7-top-outaouais-niveau-2.jpg

Prix Innovation clinique de l'ORIIO

Retrouvez ici l'ensemble des lauréats du prix Innovation clinique régional qui met en valeur la contribution clinique des infirmières à la qualité des soins offerts à la population, à l'efficacité et à l'efficience des services de santé, ainsi qu'à l'avancement de la profession infirmière.

Concours Innovation clinique

2016

Infirmière et personnes âgées : partenaires dans l’autogestion de la continence

Le projet mené par Johanne Gélinas, infirmière ASI et conseillère en continence à l’Hôpital de jour gériatrique de Hull, apporte une nouvelle contribution à l’avancement de la pratique infirmière et à l’amélioration de la qualité des soins, en permettant aux infirmières et infirmiers d’être mieux outillés pour intervenir auprès de la clientèle souffrant d’incontinence.

Ce programme est unique en son genre au Québec. De 50 % à 70 % des personnes souffrant d’incontinence ne consultent pas un professionnel de la santé, car elles sont souvent trop gênées pour en parler. Le professionnel spécialisé en continence, en l’occurrence une infirmière ou un infirmier, offre l’évaluation, précise le diagnostic d’incontinence, intervient et éduque la clientèle aux prises avec ce problème. Le nombre de rencontres varie selon les besoins, soit d'une à six rencontres d’une durée d’une heure. Les séances sont données par une infirmière ou un infirmier qui agit en tant que personne-ressource auprès du médecin de famille. Les progrès sont très significatifs.

La clientèle âgée voit une amélioration de 50 % de l'incontinence à la fin du programme. Les patients reprennent le contrôle de leur corps et reconnaissent plus facilement les facteurs de risque qui contribuent à l’incontinence. Par ailleurs, le programme comprend un volet « formation des pairs » qui permet une prise en charge améliorée de la clientèle. Ce projet répond aux besoins actuels en améliorant la prise en charge et la qualité de vie des personnes touchées, ainsi que l’accès à des soins de santé adaptés.

Prix Innovation clinique 2016 de l'ORIIO
François-Régis Fréchette, président de l'Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Outaouais; la récipiendaire du prix Innovation clinique Johanne Gélinas, infirmière ASI et conseillère en continence; Lise Aubut et Lucie McNicoll, représentantes de la Banque Nationale, et Gilles Coulombe, conseiller et responsable du projet.

2014

gestion des symptômes en oncologie, la pratique infirmière au service du mieux-être du patient

À l'Hôpital de Gatineau, France Sorensen, conseillère en soins infirmiers en cancérologie, avec l'aide de ses précieux collaborateurs, a développé un projet novateur qui consiste à soutenir les infirmières et infirmiers, ainsi que les professionnels de la santé, dans la prise en charge des patients de cancérologie afin d'assurer une gestion optimale de leurs symptômes dans le contexte particulier du suivi et du traitement du cancer.

Cette innovation offre non seulement une plus grande autonomie d’action aux infirmières dans la gestion des symptômes de leurs patients, mais elle leur permet également de rapidement les orienter vers le bon professionnel, en fonction des facteurs de risque et de la gravité de leur situation clinique. Il en résulte donc une diminution des consultations hors du service de cancérologie et une augmentation de la qualité de vie et du confort des patients.

Ce projet satisfait grandement à la fois la clientèle et le personnel, et constitue une référence et un modèle de collaboration interprofessionnelle. Non seulement cette innovation est-elle transférable à d’autres établissements de santé du Québec, mais il est également possible de l'adapter en fonction des clientèles ou des pathologies, un atout supplémentaire dans sa contribution exceptionnelle.

Prix Innovation clinique 2015 de l'ORIIO
De gauche à droite : Martin Lebeau et Yolande Tchitchi, représentants de la Banque Nationale, Lucie Tremblay, présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), France Sorensen, récipiendaire du prix Innovation clinique Banque Nationale 2015, Gilles Coulombe et François-Régis Fréchette, président de l'Ordre régional des infirmières et infirmiers de l'Outaouais (ORIIO).

2013

Transformer les pratiques : humaniser les soins aux familles lors d’un décès périnatal

Devant l’absence de continuité de soins et la disparité des services adaptés aux parents endeuillés par un décès périnatal à l’hôpital, deux infirmières en périnatalité au CSSS de Gatineau ont effectué avec succès une restructuration des soins et des services destinés aux familles endeuillées de l’Outaouais.

