2-top-saguenay-niveau-2.jpg

Concours Innovation clinique de l'ORIISLSJNQ

Ce concours met en valeur la contribution clinique des infirmières de toutes les régions du Québec à la qualité des soins offerts à la population, à l'efficacité et à l'efficience des services de santé ainsi qu'à l'avancement de la profession d'infirmière. Il vise également à susciter l'échange d'informations entre les membres de la profession.

La période de présentation des dossiers de candidature prendra fin le 1er mars. Les gagnantes du prix régional seront honorées lors de l'AGAR et recevront un montant de 1 000 $. Leur candidature sera ensuite transmise au niveau de l'Ordre provincial qui dévoilera les gagnantes dans le cadre de son congrès annuel.

Pour en savoir davantage, consultez la section Présentation d'un projet du site de l'OIIQ.

Lauréats

2015 - CSSS de Chicoutimi

modèle de collaboration interprofessionnelle pour l’évaluation et le suivi de problèmes courants de santé mentale par les infirmières de première ligne

Au GMF UMF du CSSS de Chicoutimi, des infirmières cliniciennes, pilotées par Isabelle Boulianne, infirmière et gestionnaire, ont élaboré des outils servant à dépister, évaluer, suivre et orienter, au besoin, les personnes atteintes de problèmes de santé mentale courants, d’intensité légère à modérée (anxiété et dépression).

Pour mener à bien ce projet, les infirmières cliniciennes ont approfondi leurs connaissances sur les problèmes courants de santé mentale, avec l’aide de la psychologue du GMF. En collaboration avec cette dernière et avec un médecin, elles ont ensuite développé des outils communs pour structurer leurs interventions. Ces outils, basés sur des pratiques exemplaires, permettent une évaluation globale du patient, et guident l’infirmière en vue d’assurer un suivi optimal ou, au besoin, de diriger le patient vers d’autres ressources.

En plus de favoriser chez les patients une meilleure compréhension de leur situation, ce projet a augmenté la qualité, l'accessibilité et la continuité des soins pour la clientèle présentant des problèmes de santé mentale courants. Il a aussi permis de renforcer la collaboration interprofessionnelle entre les infirmières cliniciennes, la psychologue et les médecins pour l’évaluation et le suivi en première ligne de ces personnes, un avantage de plus dans la réussite de cette initiative novatrice.

Prix Innovation clinique 2015 de l'ORIISLSJNQ
Les lauréats 2015 du prix.

2014 - CSSS de Jonquière

Mise en commun de l’expertise et du leadership professionnel au service de la vaccination antigrippale du personnel

Réussir à mobiliser l’ensemble de l’organisation du CSSS de Jonquière pour la vaccination massive du personnel afin d’augmenter l'accès à la vaccination et, par le fait même, d'améliorer les services et la sécurité des usagers de leur établissement, c'est le défi qu'ont relevé avec brio Claudine Brassard, conseillère en prévention et contrôle des infections, et Annick Duchesne, infirmière et agente de gestion du personnel, au CSSS de Jonquière.

L'équipe a élaboré un plan d'action dont les activités se sont étalées sur six semaines, en utilisant des moyens tels que l’unité mobile, la vaccination par les infirmières des secteurs et du service de santé, la participation des coordonnatrices de soins, ainsi que celle des directeurs, des gestionnaires et des syndicats. Cette initiative a permis de consolider le rôle des infirmières et infirmiers du CSSS de Jonquière en matière de vaccination et de responsabilité professionnelle dans la promotion de la vaccination.

La campagne a permis de voir passer le taux de vaccination de 46 % en 2012-2013 à 71 % en 2013-2014. De plus, aucun travailleur ne s’est absenté pour cause de grippe en 2013-2014. Cette valorisation de la responsabilité par rapport à la vaccination a également eu des impacts sur la pratique quotidienne des infirmières puisqu’il y a eu quelque 157 usagers vaccinés comparativement à 79 en 2012-2013. De plus, tous les objectifs, ainsi que les moyens et les outils développés dans le cadre de ce projet, sont transposables et exportables à d’autres CSSS.

