Récipiendaires 1999

Grand prix

Outaouais

Partenariat allaitement : une initiative infirmière

Les infirmières ont favorisé la promotion de l'allaitement maternel en établissant des partenariats interdisciplinaires et multisites dans l'Outaouais. Elles ont mis sur pied en 1996 un comité interdisciplinaire et multisites afin de coordonner les interventions régionales en matière d'allaitement. Ce comité regroupe des infirmières, des médecins, des représentantes d'organismes communautaires, une nutritionniste et une sage-femme. Parmi les actions réalisées depuis deux ans, mentionnons une formation multidisciplinaire de 7,25 heures donnée aux intervenantes en allaitement afin d'uniformiser les messages éducatifs donnés aux parents; une mise à jour des politiques et procédures hospitalières en vue de soutenir les parents dès la naissance; une campagne de marketing intensive dans l'Outaouais avec la participation de la régie régionale.

Responsables du projet : Marlène Boily, Louise Dumas et Janet Thom

Récipiendaires régionaux

Abitibi–Témiscamingue

Programme d'enseignement des premiers secours en sauvetage minier

Le programme, construit à partir des divers outils-maisons et informations existant dans les mines, se présente dans un cartable divisé en sept modules : évaluation primaire, contrôle de l'état de choc, contrôle de l'hémorragie, intervention en atmosphère irrespirable, installation du ked, méthode de triage, trouble de stress post-traumatique. Chacun des modules comprend un objectif général, un aide-mémoire, un guide de l'instructeur, des objectifs spécifiques, le contenu, les transparents et exercices et la feuille de protocole obligatoire. Ce programme uniformise, dans tout le Québec, la formation des sauveteurs miniers, ce qui permet d'améliorer la qualité des interventions de sauvetage et des premiers soins prodigués aux mineurs dans le but ultime de sauver davantage de vies.

Responsable du projet : Julie Rollin

Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

L'asthme, une maladie qui se maîtrise! Moi, j'y crois!

Il s'agit d'un programme de formation destiné aux infirmières travaillant dans les CLSC afin d'uniformiser l'enseignement donné à la clientèle asthmatique. À la suite de cette formation, l'infirmière peut évaluer adéquatement l'état de santé de l'asthmatique et apporter les correctifs techniques ou environnementaux qui s'imposent. Le confort et la qualité de vie des personnes asthmatiques s'en trouvent grandement améliorés et celles-ci éprouvent moins d'anxiété envers leur maladie.

Responsable du projet : Ginette Dubé

Chaudière-Appalaches

Programme intégré de santé cardiovasculaire du curatif au préventif, une ligne d'action continue

Ce programme instaure l'accompagnement du patient sans interruption, depuis son hospitalisation jusqu'à sa convalescence, et l'incite à devenir un promoteur de la santé cardiovasculaire. Il reçoit à l'hôpital les soins et les informations nécessaires pour s'engager dans le processus de guérison. Puis, grâce aux mécanismes de référence automatique mis en place par l'hôpital vers les CLSC, les infirmières, secondées par d'autres professionnels de la santé, poursuivent leur enseignement auprès du patient et s'assurent de l'évolution de son état. Enfin, elles l'invitent à devenir membre du groupe « Mon cœur, je m'en occupe » pour recevoir l'information, le soutien et l'entraide nécessaires à sa réadaptation. Par la suite, ces patients peuvent devenir promoteurs de la santé cardiovasculaire en participant aux cliniques de dépistage et en agissant sur les facteurs de risque modifiables dans leur communauté (stress, tabac, sédentarité, alimentation).

Responsable du projet : Claudette Taschereau

Côte-Nord

Sensibilisation à la bonne utilisation des médicaments

Programme de sensibilisation présenté durant la semaine de la santé et sécurité au travail, à la Société canadienne de métaux Reynolds (SCMR), du 19 au 23 octobre 1998. Les infirmières ont conçu et installé un kiosque d'information sur les lieux mêmes de leur entreprise et ont rencontré individuellement environ 20,5 % du personnel, soit 438 travailleurs. Elles les ont renseignés sur la prise judicieuse de médicaments afin de diminuer les conséquences néfastes d'une mauvaise utilisation sur leur santé.

Responsables du projet : Harold Bherer, Gabie Gauvin, Marie Sylvie Marin et Dany Ouellet

Estrie

Projet Macadam J

C'est un service itinérant qui s'adresse aux jeunes marginaux âgés de 13 à 25 ans. Stationné au centre-ville de Sherbrooke, ou se déplaçant vers les endroits fréquentés par les jeunes, l'autobus Macadam J sert de lieu de rencontre et de consultation. Chaque jeudi soir, une infirmière et un médecin y offrent une clinique santé. Une intervenante sociale se joint à eux une fois par mois. Les infirmières organisent aussi des activités dans le but de susciter l'intérêt, la participation et la réflexion. C'est souvent au moyen de discussions informelles ou de jeux qu'elles établissent un climat de confiance et recueillent des informations pour évaluer les besoins des jeunes et intervenir de façon judicieuse.

