MOT DE LA
PRÉSIDENTE

Chères collègues,

Eh bien nous y sommes! Tel qu’annoncé en septembre dernier dans la dernière parution du journal La Corporelle, voici le premier numéro du nouvel outil de communication le Cyberjournal de l'ORIICN.

Nous reviendrons ainsi cinq fois par année pour vous communiquer ce qui se passe dans notre région. Les informations paraîtront sous différentes rubriques : le mot de la présidente, actualités régionales, têtes d’affiches, comité jeunesse, babillard, activités légales, cliniquement vôtre, tendances infirmières. Toutefois, chaque parution couvrira trois à six rubriques.

Les infirmières sont rejointes par courriel; 60% des infirmières de la Côte-Nord ont transmis une adresse courriel à l’OIIQ. Pour que toutes les infirmières puissent avoir accès aux informations, les directrices de soins infirmiers, les présidentes de CECII et les responsables des programmes de soins infirmiers au Cégep recevront le Cyberjournal.

Il faut aussi rappeler que les documents en lien avec les dispositions de notre Règlement, soient l’élection des membres du conseil de section, la convocation à l’assemblée générale annuelle régionale, et l’élection des délégués, vous parviendront par la poste avec la revue Perspective Infirmière de mars-avril 2010.

Le comité Jeunesse est maintenant actif, notre présidente Karine Nadeau participera à la campagne de promotion DEC-BAC et visitera les finissantes des deux cégeps de notre région. Un concours est aussi lancé pour décerner un prix Distinction relève régionale.

Le conseil de section a adopté une résolution concernant la participation financière de l’ORIICN pour permettre à une infirmière d’assister au Colloque des CII. Les modalités de mise en candidature sont décrites dans la rubrique Babillard.

La Côte-Nord accueille avec fierté 19 nouvelles infirmières qui ont obtenu leur permis d’exercice en 2009.

Joignez-vous à nous pour l’assemblée générale annuelle régionale, à Baie-Comeau, le 5 juin 2010.

Nous vous invitons à nous transmettre vos commentaires et suggestions.

Marie Blanchet Le Gendre