Prix Innovation clinique 2014 de l'ORIIBSLGIM
De gauche à droite : Serge Larouche, président de l’Ordre régional, Claudine Brassard et Annick Duchesne pour le projet « Mise en commun de l’expertise et le leadership professionnel au service de la vaccination antigrippale du personnel », Carole Mercier, secrétaire générale de l’OIIQ

Récipiendaires régionaux 2013

La coopérative de santé La Vigie au Collège d’Alma

C’est pour répondre aux besoins rendus nécessaires par l’ajout de compétences infirmières en matière de prévention et de promotion de la santé, d’enseignement et de milieux ambulatoires qu’une équipe d’infirmières enseignantes du Collège d’Alma a mis sur pied la coopérative de santé La Vigie, une plateforme pédagogique et un milieu de stage enrichissant, qui offre des soins et des services de santé aux populations collégiales et communautaires.

Ce service permet une évaluation de l’état de santé et un meilleur suivi des besoins des clientèles. Les activités de la coopérative de santé La Vigie offertes aux résidences privées pour les personnes âgées, aux garderies en milieu familial, dans les CPE et aux organismes communautaires permettent à ces différentes clientèles d’avoir accès à des services qui répondent à des besoins précis, tels que la vaccination, l’examen physique, le dépistage de l’hypertension artérielle, des enseignements sur le stress, le diabète, etc.

Ainsi, une centaine de personnes âgées et 100 enfants bénéficient de ces soins et services annuellement. La clientèle collégiale se compose de 1100 élèves, 164 enseignants, 70 professionnels et du personnel de soutien. Les services de La Vigie sont utilisés par 200 personnes, soit 15 % de cette population, et le taux de satisfaction est élevé.

Récipiendaires régionaux 2011

Adapter les traitements et suivis aux personnes atteintes de l’hépatite C

Le projet mis de l’avant par Lucie Bellefeuille, infirmière clinicienne, coordonnatrice du réseau intégré régional de suivi et de traitement en VHC du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, permet aux personnes atteintes par le virus de l’hépatite C, quelle que soit leur situation biopsychosociale, de bénéficier d’un soutien constant et d’un suivi de la part de différents professionnels de la santé, dans leur milieu de vie.

Cela a pour effet d’augmenter leur niveau de confiance et, par conséquent, de les encourager à suivre leur traitement jusqu’au bout. Dans le cadre de son projet, Regrouper nos forces pour optimiser le suivi et le traitement de l’hépatite C, Mme Bellefeuille est entourée de quatre microbiologistes-infectiologues et fait appel, au besoin, à différents professionnels des milieux public, communautaire ou privé.

Les chiffres témoignent de l’efficacité de ce projet : 46 personnes se sont inscrites en 2010, comparativement à 15 en 2009. En outre, depuis le lancement du réseau, 51 % des personnes inscrites ont amorcé un traitement, comparativement à un taux de 8,8 % avant sa mise en place. Ce projet a suscité beaucoup d’intérêt de la part de l’Institut national de santé publique du Québec, ainsi que des différentes directions de santé publique au Québec.

Récipiendaires régionaux 2010

Un projet qui enrichit l'expertise collective

Constatant, d'une part, la complexité croissante des soins de santé en cardiologie, et d'autre part, l'élargissement du rôle des infirmières et le départ à la retraite de nombreuses infirmières expertes, une équipe de l'unité de cardiologie et chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique du CSSS de Chicoutimi s'est penchée sur les meilleurs moyens de transmettre le savoir clinique.

Les infirmières responsables du projet, Valérie Bluteau, Maud-Christine Chouinard, Marie-Andrée Claveau, Johanne Lacoursière, Ghislaine L. Lapointe, Valérie Maltais, Josée Munger et Marilyn Savard, ont misé sur la responsabilisation de chacune quant au développement de sa compétence professionnelle pour enrichir l'expertise collective dans l'unité de soins. Ainsi, au cours de la dernière année, les 45 infirmières de l'unité ont participé à différents comités afin d'établir un portrait de leur expertise et d'élaborer des mises en situation visant le partage des connaissances. Cette démarche de qualité a des impacts sur la dispensation des soins, notamment grâce à une formation adaptée, au mentorat et à un plus grand partage des connaissances.

La reconnaissance des besoins de développement des infirmières novices a aussi permis le maintien d'un meilleur climat de travail ainsi que d'une collégialité entre les infirmières, deux facteurs qui contribuent à des soins de qualité et à la satisfaction de la clientèle.

