11-top-laudiere-niveau-2.jpg

Propositions AGA OIIQ

L’ORIILL souhaite souligner le sens politique de nombreuses infirmières et infirmiers de la région. En effet, lors des AGA de l'OIIQ 2013, 2015 et 2017, des propositions ont été présentées par des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière. Ces infirmières et infirmiers ont cru important de se mobiliser, d’utiliser les tribunes reconnues pour faire cheminer leur souhait d’être soutenus par l’OIIQ pour que des démarches soient entendues et acheminées aux Instances politiques concernées.

2017

La proposition, élaborée par Sandrine Bernard et appuyée par Marie-Ève Lahaie, demandait à l'OIIQ d'entreprendre des démarches dans le but d'augmenter le nombre d'infirmières autorisées à prescrire en soins de plaies, santé publique et problème de santé courants afin de faciliter l'accès des patients à des soins adaptés qui répondent davantage à leurs besoins et, de reconnaître sans date limite les acquis, l'expérience et la formation continue des infirmières techniciennes pour l'obtention du droit de prescription dans les domaines déjà concernés en éliminant la clause grand-père actuelle.
 

2015

La proposition, élaborée par Robin Gagnon et appuyée par Lise Racette, demandait à l'OIIQ d'exercer une vigie et une attention particulière face aux responsabilités légales qu'accorderont les DSI et ce, afin que les DSI détiennent tous les leviers d'action requis pour soutenir les infirmières et les infirmiers dans leur pratique et mettent en place les modèles de soins qui répondent aux besoins de la population.

2013

La proposition no 1, élaborée par la CIR des Laurentides, présentait une proposition à l’effet de « DE DEMANDER à l’OIIQ de poursuivre ses démarches auprès des instances ministérielles et du Collège des médecins du Québec pour que les ordonnances collectives provinciales soient adoptées dans les GMF, de sorte que les infirmières de ces milieux cliniques soient outillées pour améliorer la continuité des soins auprès de la clientèle ».

La proposition no 2, élaborée par plusieurs conseillers de la région Laurentides/Lanaudière présentait une demande à l’OIIQ à l’effet de prioriser la révision du document de référence permettant de cadrer la documentation en soins infirmiers dans une vision contemporaine, adaptée à la nouvelle réalité des infirmières, et ce afin d’assurer le reflet adéquat de la qualité de l’évaluation, des interventions et du suivi clinique effectué auprès de l‘usager par l’infirmière.

Ces propositions ont été adoptées à l’unanimité par plus de 900 déléguées. L’ORIILL encourage les infirmières et infirmiers qui résident ou qui travaillent dans la région à se concerter et à prendre le temps de présenter de telles démarches politiques très concrètes.