pas moins de 400 consultations auprès de 80 femmes depuis février 2011. Les participantes à un sondage ont souligné le lien de confiance et l'accès plus facile à une professionnelle de la santé compétente. Les infirmières cliniciennes, de leur côté, ont apprécié l'élargissement de leur champ de compétence et leur plus grande autonomie professionnelle, tandis que les médecins peuvent notamment effectuer un plus grand nombre de suivis de grossesse.

Récipiendaire régional 2011

Des infirmières spécialisées dans l’évacuation médicale par avion

Les infirmières Sylvie Auger et Carolle Veilleux, du Centre de santé et de services sociaux de la Basse-Côte-Nord (CSSSBCN) ont conçu un projet qui a permis de réduire le taux de mortalité et de morbidité des patients transportés d’urgence par avion vers le CSSSBCN ou d’autres centres spécialisés.

Grâce à leur projet, une équipe de huit infirmières a été spécialement formée pour l’évacuation médicale par avion. Considérant la diversité et la complexité des cas des patients qu’elles accompagnent, ces infirmières doivent non seulement être créatives et débrouillardes, mais également posséder un large éventail de connaissances et de compétences. Elles se distinguent par leur goût de l’aventure et du défi et, bien sûr, par leur souci de prodiguer des soins de qualité malgré un environnement physique restreint. Souvent seule avec le client, l’infirmière doit en assurer la surveillance clinique et, au besoin, prendre des décisions rapidement comme demander au pilote de voler à basse altitude pour assurer un plus grand bien-être au patient.

En 2009-2010, l’équipe a assuré le transfert de 198 patients de façon rapide et sécuritaire.

Récipiendaire régional 2010

Un suivi systématique et interdisciplinaire pour les personnes diabétiques

En Minganie, 7,9 % de la population souffre du diabète, avec un besoin criant d'enseignement et de suivi. La solution? Implanter un programme d'enseignement complet et structuré pour les personnes diabétiques et prédiabétiques, ainsi qu'un suivi systématique de leur état de santé.

Voilà ce qu'a réalisé une équipe du groupe de médecine de famille (GMF) de la Minganie avec la participation de l'infirmière clinicienne Rébecca Cormier, sous la supervision du Dr Chantal Guillemette. Le programme mise aussi sur l'interdisciplinarité en mettant à contribution tous les intervenants du Centre de santé et de services sociaux. L'infirmière effectue désormais le suivi des glycémies, de l'ITH (indice tibio-humérale pour déterminer le niveau d'insuffisance artérielle des membres supérieurs et inférieurs), l'examen des pieds, l'enseignement, l'ajustement de la médication, etc. Grâce au suivi diabétique, douze hospitalisations et six visites à l'urgence ont été évitées et il a allégé la tâche des médecins. Il est apprécié tant par les intervenants que par les patients.

En fait, le projet a donné de si bons résultats que l'équipe envisage d'en implanter un semblable pour d'autres préoccupations de santé comme les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) et la grossesse.

Récipiendaire régional 2008

Protocole du service intégré de dépistage et de prévention des ITSS du CSSS de Sept-Îles

Jacqueline Losier, infirmière clinicienne au CSSS de Sept-Îles, a profité de l'avènement de la « loi 90 » pour élaborer un protocole de dépistage et de prévention des infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS).

Ce protocole innovateur inclut toutes les informations, procédures et modalités pertinentes à l'égard du fonctionnement efficace d'une clinique de dépistage, incluant le cadre organisationnel, la démarche clinique ainsi que les rôles et responsabilités des membres de l'équipe. Son utilisation assure la standardisation des pratiques cliniques et la continuité des soins aux clients, tout en permettant à ces derniers de recevoir des services de qualité et un enseignement adapté à leurs besoins. Les infirmières expriment aussi leur satisfaction d'exploiter pleinement leurs compétences dans un cadre basé sur des données probantes. Le protocole a aussi permis d'augmenter le nombre d'usagers sans entraîner un accroissement des ressources et de réduire le délai avant le début des traitements. Il a également contribué à réduire la propagation des infections au sein de la population. À ce jour, déjà quatre établissements du réseau de la santé ont choisi d'encadrer leur service SIDEP avec ce protocole pour le plus grand bien de leur clientèle.

Dans le contexte où l'accessibilité des services médicaux est restreinte, le protocole SIDEP s'avère un outil indispensable qui permet la diminution des délais d'attente et de traitement pour les ITSS. L'autonomie et la disponibilité de l'infirmière permettent l'accès rapide des clientèles vulnérables diminuant les conséquences liées aux retards de traitement.

Récipiendaire régional 2007

Des outils efficaces pour les intervenants en cessation tabagique

France Houle, infirmière clinicienne en prévention au CSSS de Manicouagan, a pris l'initiative de concevoir quatre outils pour rendre encore plus efficace le counseling auprès des fumeurs qui souhaitent se libérer de leur dépendance à la nicotine.