Récipiendaires régionaux 2009

Un outil pour appuyer les infirmières qui traitent des clients atteints de dystrophie myotonique de type 1

Un outil infirmier novateur de gestion de la santé des clients aux prises avec la dystrophie myotonique de type 1 (DM1) a été développé par une équipe de la Clinique des maladies neuromusculaires de Jonquière composée de Nadine Leclerc, Mélissa Lavoie, Aline Larouche et Nancy Bouchard, infirmières cliniciennes, Charlotte Côté et Carmen Tremblay, infirmières retraitées, Maud-Christine Chouinard, infirmière, professeure en sciences infirmières à l'Université du Québec à Chicoutimi et chercheuse, Cynthia Gagnon, ergothérapeute, professeure associée en réadaptation à l'Université de Sherbrooke et chercheuse, ainsi que Jean Mathieu, neurologue, chercheur et directeur médical.

L'outil de gestion de la santé (OGIS) a permis aux infirmières d'approfondir leur rôle et les a aidées à mieux répondre aux besoins des personnes atteintes de DM1, une maladie neuromusculaire dégénérative aux effets complexes et profonds. Outil de suivi de la clientèle à domicile, l'OGIS est un questionnaire systématique qui permet de faire une évaluation complète de la santé du client et de déterminer s'il doit être dirigé vers un autre professionnel de la clinique ou vers une ressource communautaire externe, ou encore si une intervention autonome de l'infirmière est indiquée. L'outil permet donc une meilleure coordination clinique et une gestion de cas plus efficace.

Il connaît des résultats probants en matière d'organisation des services, de qualité des soins, de satisfaction des clients et crée un sentiment de compétence chez les infirmières. Il suscite également beaucoup d'intérêt dans les autres cliniques du genre au Québec.

Récipiendaires régionaux 2008

Secrets de gang

Face au taux alarmant de grossesses non désirées et d'infections transmissibles sexuellement chez les jeunes, et considérant l'impact mitigé des programmes usuels d'éducation sexuelle, Christine Tremblay, infirmière en santé sexuelle et reproductive de la clinique de santé sexuelle du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Lac-Saint-Jean-Est, et son équipe, ont mis sur pied le programme « Secrets de gang ».

Ce programme invite les jeunes dans leur milieu scolaire secondaire à consulter volontairement, en petits groupes de pairs, un professionnel de la santé et un intervenant social au sujet de la sexualité. Entre amis, les jeunes sont plus à l'aise pour aborder les sujets qui les préoccupent et ils peuvent ainsi obtenir une saine information de la part des deux ressources complémentaires et de sexe opposé qui offrent l'activité, soit un professionnel de la santé et un intervenant psychosocial.

Les infirmières scolaires de sept régions du Québec ont adhéré à ce programme jusqu'à présent. En quatre ans, il a permis de rencontrer près de 400 étudiants de 11 à 17 ans au CSSS de la région en question.

Récipiendaires régionaux 2007

L'atelier d'aquarelle à l'unité psychiatrique

Passionnée d'aquarelle, Louise Guay, infirmière au Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy, a mis sur pied un atelier d'aquarelle pour les usagers de l'unité psychiatrique.

Cette activité répondait à un besoin particulièrement évident durant la fin de semaine, alors que le manque d'activités thérapeutiques provoquait des états d'agitation, d'ennui et de léthargie chez les usagers. Depuis cinq ans, l'atelier offre aux participants l'occasion de se détendre, de s'exprimer et de rehausser leur estime de soi.

Cette activité favorise aussi les échanges avec le personnel, ce qui améliore la qualité de la relation d'aide tout en facilitant l'élaboration du plan thérapeutique infirmier. L'atelier a également entraîné une réduction des comportements perturbateurs et de la consommation de médicaments.

Récipiendaires régionaux 2006

La clinique de l'adolescence : pour soigner des problèmes de santé complexes des 12-17 ans

L'adolescence est une période de transition complexe, marquée par de nombreux changements. Pour aider les jeunes de 12 à 17 ans aux prises avec des problèmes de santé complexes, Vicky Tremblay a grandement participé avec le Dre Johanne Harvey, pédiatre spécialisée en médecine de l'adolescence, à la mise sur pied de la Clinique de l'adolescence du Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi.

