11-top-laudiere-niveau-2.jpg

Archives de l'ORIILL

Le concours vise à mettre en valeur la contribution clinique des infirmières à la qualité des soins offerts à la population, à l'efficacité et à l'efficience des services de santé ainsi qu'à l'avancement de la profession infirmière. Il vise également à susciter l'échange d'information entre les membres de la profession. Voici un historique des derniers lauréats.

Anciens récipiendaires

2014

Bracelet bleu

Mis sur pied par Annie Paquette, chargée de projet à l’Approche adaptée à la personne âgée (AAPA) au CSSS des Sommet, le Bracelet bleu permet d’identifier en un simple coup d’œil la clientèle vulnérable et sensibilise chacun des intervenants à répondre aux besoins de base de l’usager, dans l’exercice de ses fonctions. C’est un moyen d’identifier la clientèle à risque et de s’assurer que les mesures préventives sont appliquées rapidement et systématiquement (hydratation, diète adaptée, repas au fauteuil, autonomie dans les activités de la vie quotidienne, etc.).

Cette initiative a impliqué la révision de la démarche de l’infirmière dans le continuum de soins. Plus précisément, un changement et surtout une appropriation du rôle attendu de l’infirmière quant à l’évaluation de cette clientèle et à la gestion de l’épisode de soins se sont opérés et actualisés par le biais de ce projet. Le projet, si simple soit-il, est devenu en soi un moyen mobilisateur et il suscite la complicité du travail d’équipe, mais surtout, il place l’infirmière au cœur de la prise en charge de la personne âgée hospitalisée.

Le projet Bracelet bleu, issu du terrain et de la réalité quotidienne, présente un aspect léger, logique, motivant et facile à implanter dans d’autres départements et établissements. Les résultats sont concluants : réduction considérable du risque de perte d’autonomie liée à l’épisode de soins chez la clientèle âgée, ce qui diminue ainsi la durée moyenne du séjour et les demandes d’hébergement.

Prix Innovation clinique 2014 de l'ORIILL
Devant de gauche à droite : du CSSS des Sommets, Sacha Beaudoin, président CII, Annie Paquette, chargée de projet l’Approche adaptée à la personne âgée (AAPA), et Dominic Labranche, directeur des soins infirmiers et de la qualité
Derrière : Josée Carrier, secrétaire CII, Isabelle Fournier, vice-présidente CII, Hélène Quirion, gestionnaire des risques et de la qualité, Lucie Tremblay, présidente de l’OIIQ, Ghyslain Bergeron, représentant de la Banque Nationale, et Lise Racette, présidente de l’ORIILL

2013

Classe d’enseignement pour les clients qui commencent la chimiothérapie

Un groupe d’infirmières en oncologie du CSSS du Sud de Lanaudière récompensé

Le nombre sans cesse croissant de clients en oncologie, le manque de temps et d’espace, les ressources infirmières limitées, la charge de travail grandissante et le manque d’uniformité dans l’enseignement offert aux patients, c’est ce qui a incité un groupe d’infirmières en oncologie du Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière (CSSSSL) à créer une classe d’enseignement pour les clients qui amorcent la chimiothérapie, afin de les former en groupe en prévision de leur premier traitement.

En plus d’améliorer la qualité de la formation, qui se faisait auparavant individuellement au moment du premier traitement, ce projet a permis d’uniformiser l’enseignement destiné aux patients ainsi qu’à leurs proches aidants et de diminuer le stress causé par un premier traitement de chimiothérapie. Ce projet a aussi permis de gagner 30 minutes par patient, temps désormais consacré à la qualité des soins et à la relation d’aide. Au total, 400 patients ont assisté aux classes d’enseignement, sans compter les proches aidants qui les accompagnaient.