Il s'agit de : l'analyse de la motivation du fumeur, qui est un facteur clé de succès dans l'abandon tabagique; l'établissement de balises en matière d'intervention minimale et brève; l'utilisation d'un poumon mécanique pour créer un impact en faisant appel à la vue, à l'odorat et au toucher; et l'explication de la dépendance chimique à la nicotine à l'aide d'un schéma, pour minimiser les risques de rechute.

En 2006, 28 des personnes inscrites au programme du CSSS de Manicouagan maintiennent leur cessation amorcée depuis un an, comparativement à 11 en 2005.

Récipiendaire régional 2006

Le guide Précautions contre la transmission : un outil efficace pour contrer les infections nosocomiales

Nathalie Tremblay, conseillère en prévention des infections au Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Sept-Îles, a créé un guide de Précautions contre la transmission pour réduire la propagation des infections nosocomiales.

Cet outil de travail et de référence détaille les mesures de protection pour différents types d'isolement. À la fois concis, complet et pratique, il renferme aussi des tableaux de référence, des dépliants d'information pour les familles ainsi que des pictogrammes pour le personnel et les visiteurs. Un premier guide s'adresse au personnel infirmier et aux préposés aux bénéficiaires, tandis que le second vise le personnel d'entretien sanitaire.

Ce guide contribue à rendre les mesures de prévention plus uniformes et répond mieux aux questions du personnel.

Récipiendaire régional 2005

Des soins de qualité à domicile plutôt qu'à l'hôpital pour les femmes qui présentent une grossesse à risque

Dolores Roy, infirmière responsable de la clinique GARE au Centre de santé et des services sociaux de Sept-Îles, a mis sur pied un projet de suivi à domicile pour les femmes présentant une grossesse à risque élevé.

Les patientes bénéficient ainsi d'un suivi régulier et de soins de qualité tout en réduisant le plus possible leurs déplacements. L'infirmière, qui a une expertise en obstétrique, maîtrise l'interprétation des tracés du monitoring fœtal, effectue les examens du col utérin de la cliente, offre l'enseignement spécifique relié aux grossesses à risque élevé et peut prendre en charge une urgence obstétricale. Ce service est fondé sur une collaboration étroite entre les obstétriciens, les médecins et les infirmières.

En plus d'être pratique et rassurant pour les patientes, il a mené à une réduction de 310 jours d'hospitalisation au Centre hospitalier régional de Sept-Îles pour l'année 2003-2004, soit une économie de 124 000 $ en frais d'hospitalisation.

Récipiendaire régional 2004

Outil d'intégration de l'infirmier et de l'infirmière à l'urgence du CHRSI

Luc Bouchard, assistant infirmier-chef à l'urgence du Centre hospitalier régional de Sept-Îles, a élaboré un programme de formation et d'intégration des infirmières et infirmiers afin d'offrir de meilleurs services à la clientèle de cet établissement. Avant l'implantation de ce programme, le processus d'intégration du personnel infirmier à l'urgence variait selon le style pédagogique et l'expérience de ceux qui dispensaient la formation, ce qui entraînait un manque d'uniformité dans les interventions du personnel infirmier.

Le programme de formation et d'intégration conçu par M. Bouchard pallie cette lacune en favorisant un développement plus uniforme des aptitudes et des connaissances en soins de première ligne, l'octroi d'un service standardisé et plus efficace ainsi qu'un travail d'équipe multidisciplinaire.

Récipiendaire régional 2003

Camp pour diabétiques

Gail Cox, Daniel Gionet, Carynne Guillemette, Marie-Josée Michel, Léonce Picard, Karine Régis et Patsy Roussel, des Centres de santé de Uashat mak et Mani-Utenam ont voulu aider la communauté montagnaise à prendre en charge leur diabète, une maladie qui frappe cette population deux à trois fois plus souvent que la moyenne québécoise. Entre septembre 2001 et octobre 2002, les infirmières ont tenu cinq camps pour diabétiques d'une durée de trois jours chacun.

Elles ont offert à une soixantaine de participants, dans leur langue maternelle, des ateliers sur les manifestations et les complications du diabète de type II, l'utilisation du glucomètre, la médication, la gestion du stress, les soins des pieds, l'alimentation et l'activité physique. Des suivis ont révélé que la plupart des participants avaient adopté des habitudes de vie plus conformes à leur état de santé.

Ce projet répond aux objectifs du Programme national de santé publique, soit réduire de 40 % l'incidence du diabète chez les autochtones d'ici 2012.

Récipiendaire régional 2002

Implantation d'une clinique périnatale externe au Centre hospitalier régional de Sept-Îles

Dolores Z. Roy, du Centre hospitalier régional de Sept-Îles, a implanté cette clinique qui offre des services aux femmes enceintes présentant une grossesse à risque, de Sept-Îles jusqu'à Blanc-Sablon et Schefferville. Ces futures mères sont prises en charge par une infirmière qui évalue leur état de santé et donne les soins et l'enseignement nécessaires. Tous les suivis sont inscrits dans un carnet de suivi systématique. Les infirmières peuvent prévenir les complications et vérifier si la patiente s'en tient aux consignes reçues.

L'an dernier, plus de 1000 suivis ont été faits auprès de femmes hypertendues, diabétiques ou qui risquaient d'accoucher prématurément, ce qui a permis de stabiliser, voire d'améliorer leur état de santé, et de réduire les séjours à l'hôpital.

