3-top-quebec-niveau-2.jpg

Mot du président de l'ORIIQ

Des priorités au coeur des besoins de la population

C’est avec enthousiasme que j’entreprends ce nouveau rôle de président de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Québec (ORIIQ). Pour moi, c’est un grand privilège de pouvoir m’impliquer dans cette belle profession et de contribuer aux différents mandats de notre ordre régional. Je serai heureux de vous rencontrer lors de nos différentes activités.

Je voudrais aussi souligner le dynamisme des membres du Conseil de section de l’ORIIQ et les remercier de leur engagement. Un merci tout particulier à Nathalie Gauthier, présidente sortante, pour ses réalisations. Je suis choyé de pouvoir compter sur sa présence au Conseil pour assurer la transition.

Je ne voudrais pas passer sous silence le départ de Claudia Gallant, Andrée Leboeuf et Véronique Paradis qui se sont impliquées avec cœur dans l’ORIIQ pendant plusieurs années. Au nom des membres de l’ORIIQ, un énorme merci.

Nos trois priorités en 2017

Lors de la dernière Assemblée générale annuelle, j’ai été particulièrement interpelé par les trois grandes priorités dont a parlé Lucie Tremblay, présidente de l’OIIQ :

100 % des infirmières admissibles obtiendront leur droit de prescrire
100 % des infirmières satisferont à la norme de formation continue
100 % des patients auront un PTI lorsque requis

Je pense que ces priorités sont au cœur des besoins de notre population et, quelles que soient nos fonctions infirmières, nous devons nous y engager. La population mise sur nous pour obtenir des services de qualité et faits avec diligence, afin de répondre à ses besoins de plus en plus complexes. Elle s’attend aussi à rencontrer des infirmières et des infirmiers compétents dont les connaissances sont à jour.

Serons-nous au rendez-vous?

Je souhaite que la région de Québec se démarque dans la réalisation de ces trois grandes priorités. Je souhaite aussi que tous sauront se mobiliser!

Pour conclure, j’aimerais vous souhaiter mes meilleurs vœux pour l’année qui vient de commencer.

 

Philippe Asselin,
Président de l’ORIIQ

Philippe Asselin
Philippe Asselin