Un sondage a montré un taux de satisfaction de plus de 95 % pour le contenu, la forme et la pertinence des informations transmises. De plus, la mise sur pied de ces classes d’enseignement n’a engendré aucuns frais additionnels à la clinique d’oncologie du CSSSSL, puisque les cours de groupe se donnent à même les ressources en place.

oriill Prix Innovation clinique 2013
Devant : Lucie Tremblay, présidente-directrice générale, OIIQ, Annie Jean et Annie Bombardier, CSSS Sud de Lanaudière
Derrière : Nathalie Baril, directrice de succursale de la région Lanaudière, Banque Nationale du Canada, Lise Racette, présidente, ORIILL

2012

Pour des pratiques exemplaires en soins infirmiers - Découvrez LE PORTAIL-DSI

Nathalie Rochette, inf., M. Sc., directrice des soins infirmiers et de la qualité au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes.et son équipe, Manon Dinel, inf., Mélanie Lepage, inf., Francine Leroux, inf., Dany Maheux, inf., et Chantale Séguin, inf., conseillères cliniciennes en soins infirmiers, Chantal Laperrière, inf., conseillère en soins infirmiers, ainsi que Nancy Di Muro, technicienne en administration ont développé cet outil de soutien professionnel incontournable au transfert des connaissances pour les soins infirmiers dispensés au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes.

Dirigé avec rigueur, chaque contenu déposé sur le portail-DSI est validé par l’équipe de la DSI pour assurer la mise en place de pratiques exemplaires. Reconnu comme un outil majeur par les gestionnaires et le personnel, le portail-DSI a un impact considérable pour améliorer la sécurité et de la qualité de soins, notamment par l’utilisation de méthodes de soins infirmiers personnalisées, par l’accès à différents aide-mémoire: post-chute, dépistage des plaies de pression, deux identificateurs, médicaments à haut niveau d’alerte, ou pour connaître les surveillances cliniques recommandées dans le guide de médicaments intraveineux.

oriill prix innovation clinique 2012
Dans l'ordre habituel : Lise Racette, présidente, ORIILL, et les conceptrices du projet gagnant¨Portail DSI¨: Chantal Laperrière, conseillère en soins infirmiers, Nathalie Rochette, directrice des soins infirmiers et de la qualité, Nancy Di Muro, technicienne en administration; Mélanie Lepage, conseillère clinicienne; Manon Dinel, conseillère clinicienne, CSSS Lac-des-Deux-Montagnes ainsi que Carole Mercier, secrétaire générale, OIIQ

2011

Donner une chance égale de réussite scolaire aux enfants

Pauline Vallée, infirmière clinicienne au CSSS d’Antoine-Labelle, a mis sur pied deux cliniques de dépistage afin d’évaluer en bas âge les enfants de la MRC d’Antoine-Labelle sur le plan du langage, de la motricité, de la dentition et de la vision.

Ces enfants proviennent souvent de milieux défavorisés et l’intervention de l’équipe contribue à leur donner une chance égale en matière de réussite scolaire en leur fournissant tout le soutien et la stimulation nécessaires. L’équipe de professionnels de la santé offre son aide tant aux enfants qu’à leurs parents. Le projet a aussi permis de développer une plus grande collaboration avec les organismes scolaires et de santé de la région. La pertinence, l’accessibilité et l’efficacité de cette approche préventive sont fort appréciés. Ainsi, les parents de la MRC ont inscrit 93 % de tous les enfants aux activités.

Le taux de satisfaction atteint 98,4 % à Mont-Laurier et 100 % à Rivière-Rouge.

