Engagement professionnel 2017

Ginette Henri

Patricia O'Connor

Ginette Henri, inf., M. A. (gérontologie)
Travailleuse autonome – consultante
Soins en santé mentale de première ligne aux personnes aînées

Ginette Henri est reconnue pour son engagement dans des activités visant à promouvoir et à rétablir la santé mentale des aînés. Elle défend le point de vue de la clientèle, cherche constamment à améliorer ses connaissances. En plus d’être formée en psychothérapie et en éthique clinique, elle poursuit son développement professionnel par de nombreuses formations continues, ce qui lui permet d’exceller dans divers rôles traduisant une pratique infirmière avancée exemplaire.

Toujours à l’affût

Communicatrice hors pair, elle sait transmettre sa passion avec sensibilité et respect aux infirmières et infirmiers ainsi qu’aux autres intervenants qui participent à ses formations ou assistent à ses conférences, sans oublier ses étudiants universitaires. Et c’est avec un enthousiasme contagieux qu’elle partage ses découvertes provenant d’écrits scientifiques, de recherches ou d’expérimentations cliniques.

Une leader clinique

Ginette Henri fait preuve d’un fort leadership clinique par sa participation à de nombreux projets interdisciplinaires et son implication au plan politique en siégeant à différents comités ou groupes décisionnels, dont les travaux ont un impact à la fois sur la condition de vie et la santé mentale des aînés et sur la pratique clinique des infirmières (Conseil consultatif interdisciplinaire sur l'exercice la psychothérapie).

Engagée dans sa communauté

Son engagement se prolonge dans la communauté, alors qu’elle donne régulièrement des conférences à des aînés pour départager les signes qui relèvent du vieillissement normal et ceux qui touchent la santé mentale. Elle offre aussi bénévolement du soutien à divers groupes communautaires, dont la Maison d’Haïti à Montréal, où elle s’est impliquée à la suite du séisme de 2010.

« Je n’ai pas la prétention d’avoir changé les choses, mais je pense avoir su convaincre les infirmières et infirmiers de s’intéresser aux aînés et créé un impact sur les soins en santé mentale. »