Récipiendaire régional 2001

La trousse de départ

Nathalie Tremblay, du Centre hospitalier régional de Sept-Îles, a conçu cette trousse à l'intention des nouvelles mamans.

Depuis la réorganisation des services de santé, les femmes qui accouchent sans complications obtiennent leur congé 36 à 48 heures seulement après leur admission à l'hôpital, ce qui laisse peu de temps à l'infirmière pour leur dispenser l'enseignement nécessaire à leur prise en charge et à celle du bébé. Les mères ont donc tendance à téléphoner à l'hôpital et au CLSC pour obtenir des conseils et de l'information.

La trousse comprend 28 fiches simples et faciles à utiliser : 17 concernent la mère et 11, le bébé. Ces fiches abordent des sujets variés, tels que le sommeil de bébé, dodo sur le dos, les écoulements sanguins pouvant survenir après l'accouchement, etc. La trousse, disponible en français et en anglais, sera bientôt traduite en montagnais.

Récipiendaire régional 2000

Un enseignement structuré garant d'un cheminement périopératoire efficace

Au Centre hospitalier régional de Sept-Îles de la Côte-Nord, Jeannine Marcotte, Monique Desnoyers, Josée St-Gelais et Claude Pelletier ont mis sur pied Un enseignement structuré garant d'un cheminement périopératoire efficace, qui uniformise l'enseignement périopératoire donné à une clientèle diversifiée établie sur un vaste territoire.

Cette équipe a conçu un guide de référence qui comprend la méthode d'enseignement et les outils de suivi de la clientèle, et l'a distribué dans les centres de santé et les dispensaires du territoire. Le guide permet à l'infirmière d'optimiser la préparation du patient et de respecter la date d'intervention prévue.

Du même coup, le programme a pour effet de minimiser les déplacements, d'éviter les hospitalisations inutiles, de réduire la durée de l'hospitalisation ou même de l'éviter, de renvoyer le patient à son domicile dans des conditions sécuritaires et de son autoprise en charge.

Récipiendaire régional 1999

Sensibilisation à la bonne utilisation des médicaments

Programme de sensibilisation présenté durant la semaine de la santé et sécurité au travail, à la Société canadienne de métaux Reynolds (SCMR), du 19 au 23 octobre 1998.

Les infirmières ont conçu et installé un kiosque d'information sur les lieux mêmes de leur entreprise et ont rencontré individuellement environ 20,5 % du personnel, soit 438 travailleurs. Elles les ont renseignés sur la prise judicieuse de médicaments afin de diminuer les conséquences néfastes d'une mauvaise utilisation sur leur santé.

Responsables du projet : Harold Bherer, Gabie Gauvin, Marie Sylvie Marin et Dany Ouellet

Récipiendaire régional 1998

Le planificateur visuel de suivis cliniques

Le planificateur visuel de suivis cliniques a été implanté en 1997 au dispensaire de La Romaine, Basse Côte-Nord. En un coup d'œil, ce système permet aux infirmières de visualiser les suivis infirmiers passés, présents et futurs du patient ainsi que l'échéancier à respecter.

Depuis son implantation, toutes les informations concernant les patients sont centralisées dans un fichier unique, ce qui permet une meilleure planification à court et à long terme. Il a permis aux infirmières de diminuer le nombre de malades chroniques en situation d'urgence grâce à un meilleur suivi clinique des patients et à des interventions axées sur la prévention.

Responsables du projet : France Martel et Liliane Bernier

Récipiendaire régional 1997

Le système de continuité de soins périnatals

Conçu dans le cadre du virage ambulatoire, le projet s'inscrit dans la philosophie de soins intégrés et d'approche globale. Le volet prévention et l'identification précoce des clientèles à rejoindre en priorité sont l'essence même du système.

Un nouveau partenariat entre professionnels a permis d'instaurer un système de continuité de soins périnatals qui assure la qualité, la sécurité, la continuité et la complémentarité des soins et des services à donner à la clientèle qui éprouve des difficultés d'adaptation périnatale.

Responsables du projet : Johanne Neveu et Lise Gagnon

Récipiendaire régional 1996

La belle aventure de la savonnette

En 1996, la récipiendaire, Danielle Gagnon- Collard du Centre de Santé de l'Hématite à Fermont. Le projet « La Belle Aventure de la Savonnette » fait appel à la compétence, aux capacités et à la responsabilité de l'enfant face à son hygiène corporelle au lieu qu'elle soit un devoir ou une obligation. De plus, elle donne la possibilité d'améliorer son français a l'aide d'un cahier d'exercice. Ce projet est très important dans une région comme la nôtre ou l'on retrouve des villages éloignés et des réserves indiennes.

Récipiendaire régional 1995

La Vallée des Roseaux

En 1995, la récipiendaire a été Soeur Odette Lavallée pour la création d'une maison « La Vallée des Roseaux » et la formation d'un Centre en soins palliatif à Baie-Comeau. La maison accueille les malades atteints de cancer en phase terminale et le centre de formation a un rayonnement international.