Lisez le communiqué de presse de l'OIIQ.

oriill innovation clinique 2011
De gauche à droite : Gyslaine Desrosiers, présidente de l'OIIQ; Pauline Vallée, infirmière clinicienne, CSSS Antoine-Labelle; France Lafontaine, psycho-éducatrice et chef de département; et Lise Racette, présidente de l'ORIILL

Récipiendaire régional 2010

Un projet de télésanté qui facilite le suivi des grossesses en région éloignée

Un projet de télésanté qui facilite le suivi des grossesses en région éloignée Une équipe composée d'Annie Corriveau, infirmière clinicienne en santé maternelle, Centre de santé de Manawan, de la Dre Chantal Gascon, obstétricienne-gynécologue, Centre de santé et de services sociaux du Nord de Lanaudière (CSSSNL), de Sandro Échaquan, infirmier praticien spécialisé en première ligne, Centre de santé de Manawan, de Francine Moar, responsable des soins infirmiers, Centre de santé de Manawan, et de Lyne Périgny, conseillère clinicienne en soins infirmiers, première et deuxième lignes, CSSSNL, a mis sur pied le premier projet de télésanté reposant sur une pratique infirmière rehaussée en milieu éloigné.

En effet, les femmes enceintes de la communauté Atikamekw de Manawan bénéficient dorénavant d'un programme de télésanté pour le suivi de leur grossesse. Une infirmière les prend en charge du début de la grossesse jusqu'à l'accouchement, et ce, dans un esprit de collaboration interprofessionnelle. Résultat? Un programme qui a amélioré l'accessibilité, la continuité et la qualité des soins.

Cette initiative a permis de réaliser en 2009 une économie de 100 000 $ au Centre de santé de Manawan et de diminuer de façon significative le nombre de bébés nés prématurément. Autre avantage, les infirmières ont pu augmenter leur leadership et leur expérience en matière de grossesse et elles ont aussi établi des liens de confiance et de collaboration avec les autres professionnels.

Récipiendaire régional 2009

L'intégration des infirmières auxiliaires au soutien à domicile : une approche novatrice

Confronté à l'importante pénurie de professionnels de la santé et notamment d'infirmières, le CLSC de Saint-Jérôme du CSSS de Saint-Jérôme, a mis en œuvre, en 2004, une pratique de collaboration interprofessionnelle novatrice prévue par la « loi 90 » et qui vise l'intégration des infirmières auxiliaires au soutien à domicile.

Ce projet a été conçu et réalisé par Manon Trépanier, chef de programme des soins et services à domicile, Renée Charpentier, infirmière clinicienne assistante infirmière-chef, soutien à domicile, et Nancy Allard, infirmière auxiliaire, soutien à domicile. Après quatre années d'expérience, les résultats sont particulièrement éloquents. En effet, le nombre de clients suivis uniquement par les infirmières auxiliaires sous la supervision de l'infirmière clinicienne assistante infirmière-chef a subi une hausse impressionnante passant de 150 en septembre 2005 à 875 à ce jour. Le nombre d'interventions a aussi connu un accroissement fulgurant, passant de 6509 en 2005-2006 à 22 526 en 2008-2009.

Devant cette amélioration manifeste de l'accès aux soins et aux services pour la clientèle, l'Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides a confié au CSSS de Saint-Jérôme le mandat de concevoir un programme régional d'intégration des infirmières auxiliaires en soins à domicile sur tout son territoire.

Récipiendaire régional 2008 

Prise en charge de la clientèle 0-5 ans – une nouvelle façon de faire au CSSS du Nord de Lanaudière

 

Pour contrer un grave problème d’accessibilité des soins et de prise en charge des enfants âgés de cinq ans et moins, une équipe du Centre de santé et des services sociaux du Nord de Lanaudière, sous la coordination de Lise Racette, adjointe au DSI et DAPSP, a mis sur pied un projet inédit au Québec en embauchant, dès 2005, des infirmières praticiennes en soins primaires formées en Ontario.