Ce projet vise, d’une part, à prévenir des complications au plan de la santé mentale, telles la dépression paternelle ou encore des répercussions sur les grossesses subséquentes et d’autre part, à favoriser un retour paisible à la maison. Le projet offre aux familles endeuillées un accès à la continuité de soins infirmiers et psychosociaux harmonisés tant en milieu intrahospitalier qu’en milieu communautaire, ainsi qu’à de nombreux services, par exemple une trousse d’information sur les ressources comme les services funéraires disponibles, le congé parental, le groupe d’entraide Les étoiles filantes, un service de photographie professionnel artistique et un montage vidéo de photos avec musique.

Deux ans après le début du projet, 45 familles ont bénéficié de services améliorés, y compris le service de photographie. Alors qu’auparavant la participation aux rencontres du groupe de deuil se chiffrait à sept parents par soir, elle est dorénavant de quinze à vingt parents par soir. Du côté des intervenants, 65 sur 80 ont participé aux formations. Chaque midi-causerie a attiré 15 intervenants alors que l’atelier réflexif en a attiré 35.

2011

Des PTI enrichis grâce à un répertoire virtuel!

Les infirmières Janique Beauchamp, Lise Laberge, Nathalie Maltais et Marie-Josée Poirier ont eu l’heureuse initiative de créer le Répertoire des guides cliniques pour l’élaboration des plans thérapeutiques infirmiers (PTI) en santé mentale, avec l’appui des directrices des soins infirmiers provenant de cinq centres hospitaliers psychiatriques. En effet, il existait jusqu’ici peu de documentation concernant les PTI en santé mentale.

Le répertoire que l’équipe a élaboré s’appuie donc sur les meilleures pratiques en soins infirmiers et inclut des outils d’évaluation et de suivi, de même que des guides de rédaction et des études de cas. C’est un outil d’enseignement de choix. Facilement accessible sur le Web, le répertoire mène à un enrichissement de la pratique infirmière et, par conséquent, à une amélioration de la qualité des soins aux patients.

À preuve, dans le cadre d’un sondage éclair mené en février dernier, 95 % des répondants ont indiqué que le répertoire permettait d’améliorer ou d’enrichir la qualité du contenu de leur PTI et 97,5 %, qu’il contribuait à améliorer la qualité du suivi clinique (surveillance clinique, soins et traitements). Des résultats probants!

Récipiendaire régional 2010

Mieux organiser l'information pour mieux contrôler les infections

Ce projet innovateur a permis d'améliorer le suivi des clients en matière de prévention et de contrôle des infections nosocomiales.

C'est la conseillère en prévention des infections Jacynthe Duval qui a initié et coordonné ce projet. Il a été réalisé en collaboration avec l'équipe de prévention des infections du Centre de santé et des services sociaux de Gatineau composée de Valérie Desrosiers, Jacqueline Lavoie, Anne Samson et Nancy Wade. L'équipe était soutenue par l'infirmière Marion Carrière, chef de programme, Service de prévention des infections. L'étudiant en informatique Dany Forest, des informaticiens ainsi que des médecins ont également collaboré au programme. Jusqu'à la mise en place du projet, l'entrée de données se faisait sous différents formats et avec différents logiciels, ce qui rendait la tâche longue, fastidieuse et parfois redondante. Le suivi était aussi moins efficace. L'équipe a donc créé une base de données à partir du logiciel Access, qui lui permet de générer différents rapports et requêtes pour le suivi des clients. L'application informatique a augmenté le rendement de l'équipe en diminuant le temps consacré à saisir les données et en réduisant le risque d'erreurs.

Les données, dorénavant plus fiables, peuvent être affichées et triées de différentes façons et partagées entre plusieurs utilisateurs en même temps. Le temps épargné est maintenant consacré à l'optimisation de la surveillance et du contrôle des infections nosocomiales, augmentant ainsi la qualité des soins.

Récipiendaire régional 2009

Lexique français-anglais pour la pratique en soins infirmiers

Conçu à l'origine par l'infirmière enseignante en soins infirmiers, Suzanne Larochelle, comme un outil pédagogique pour un nouveau cours de français langue seconde spécialisé en soins infirmiers, offert  au Heritage College de Gatineau, le « Lexique français-anglais pour la pratique en soins infirmiers » répond à un besoin important de communication dans les milieux de soins à proximité de la frontière ontarienne, où la population de l'Outaouais québécois parle ou le français, ou l'anglais.

