deontologie-journal_2.jpg

La relation professionnelle, une dynamique particulière

(Deuxième partie)

Dans la première chronique sur la relation professionnelle, on a vu que la relation infirmière-client est complexe et qu'elle est fondée sur quatre principes : la confiance, le pouvoir, l'intimité et le respect. Il y a été précisé également que c'est l'infirmière qui est responsable d'en établir les limites. Pour pouvoir le faire, elle doit comprendre la dynamique d'une relation professionnelle et saisir les différences qui existent entre une telle relation et une relation amicale ou amoureuse, par exemple (voir tableau ci-dessous).

Sylvie Truchon, syndic

N'oubliez pas :

  • Une relation professionnelle vise d'abord et avant tout à favoriser la santé et le bien-être du client;
  • Il existe des différences entre une relation professionnelle infirmière-client et une relation non professionnelle, et l'infirmière doit les connaître.

Différences entre une relation professionnelle et une relation non professionnelle

Particularité

Relation professionnelle infirmière-client

Relation non professionnelle (amicale, amoureuse...)

Rémunération

L'infirmière est payée pour les soins donnés au client.

Aucune rémunération.

Duré de la relation

La relation professionnelle englobe la relation thérapeutique. Cette dernière se termine lorsque le client reçoit son congé, tandis que la relation professionnelle peut se prolonger au-delà de cette période selon, entre autres, la vulnérabilité du client, son problème de santé, la durée de l'épisode de soins et la probabilité d'avoir à lui redonner des soins.

La relation peut durer toute la vie.

Lieu de la relation

L'endroit est déterminé et limité au lieu où les soins infirmiers sont donnés.

Aucune restriction quant au lieu, qui est souvent non défini.

Objet de la relation

La relation a pour but d'administrer des soins au client. Elle est structurée.

La relation vise à satisfaire un besoin d'affection ou à témoigner de l'intérêt pour une personne. Elle est spontanée, non structurée.

Rapport d'autorité

Le rapport est inégal, puisque l'infirmière exerce un pouvoir conféré par l'expertise, les connaissances, l'influence et l'accès à une information privilégiée sur le client.

La relation est relativement équilibrée.

Responsabilité relative au lien

La responsabilité d'établir et de maintenir un lien professionnel incombe à l'infirmière, pas au client.

La responsabilité d'établir et de maintenir le lien est partagée par les deux parties.

Exigences inhérentes à la relation

La relation professionnelle fait appel à des connaissances, des habiletés et des aptitudes spécifiques.

Aucune exigence particulière.

Temps consacré à la relation

Selon une entente contractuelle avec son employeur, qui précise les heures de travail, ou selon un contrat passé avec le client dans le cadre d'une pratique privée.

Le temps consacré à la relation est une question de choix personnel.

(Source: Alberta Association of Registered Nurses,1997, Traduction libre et adaptation OIIQ.)

Cette chronique a été publiée dans Le Journal, mai/juin 2000, vol. 7, no 5.