Ce projet a permis de mieux appuyer les équipes de soins, de faire davantage de prévention et de dépistage, tout en traçant la voie à l’introduction des infirmières praticiennes spécialisées de première ligne au Québec. Le projet a été élaboré dans un cadre de hiérarchisation des soins et des services, avec la collaboration des médecins du Département de pédiatrie. Ces infirmières, exerçant en pratique avancée, ont suivi plus de 500 enfants de 0 à 5 ans en 2007. Considérant les résultats obtenus en termes de satisfaction des parents et des professionnels ainsi que du volume d’enfants suivis, ce projet est actuellement exporté en y intégrant l’ensemble des infirmières du Service de Santé Parentale et infantile comme partenaires de la hiérarchisation au chapitre des activités d’évaluation et de dépistage.

Grâce à ce projet novateur, les délais d’attente sont moins longs et la clientèle du Nord de Lanaudière bénéficie d’un meilleur accès aux soins et aux services.

Récipiendaire régional 2007

Programme sur l’administration des médicaments dépresseurs du système nerveux central en santé mentale

Chantale Brochu, conseillère clinicienne en soins infirmiers au CSSS de Saint-Jérôme, a conçu un programme de soins unique en son genre portant sur l’administration des médicaments ayant un effet dépressif sur le système nerveux central (SNC) en santé mentale.

Le programme précise les clientèles à risque, les médicaments concernés et les paramètres de surveillance clinique. Il comprend une formation obligatoire d’une heure et un suivi pour le personnel infirmier. À la suite de cette formation, la surveillance s’est resserrée. Par exemple, la prise de signes vitaux quotidiens concernant la respiration est passée de 16 % à 60 % entre septembre et décembre 2006.

De fait, le programme est si efficace qu’il a été implanté dans les unités de soins aux personnes en perte d’autonomie et de santé physique (urgence, chirurgie d’un jour et court séjour médical).

Récipiendaire régional 2006

Pour que l’urgence traite réellement… les urgences : mise sur pied d’un Accueil Clinique

Lynda Jean, Diane St-Georges et Annie Croteau, du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du sud de Lanaudière, ainsi que six collaborateurs, ont mis sur pied un projet novateur qui mise sur le rôle élargi des infirmières pour désengorger les urgences.

En effet, plutôt que de diriger les patients ayant une condition semi-urgente ou non urgente à l’urgence, les médecins peuvent maintenant les diriger vers l’Accueil clinique, où une infirmière les prend en charge rapidement. L’infirmière s’appuie sur des ordonnances collectives pour négocier, organiser et réaliser le cycle diagnostique complet et diriger la clientèle vers les services appropriés. Celle-ci peut donc maintenant recevoir les services requis dans un délai de 72 heures.

Un an après l’implantation de ce projet, les professionnels de la santé et les usagers qui ont bénéficié de ce service sont nombreux à en faire la promotion et à louanger l’accessibilité et la qualité des soins.

Récipiendaire régional 2005

La toute première certification « Amis des bébés dans la communauté » en Amérique

Diane Choquet, infirmière bachelière, et Monique Thérien, chef de service, Enfance, famille, jeunesse/adulte, au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) d’Argenteuil, ont élaboré une approche hors pair en matière de promotion et de soutien à l’allaitement.

Grâce à cette approche, le CSSS devenait la première organisation en Amérique à recevoir la désignation internationale « Amis des bébés dans la communauté ». Il s’agit là d’un gage d’excellence à l’égard des pratiques et du soutien apporté aux mères et à leur bébé face à l’allaitement maternel.

Entre autres, cette approche a contribué à faire augmenter le taux d’allaitement dans la MRC d’Argenteuil, qui était de 54 % en 1998 comparativement à 77 % en 2004. En outre, environ 35 mères fréquentent maintenant les deux haltes-allaitement du CSSS sur une base hebdomadaire, contre 3 en 1998.

Récipiendaire régional 2004

Calendrier de soutien à l’allaitement « Sein-Phonie en 12 temps »

Élaine Hamelin, infirmière-chef du Module parents-enfant au Centre hospitalier régional de Lanaudière, et Mélanie Gingras, infirmière bachelière et consultante en lactation au Département de santé publique de l’Agence de Lanaudière, ainsi que six autres collaboratrices, ont conçu un calendrier de soutien à l’allaitement intitulé Sein-phonie en 12 temps.

