12-top-Monteregie-niveau-2.jpg

Prix Florence

Chaque année, l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec rend hommage à des infirmières qui ont marqué la profession par leurs réalisations et leur émulation auprès de leurs consœurs en remettant huit prix Florence. Ces prix se veulent un moyen de souligner les actions qui peuvent servir de modèle dans les catégories suivantes :
  • engagement communautaire;
  • excellence des soins;
  • leadership;
  • prévention de la maladie;
  • promotion de la santé;
  • rayonnement international;
  • recherche en sciences infirmières;
  • relève.

Récipiendaire de la région

2014

Sylvie Lafrenière - Excellence des soins

Maryse Savoie

Sylvie Lafrenière
Conseillère en soins spécialisés (clientèle personnes âgées)
Direction des soins infirmiers
Centre hospitalier de l’Université de Montréal
 

« Pendant toute ma carrière en CLSC, en CHSLD ou à l’hôpital, je me suis investie avec passion et détermination pour améliorer les soins aux personnes âgées et aux proches aidants. Ce prix m’encourage à poursuivre mes efforts quotidiens pour soutenir la pratique infirmière dans la recherche d’interventions de soins auprès de cette clientèle. »

Sylvie Lafrenière est une référence dans le domaine des soins aux personnes âgées et à leur famille et un exemple à suivre dans la conciliation entre la pratique clinique et la recherche.

Reconnue pour son leadership, sa rigueur scientifique, son éthique et son dévouement, Sylvie Lafrenière a à cœur de prodiguer des soins de qualité, avec compassion et humanisme. Son souci pour le bien-être des patients l’a amenée à poursuivre son développement professionnel en assistant à de nombreuses conférences et en obtenant des certifications en nursing familial et en soins infirmiers gérontologiques .

Sylvie Lafrenière fait aussi de la recherche. Une dizaine de publications dans des revues scientifiques ou professionnelles témoignent de sa volonté et de son intérêt à valoriser une pratique clinique basée sur des résultats probants. Elle est d’ailleurs une excellente communicatrice, capable de transmettre ses connaissances autant que sa passion pour les soins de qualité à la personne âgée et à sa famille.

Améliorer les soins

Depuis son arrivée au CHUM, en 2007, Sylvie Lafrenière a développé plusieurs programmes de formation, dont un sur le déclin fonctionnel chez la personne âgée hospitalisée, et un sur la prévention du délirium. Elle est coresponsable du développement clinique du programme d’Optimisation des soins aux personnes âgées (OPTIMAH), une approche interprofessionnelle qui consiste à améliorer les soins aux adultes âgés par des interventions préventives de perte d’autonomie et de complications iatrogéniques.

Les pratiques d’excellence que Sylvie Lafrenière et son équipe ont développées dans le cadre d’OPTIMAH ont été reconnues par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Elle est aussi à l’origine du concept de l’évaluation et du suivi des Signes « AÎNÉES » également adoptés par le MSSS.

2012

Carmen G. Loiselle - Recherche en sciences infirmières

Carmen G. LoiselleCarmen G. Loiselle, originaire de la Montérégie
Professeure agrégée
École des sciences infirmières et Département d'oncologie, Faculté de médecine, Université McGill
Titulaire de la Chaire de recherche en oncologie psychosociale Christine et Herschel Victor/L'Espoir, c'est la vie
Chercheuse senior FRQS
Institut Lady Davis et Centre de recherche en sciences infirmières
Hôpital général juif

Alliant soins infirmiers et psychologie, les travaux de recherche de Carmen G. Loiselle traitent des effets des technologies de l’information sur la qualité de vie, l'autonomie et l'adaptation des personnes atteintes de cancer ainsi que sur l'utilisation des services de santé par ces personnes. Par leur pertinence et leur rigueur, ses travaux ont déjà un impact tangible sur la vie de milliers de personnes.

Carmen G. Loiselle est chercheuse senior au Centre de recherche en sciences infirmières et à l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale à l'Hôpital général juif de Montréal, professeure agrégée à l'École des sciences infirmières et au Département d'oncologie de la Faculté de médecine de l'Université McGill ainsi que directrice du Programme de soins infirmiers en oncologie. Elle est aussi titulaire de la Chaire de recherche en oncologie psychosociale Christine et Herschel Victor ─ L'espoir, c'est la vie, et elle dirige le Programme en oncologie psychosociale pour la recherche transdisciplinaire.

Associée à des collaborateurs de disciplines et d'origines diverses, cette chercheuse de renom se démarque sur la scène internationale. Récipiendaire d'une bourse de carrière du Fonds de recherche du Québec - Santé, elle a obtenu plus de 11 millions de dollars en subventions de plusieurs organismes et siégé à des comités d’évaluation de demandes de subvention pour nombre d'entre eux.

Affichant près de 90 articles scientifiques et plus de 150 présentations, son bilan de publications est remarquable. Maintes fois primée, elle remportait récemment le Prix d’excellence en recherche médicale de l’Institut Lady Davis et une mention spéciale du ministère de l’Éducation pour son ouvrage de référence sur les méthodes de recherche en sciences infirmières. Mentore pour plusieurs, investie dans la formation de la relève, Carmen G. Loiselle est considérée comme une véritable pionnière dans les domaines des soins infirmiers en oncologie et l’oncologie psychosociale.