Il s'avère pour les infirmières et infirmiers un lexique pratique et facile à consulter, pour mieux comprendre les besoins de leurs patients, qu'ils s'expriment en français ou en anglais, afin de leur donner les soins appropriés, en temps opportun. Ce lexique a été reconnu par l'Association des enseignantes et enseignants en soins infirmiers des collèges du Québec.

Le Centre collégial de développement de matériel didactique, géré par le Collège de Maisonneuve, a également accepté le lexique à titre de ressource pédagogique de niveau collégial.

Récipiendaire régional 2007

Le Pont : un virage dans la pratique infirmière en oncologie

Guylaine Filion, infirmière en oncologie au Centre de santé des services sociaux  de Gatineau, a conçu et mis sur pied Le Pont, un programme d'information et de soutien pour les femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein et qui sont en attente d'un traitement.

En Outaouais, la clientèle en cancérologie ne cesse d'augmenter, les délais de traitement s'allongent et cette période d'attente est angoissante. Le Pont vise donc à rassurer, renseigner et accompagner ces femmes ainsi que les membres de leur famille. Le Centre C.A.R.M.E.N. a accueilli plus de 228 femmes référées au programme Le Pont depuis octobre 2005.Le taux de participation s'élève à 63 %. Les participantes sont rassurées et plus confiantes lors de leur première visite en oncologie. Elles sont aussi plus conscientes de l'importance de s'impliquer dans le choix de leur traitement. Par ailleurs, des conjoints ayant assisté aux séances d'information ont clairement exprimé se sentir mieux préparés pour soutenir leur conjointe dans le processus de traitement.

Récipiendaire régional 2006

Mise sur pied d'une première clinique de suivi des personnes porteuses de SARM

Jacynthe Duval, infirmière en prévention des infections au Centre de santé et de services sociaux de Gatineau, a implanté dans sa région une première clinique de suivi pour les personnes porteuses du staphylocoque aureus résistant à la méthicilline (SARM).

Depuis 2005, la clinique répond aux questions des patients en plus de traiter les porteurs. Elle vise plus particulièrement à mettre à jour leur statut en regard du SARM. Le suivi évite également de placer des patients en isolement si leur état est passé de porteur à ancien porteur. En plus de réduire l'anxiété chez les porteurs du SARM et leur famille, cette clinique a mené à une diminution du nombre de porteurs et de patients en isolement, ainsi qu'à une réduction des coûts hospitaliers.

Ainsi, en 2005-2006, 115 personnes ont été suivies dans cette clinique, tandis que 77 personnes sont passées du statut de « porteur » à celui de « ancien porteur ».

Récipiendaire régional 2005

Un coup de main aux familles en détresse

Hélène Bisson, infirmière bachelière au Centre de santé et de services sociaux de Gatineau, a contribué à mettre sur pied le groupe Familles en envol, destiné à venir en aide aux parents en grande détresse sociale.

Jusque-là, les familles recevaient des services fragmentés de divers organismes publics et communautaires, une approche souvent aussi inefficace que coûteuse. Familles en envol mise plutôt sur un partenariat entre ces organismes, par le biais d'une équipe multidisciplinaire. L'infirmière est souvent le premier contact auprès des familles. Elle développe un lien significatif avec elles et facilite le contact avec les autres intervenants. Chaque famille peut ainsi atteindre un objectif qu'elle a identifié comme étant prioritaire. Lors d'une évaluation du projet menée par l'Université du Québec en Outaouais, 100 % des participants disent avoir amélioré leurs relations avec leur entourage et 63 % disent avoir changé leur relation avec leurs enfants.

Ce projet permet donc aux familles participantes de sortir de leur isolement et de devenir de meilleurs parents, tout en favorisant une amélioration de leur qualité de vie.

Récipiendaire régional 2004

Programme d'amélioration continue de la qualité de vie des personnes hébergées

Monique Gervais, directrice des soins infirmiers au CLSC-CHSLD de la Petite-Nation, a élaboré un programme d'amélioration continue avec la collaboration de l'équipe de soins, des usagers et de leur famille afin d'assurer une meilleure qualité de vie aux personnes hébergées et demeurer à leur écoute.

Échelonné sur trois ans, le programme vise l'intimité, les soins infirmiers et le milieu de vie. Pour chacun de ces aspects, l'équipe de soins détermine les démarches à suivre en fonction des besoins exprimés par les usagers et apporte les améliorations requises. Les correctifs touchent notamment l'organisation du travail et des soins, de même que les valeurs, les habitudes, le savoir-être et le savoir-faire des employés. Lorsque les interventions sont mises à exécution, l'équipe procède à une auto-évaluation et, au besoin, à des ajustements.