Distribué gratuitement à toutes les femmes, qui ont donné naissance à un enfant dans la région de Lanaudière, ce document vise à soutenir les familles lors de leur retour à domicile. Unique au Québec, il est inspiré des livres de souvenirs de la première année de vie de l’enfant et a été conçu de façon à être complété et personnalisé par les parents. Il transmet l’information pertinente au sujet de l’allaitement de façon progressive et adaptée à l’âge de l’enfant sous forme de questionnaires, de capsules d’information, de mots d’encouragement, de pistes de solutions, etc.

En plus de confirmer leur choix d’allaiter, il procure aux parents une foule de renseignements, dont une liste des ressources de soutien. Il les encourage dans la poursuite de l’allaitement et augmente leur confiance.

Récipiendaire régional 2003

L’infirmière de liaison du réseau mère-enfant-famille, un rôle nouveau

Maryse Boulanger, du Centre hospitalier Pierre-Le-Gardeur (CHLG) a implanté un programme de suivi prénatal, une première dans la région sud de Lanaudière.

Elle a coordonné toutes les étapes permettant de travailler en réseau avec les médecins des divers établissements. Ce programme permet d’identifier une future mère vivant un problème physique ou psychosocial et de la diriger vers les ressources appropriées. Mme Bélanger a aussi conçu des outils de suivi, notamment un carnet de grossesse.

Depuis 2001, quelque 1400 femmes ont bénéficié de ce suivi personnalisé et une trentaine a été orientée vers d’autres ressources, à cause notamment de leur situation financière précaire, du fait qu’elles avaient moins de 18 ans ou de difficultés prévisibles dans leur adaptation au rôle de parent.

Récipiendaire régional 2002

Implantation d’un programme d’insertion de cathéters centraux par voie périphérique au Centre hospitalier régional de Lanaudière

Robin Gagnon et Shirley Assels, en collaboration avec Martin Labrie et Mario Savoie, ont réalisé un projet de pratique avancée qui permet à des infirmières dûment formées d’installer des cathéters centraux par voie périphérique.

Cette pratique accélère la prise en charge des patients qui doivent, par exemple, recevoir des antibiotiques à domicile pendant plusieurs jours. L’infirmière s’occupe du patient du début à la fin du traitement, d’une durée moyenne de 30,2 jours et assure le suivi nécessaire pour prévenir les complications possibles.

Depuis le début du programme, aucun cas d’infection n’a été signalé, et le taux de phlébite, à 4,8 %, est légèrement inférieur au taux acceptable de 5 % documenté dans la littérature.

Récipiendaire régional 2001

Aspect légal à l’urgence

Jacinthe Gauthier et Sylvie Coutu, du Centre hospitalier régional de Lanaudière, ont voulu répondre aux questions que les infirmières de l’urgence se posent lorsqu’elles font face à des situations délicates, entre autres, des accidents de la route mettant en cause des personnes en état d’ébriété, ou encore, des cas d’agressions sexuelles, d’enfants maltraités ou de femmes battues.

Elles ont conçu un document de référence à l’intention des infirmières, qui traite de sujets tels que le secret professionnel, la confidentialité, le consentement, La loi sur les coroners, etc. Elles leur ont aussi donné de la formation sur les droits des patients, l’inscription de notes au dossier et le respect de diverses obligations légales. Enfin, elles ont élaboré une note d’observation type pour uniformiser la procédure à suivre lorsqu’un policier demande un prélèvement sanguin pour alcoolémie.

Récipiendaire régional 2000

Implantation d’une clinique prédialyse et développement d’un programme d’intervention interdisciplinaire au Centre hospitalier régional de Lanaudière (CHRDL

Odette Desaulniers, Claire Chapados, Nicole Baril et Martin Labrie ont mis sur pied une clinique de prédialyse grâce auquel elles offrent un suivi régulier et un enseignement personnalisé aux patients, grâce à leur programme ESPOIR (enseignement, suivi et prévention offert aux insuffisants rénaux).