Il s'agit de la première clinique interdisciplinaire régionale de deuxième ligne pour adolescents au Québec. Outre Mme Tremblay qui agit comme intervenante pivot, elle inclut une pédiatre, une omnipraticienne, une nutritionniste, une neuropsychologue et une travailleuse sociale.

Cette clinique a connu des résultats probants sur les plans de la stabilité, de l'amélioration et même de la guérison des problématiques à l'origine des consultations. Elle évite aussi des visites répétitives à l'urgence et dans les cabinets privés de médecins, ainsi que les hospitalisations.

Récipiendaires régionaux 2005

L'outil d'évaluation multiclientèle au cœur du suivi systématique au CHSLD

À la suite de l'intégration des centres d'accueil du territoire Domaine-du-Roy à la mission du CHSLD de l'Hôtel-Dieu de Roberval, des lacunes étaient observées dans l'évaluation du profil des résidents.

Pierrette Jolicoeur, conseillère à la direction des soins infirmiers, CSSS Domaine-du-Roy, Caroline Fournier, infirmière-chef, Résidence Jeanne-Mance, Doris Garceau, infirmière-chef, Résidence du Bon Temps, Marjolaine Côté, infirmière-chef, Résidence de la Paix, André Tardif, infirmier-chef, Résidence du Lac-Bouchette, et Denise Bouchard, infirmière bachelière en psychogériatrie, ont donc développé, adapté, uniformisé et harmonisé les outils de travail à partir de l'Outil d'évaluation multiclientèle.

Désormais, le suivi de la qualité des soins est observable et le portrait du résident, clair et net. Les professionnels peuvent aussi reconnaître plus facilement les besoins changeants de chaque résident et mieux planifier les soins qui lui sont destinés.

Les 154 résidents ont maintenant chacun un profil évolutif d'autonomie fonctionnelle, un tableau de soins, des notes évolutives trimestrielles à leur dossier, un plan d'intervention interdisciplinaire et un plan d'intervention comportementale, au besoin.

Récipiendaires régionaux 2004

Une nouvelle clinique de traitement de la douleur au Centre Maria-Chapdelaine

Carole Tremblay, infirmière, a agi comme chargée de projet pour l'implantation d'une clinique de traitement de la douleur au Centre Maria-Chapdelaine à Dolbeau-Mistassini.

Elle en assume aujourd'hui la promotion et s'occupe de l'évaluation sommaire des patients, des traitements et du suivi avec les autres professionnels de la santé. La clinique dispense des soins adaptés aux besoins de la clientèle, en collaboration avec les autres services du Centre, et en mode ambulatoire. L'an dernier, 334 patients souffrant de douleurs chroniques ont bénéficié des services de la clinique, ce qui leur a évité le recours aux services d'urgence, à l'hospitalisation, à des traitements plus invasifs, ainsi qu'aux complications associées à la douleur. Leur qualité de vie s'en trouve grandement améliorée. Cette solution a également contribué à diminuer la liste d'attente des diverses spécialités et le délai d'attente pour la clientèle provenant de l'extérieur de la région.

On estime que la Clinique de traitement de la douleur pourrait desservir une population d'environ 7165 clients de la région.

Récipiendaires régionaux 2003

Guide de gériatrie

Andréa Boudreault, infirmière clinicienne à l'unité de courte durée gériatrique du Carrefour de santé de Jonquière, a publié un Guide de gériatrie.

Ce document de 156 pages contient de l'information scientifique provenant d'ouvrages spécialisés. Il permet au lecteur d'actualiser ses connaissances sur le vieillissement et les problématiques affectant les personnes âgées : les troubles cognitifs et de démence, ceux liés aux activités de la vie quotidienne et domestique, les troubles du langage et de la communication et l'évaluation des tests menés en gériatrie. Il est fortement axé sur la réadaptation d'une personne âgée après un accident vasculaire cérébral, une fracture de la hanche, une maladie dégénérative ou tout autre problème de santé nécessitant une hospitalisation.

Le guide est vendu au Québec par la maison d'édition Guérin.

Récipiendaires régionaux 2002

Les partenariats avec les personnes atteintes de cancer et un organisme de soutien : un « avis de succès » et un gage de succès

Hélène Lapointe, Jocelyn Tremblay, Monique St-Gelais, Cécile Labelle et Myriam Lapointe, du programme hémato-oncologie externe du Complexe hospitalier de la Sagamie, ont conçu une série d'activités visant à améliorer les soins et les services aux personnes atteintes de cancer.