Au cours de la première année, 90 % des améliorations souhaitées par les usagers et qui touchaient la phase I du programme, ont été apportées. La phase II du programme sera évaluée sous peu, tandis que la phase III vient de commencer en septembre 2004.

Récipiendaire régional 2003

Continuum de soins et services aux enfants/adolescents diabétiques et à leur famille

Avec son équipe, Ginette Renaud, de la Clinique de diabète pédiatrique de la Clinique de pédiatrie du CHVO-hôpital de Gatineau, a mis sur pied un continuum de soins et services permettant aux enfants et adolescents diabétiques et à leur famille d'acquérir des connaissances et des habiletés visant à maximiser leur autonomie et leur sentiment de compétence dans la gestion du diabète.

Le programme est offert dès la première hospitalisation, ce qui permet à l'enfant ou l'adolescent de demeurer dans son milieu de vie. Cette approche concertée facilite la continuité des soins dans un environnement axé sur le partenariat interdisciplinaire et professionnel. Actuellement, 59 enfants et adolescents bénéficient de ce continuum de soins et services dans la région de l'Outaouais.

Selon les données recueillies, ce projet a permis d'améliorer considérablement les soins offerts aux patients et leur famille et les résultats sont concluants.

Récipiendaire régional 2001

Programme de médiation, de formation et de suivi sur l'alimentation en CHSLD

Daniel Germain, Anne Marise Lavoie, Lisette Hay-Paquin et Monique Labrecque ont conçu un Programme de médiation, de formation et de suivi sur l'alimentation en CHSLD.

Ils ont amélioré le processus alimentaire des résidants du CH-CHSLD de Papineau après avoir constaté qu'ils se plaignaient de la nourriture et que certains perdaient du poids. Des cuisines aux unités de soins, tous les intervenants travaillant de près ou de loin à l'alimentation des résidants, ont été invités à participer au programme. Ils ont notamment reçu de la formation sur les besoins des personnes âgées, et trois comités se sont penchés sur les problèmes de dysphagie, le choix des menus et la coordination des repas.

En un an, la qualité de vie et l'état de santé des résidants se sont grandement améliorés : certains ont repris du poids, on a observé une diminution des problèmes d'étouffement à la déglutition, et le choix des aliments correspond davantage à leurs goûts et respecte leurs besoins particuliers (problèmes dentaires, intolérance alimentaire, difficulté à avaler, etc.).

Récipiendaire régional et Grand prix 1999

Partenariat allaitement : une initiative infirmière

Les infirmières ont favorisé la promotion de l'allaitement maternel en établissant des partenariats interdisciplinaires et multisites dans l'Outaouais.

Elles ont mis sur pied en 1996 un comité interdisciplinaire et multisites afin de coordonner les interventions régionales en matière d'allaitement. Ce comité regroupe des infirmières, des médecins, des représentantes d'organismes communautaires, une nutritionniste et une sage-femme. Parmi les actions réalisées depuis deux ans, mentionnons une formation multidisciplinaire de 7,25 heures donnée aux intervenantes en allaitement afin d'uniformiser les messages éducatifs donnés aux parents; une mise à jour des politiques et procédures hospitalières en vue de soutenir les parents dès la naissance; une campagne de marketing intensive dans l'Outaouais avec la participation de la régie régionale.

Responsables du projet : Marlène Boily, Louise Dumas et Janet Thom

Récipiendaire régional 1997

Programme d'antibiothérapie intraveineuse à domicile

Ce programme permet l'auto-administration des antibiotiques par voie intraveineuse à domicile à l'aide d'un pousse-seringue et de matériel sans aiguilles. Différents guides ont été élaborés afin d'aider les infirmières à dispenser un enseignement uniforme et d'assurer une continuité par l'entremise des infirmières du CLSC ou des cliniques privées. Plus de 250 jours d'hospitalisation ont été économisés jusqu'à maintenant. La clientèle se dit satisfaite de l'enseignement reçu et du suivi assuré.

Responsables du projet : Johanne Huguet-Latour et Jeannine Buteau

Récipiendaire régional 1996

Nourri-Lait, groupe d'entraide à l'allaitement maternel

Responsable du projet : Josée D'Anjou

Il n’existe pas de description plus complète pour ce prix.

Récipiendaire régional 1995

Certificat de non-réanimation

Responsable du projet : Alain Boulet

Il n’existe pas de description plus complète pour ce prix.