Par ce programme, elles visent à ralentir la progression de l’insuffisance rénale, à augmenter le taux de dialyse autonome à 50 % et à favoriser l’accessibilité à la greffe rénale. Un volet recherche a également été conçu, en collaboration avec Claire Chapados de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elles ont aussi sensibilisé les omnipraticiens de la région afin qu’ils dirigent les patients vers un néphrologue et la clinique de prédialyse dès que le diagnostic d’insuffisance rénale chronique est connu.

Leur projet a également permis une réduction de trois jours d'hospitalisation par patient et engendré, en 1999, une économie de 200 000 $ au CHRDL.

Récipiendaire régional 1999

Comment faire avec pas grand-chose

Ce programme offre aux futurs parents provenant d’un milieu défavorisé toute une gamme de services interdisciplinaires et intersectoriels afin de mieux les préparer à assumer leur rôle parental.

Il répond aux multiples besoins exprimés par cette clientèle tout en respectant leurs limites financières et celles du réseau de la santé. Des rencontres individuelles pour déterminer les besoins des futurs parents et des rencontres de groupe sont organisées. Selon les demandes, l’infirmière invite une diététiste pour répondre aux besoins nutritionnels particuliers en contexte de pauvreté; une marraine d’allaitement pour les préparer à nourrir leur enfant; un intervenant en budgétisation pour les aider à mieux utiliser leurs ressources financières; une travailleuse sociale pour leurs besoins d’information et de consultations sur des problématiques psychosociales.

Responsables du projet : Victoire Giguère et Michelyne Bellerose

Récipiendaire régional 1998

Club des p'tites mères-veille

Les infirmières du Club des p'tites mères-veille organisent des rencontres au CLSC Le Méandre avec un groupe de quinze parents accompagnés de leur nourrisson. Ces réunions, d'une durée d'une heure trente, ont lieu une fois par semaine pendant huit semaines.

Les infirmières abordent, à chacune des rencontres, un nouveau thème : l'examen psychomoteur, les réflexes, la stimulation sensorielle, la stimulation langagière, la stimulation tonico-musculaire, les tempéraments des bébés et les bienfaits du massage corporel. Ces ateliers visent à améliorer la qualité des relations parent-enfant en permettant au parent d'expérimenter différentes façons de stimuler son enfant, tout en s'amusant.

Ce programme contribue au développement optimal de l'enfant et aide à prévenir et à dépister des retards de développement en responsabilisant les parents sur leur rôle dans le développement psychomoteur de leur nouveau-né.

Responsables du projet : Carole Arseneault et Danielle Dion

Récipiendaire régional 1997

Informatisation des services Info-Santé CLSC

L'infirmière conceptrice a créé un logiciel intégrant les trois outils d'intervention qu'utilisent les infirmières d'Info-Santé CLSC.

Cet outil informatique permet de colliger directement les renseignements pertinents à l'appel tout en respectant la démarche de soins ; il favorise aussi un meilleur suivi et la continuité de soins pour la clientèle. Plusieurs infirmières pourtant réticentes à l'informatique ont réussi à maîtriser le logiciel en trois jours à peine, et affirment ne plus vouloir retourner à la version papier.

On prévoit que d'ici la fin de 1997, près de 800 infirmières utiliseront cet outil novateur.

Responsable du projet : Jocelyne Gaudet

Récipiendaire régional 1996

Programme d'allaitement du bébé prématuré

Responsable du projet : Suzanne Durand

Il n'existe pas de description plus complète pour ce prix.

Récipiendaire régional 1995

Intervention infirmière préventive de type recherche-action auprès de femmes avec expérience de dépression

Responsable du projet : Lise Labrecque

Il n'existe pas de description plus complète pour ce prix.