Responsables du projet : Renée Lemieux et Martine Dumont

Laurentides/Lanaudière

Comment faire avec pas grand-chose

Ce programme offre aux futurs parents provenant d'un milieu défavorisé toute une gamme de services interdisciplinaires et intersectoriels afin de mieux les préparer à assumer leur rôle parental. Il répond aux multiples besoins exprimés par cette clientèle tout en respectant leurs limites financières et celles du réseau de la santé. Des rencontres individuelles pour déterminer les besoins des futurs parents et des rencontres de groupe sont organisées. Selon les demandes, l'infirmière invite une diététiste pour répondre aux besoins nutritionnels particuliers en contexte de pauvreté; une marraine d'allaitement pour les préparer à nourrir leur enfant; un intervenant en budgétisation pour les aider à mieux utiliser leurs ressources financières; une travailleuse sociale pour leurs besoins d'information et de consultations sur des problématiques psychosociales.

Responsables du projet : Victoire Giguère et Michelyne Bellerose

Montérégie

Clinique des soins infirmiers Contrecœur

La Clinique des soins infirmiers Contrecœur est un projet pilote qui s'est réalisé entre le 20 octobre 1997 et le 23 décembre 1998, à raison de 17,5 heures par semaine. La clinique offre aux résidants de Contrecœur une gamme de soins infirmiers adaptés à leurs besoins. Elle répond aux attentes des résidants qui éprouvent des problèmes de santé mineurs. L'infirmière évalue les besoins de la clientèle, conseille, donne des soins spécifiques ou oriente, si nécessaire, vers d'autres ressources comme le médecin, le travailleur social ou autre. Ce projet vise également à promouvoir la santé et à prévenir la maladie en favorisant l'autonomie de la population par l'éducation populaire, entre autres.

Responsable du projet : Nicole Marchand

Montréal/Laval

Une équipe pour une clientèle

Les infirmières Mérel et Bérubé ont conçu et réalisé leur projet, entre juin 1997 et août 1998, à l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal en collaboration avec les infirmières de l'unité de soins mère-enfant. Elles ont intégré à leur pratique professionnelle quatre nouveaux champs d'activités ambulatoires : la périnatalité, les cliniques externes de gynéco-obstétrique, le bilan préopératoire et la collaboration aux chirurgies mineures ou assistées par mini-laparoscopie en gynécologie. Ce faisant, elles ont augmenté la satisfaction des femmes et de leur famille qui peuvent maintenant consulter la même équipe d'infirmières à tout moment du processus de soins. L'intégration de ces services a aussi favorisé l'efficience et l'efficacité des ressources disponibles et diminué la durée du séjour hospitalier de cette clientèle.

Responsables du projet : Françoise Mérel et Frances Bérubé

Outaouais

Partenariat allaitement : une initiative infirmière

Les infirmières ont favorisé la promotion de l'allaitement maternel en établissant des partenariats interdisciplinaires et multisites dans l'Outaouais. Elles ont mis sur pied en 1996 un comité interdisciplinaire et multisites afin de coordonner les interventions régionales en matière d'allaitement. Ce comité regroupe des infirmières, des médecins, des représentantes d'organismes communautaires, une nutritionniste et une sage-femme. Parmi les actions réalisées depuis deux ans, mentionnons une formation multidisciplinaire de 7,25 heures donnée aux intervenantes en allaitement afin d'uniformiser les messages éducatifs donnés aux parents; une mise à jour des politiques et procédures hospitalières en vue de soutenir les parents dès la naissance; une campagne de marketing intensive dans l'Outaouais avec la participation de la régie régionale.

Responsables du projet : Marlène Boily, Louise Dumas et Janet Thom

Québec

Partenariat CLSC - Ressources privées au service des aînés

Ces infirmières du CLSC Orléans ont établi un partenariat avec des centres d'hébergement privés pour les aînés. Ce partenariat permet, entre autres, aux aînés de vivre plus longtemps dans le milieu de vie de leur choix tout en recevant des services et des soins de qualité supervisés par le CLSC. Par ailleurs, les personnes en perte d'autonomie sévère sont dépistées et référées plus rapidement aux équipes interdisciplinaires du CLSC et du réseau gériatrique spécialisé, ce qui améliore grandement leur qualité de vie.

Responsables du projet : Colombe Harvey et Johanne Tremblay

Saguenay–Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec

Programme d'intégration et d'adaptation des nouveaux résidants en CHSLD

Ce programme favorise l'intégration et l'adaptation des personnes qui arrivent en CHSLD. Mme Tremblay a implanté son programme à l'automne 1998 à la résidence Georges-Hébert de Jonquière. Elle a proposé la mise en place d'activités qui se déroulent dans les trois moments importants de la vie en CHSLD, soit la période préadmission, le jour de l'admission et la période postadmission. Son programme requiert la participation du résidant, de sa famille et de tous les intervenants du milieu pendant le processus d'intégration. L'infirmière y joue un rôle-clé puisqu'elle supervise, coordonne, évalue chaque étape du programme et forme le personnel nécessaire.

Responsable du projet : Chantale Tremblay