L'équipe a lancé l'atelier bel et bien dans sa peau et le séminaire Mieux vivre le traitement du cancer. Elle publie aussi une chronique mensuelle qui raconte l'histoire de personnes ayant survécu plus de cinq ans à un diagnostic de cancer. Enfin, les infirmières ont développé, pour tous les stades de la maladie, une approche de soins personnalisée qui s'inspire de recherches portant sur le bien-être physique, psychologique, social et spirituel des personnes. Le programme est un véritable succès.

Récipiendaires régionaux 2001

Aller au bar … et se faire vacciner … pourquoi pas!

Lucie Bellefeuille, du CLSC du grand Chicoutimi, en collaboration avec une équipe d'infirmières et des intervenants de la Direction de la santé publique, du groupe Le Miens et du Groupe de recherche en intervention sociale, a organisé une vaste campagne de vaccination contre l'hépatite A et l'hépatite B auprès de la clientèle homosexuelle.

Entre mai 1998 et juin 2000, les infirmières ont tenu 21 cliniques de vaccination dans les bars et rejoint 179 personnes, soit 72 % de la clientèle visée. Elles ont administré 418 doses de vaccins, et 46,4 % des personnes ont reçu les deux vaccins.

Un projet qui prouve qu'il est possible de sortir des sentiers battus et d'améliorer l'efficacité des interventions infirmières en se rendant là où les besoins se font sentir.

Récipiendaires régionaux 1999

Programme d'intégration et d'adaptation des nouveaux résidants en CHSLD

Ce programme favorise l'intégration et l'adaptation des personnes qui arrivent en CHSLD. Mme Tremblay a implanté son programme à l'automne 1998 à la résidence Georges-Hébert de Jonquière.

Elle a proposé la mise en place d'activités qui se déroulent dans les trois moments importants de la vie en CHSLD, soit la période préadmission, le jour de l'admission et la période postadmission. Son programme requiert la participation du résidant, de sa famille et de tous les intervenants du milieu pendant le processus d'intégration.

L'infirmière y joue un rôle-clé puisqu'elle supervise, coordonne, évalue chaque étape du programme et forme le personnel nécessaire.

Récipiendaires régionaux 1998

Maison de convalescence Le Versant

La maison de convalescence Le Versant a été fondée à Chicoutimi par cinq infirmières qui avaient le goût de relever un nouveau défi.

Elles ont réalisé, qu'avec le virage ambulatoire, les patients quittaient le centre hospitalier beaucoup plus rapidement qu'auparavant et qu'ils n'étaient pas toujours en mesure de recevoir les soins requis par leur état à domicile. En mettant sur pied Le Versant, ces infirmières voulaient prodiguer à ces personnes des soins de qualité dans un environnement propice à leur guérison. Il permet à des patients, qui ont reçu leur congé du centre hospitalier, de continuer à recevoir des soins personnalisés et de qualité dans une atmosphère et un milieu propre au repos et à la quiétude.

Ce service complémentaire peut également éviter un retour à l'hôpital, ce qui contribue à la réduction des coûts reliés à une réhospitalisation.

Responsables du projet : Marthe Dufort, Denise Lévesque, Annie Lavoie, Denyse Arseneault et Isabelle de Chantal

Récipiendaires régionaux et Grand prix 1997

L'expérience d'être porteur(euse) d'une stomie : une intervention communautaire des infirmières d'un CH

Réalisé en partenariat avec les membres du conseil de l'Association des personnes stomisées et les infirmières du Complexe hospitalier de la Sagamie, ce projet permet aux personnes stomisées de connaître une meilleure qualité de vie, d'expérimenter une vie familiale normale et de réussir leur réinsertion sociale.

Les infirmières, habituées à travailler à l'hôpital, ont osé réaliser leur expérience, avec succès, en collaboration avec un organisme communautaire

Responsables du projet : Myriam Lapointe et Françoise Collard

Récipiendaire régional 1996

Suivi systématique de la clientèle en périnatalité

Il n’existe pas de description plus complète pour ce prix.

Responsable du projet : Lorraine Lauzon

Récipiendaire régional et Grand prix 1995

Courte durée gériatrique

Il n’existe pas de description plus complète pour ce prix.

Responsables du projet : Hélène Tremblay et Andréa Boudreault