Insigne du mérite 2008

Édith Côté

Édith Côté
Édith Côté

Mme Édith Côté a été engagée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval en 1977, après avoir complété une formation d'infirmière, à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus en 1968, un baccalauréat en sciences infirmières de l'Université Laval en 1970 et un certificat de Nurse Practionner in Primary Care de l'Université McMaster en 1974. Sortant des sentiers battus, elle a obtenu une maîtrise en épidémiologie clinique de l'Université McMaster en 1979 et une maîtrise en éducation de University of Southern California en 1990.

Mme Côté a eu une brillante carrière académique à l'Université Laval. Elle a été promue professeure adjointe en 1981, agrégée en 1983 et professeure titulaire en 2002. Elle a été tour à tour directrice du programme de baccalauréat de 1978 à 1981, présidente des comités de programmes de 1980 à 1988, responsable facultaire des études de 2000 à 2006, directrice des programmes de 1er cycle en 2002, responsable facultaire du dossier d'agrément canadien de 2002 à 2003 et responsable de l'élaboration et la mise sur pied du premier programme d'infirmière praticienne spécialisée en cardiologie et néphrologie. Elle fut également directrice de l'École des sciences infirmières, de 1990 à 1997, et première doyenne de la Faculté des sciences infirmières, en 1997-1998. En quittant ses fonctions de doyenne, elle est néanmoins demeurée active à la Faculté jusqu'au moment de sa retraite en janvier 2006.

La contribution de Mme Côté à la profession se démarque par son engagement, par sa vision des systèmes d'enseignement et de recherche universitaire, comprenant les enjeux pédagogiques, et par sa compréhension profonde des liens entre la pratique clinique, l'enseignement et la recherche.

Son leadership en sciences infirmières a permis la réalisation de projets universitaires au caractère novateur. Sous la gouverne de Mme Côté, la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval a ouvert ses premiers programmes de 2e et 3e cycles.

Mme Côté s'est démarquée à des endroits stratégiques et politiques pour le développement des sciences infirmières au Québec et au Canada. Elle a influencé les politiques favorables aux sciences infirmières et aux sciences de la santé en exerçant les rôles de présidente élue en 1996, puis présidente de 1998 à 2002 de l'Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI) – région du Québec, membre du Bureau de l'OIIQ, représentante de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) au Comité directeur sur la formation intégrée DEC-BAC, comité présidé par le sous-ministre de l'Éducation, et membre du groupe de travail sur la planification de la main-d'œuvre infirmière du ministère de la Santé et des Services sociaux, pour n'en nommer que quelques-uns.

Plus encore que les rôles officiels qu'elle a occupés, elle possède de grandes qualités de rassembleuse. Elle a toujours su miser sur les convergences pour favoriser les virages qui s'imposaient et pour assurer le développement de la formation infirmière. Elle est reconnue comme une humaniste qui a su allier développement pédagogique, scientifique, professionnel et humain.

Présentation vidéo de la récipiendaire