DEC - Prescrire en soins de plaies et santé publique

(mesures transitoires échues le 30 juin 2017)

Les membres de l’OIIQ titulaires d’un diplôme d’études collégiales en soins infirmiers (DEC) avaient jusqu’au 30 juin 2017 pour obtenir leur attestation de prescription infirmière.

Titulaires d'un diplôme d'études collégiales en soins infirmiers

Domaines : Soins de plaies et santé publique

Conditions

SI VOUS DÉTENEZ UN DIPLÔME D’ÉTUDES COLLÉGIALES EN SOINS INFIRMIERS et répondez aux conditions d’expérience et de formation dans les domaines des soins de plaies et de la santé publique à la date d’entrée en vigueur du Règlement (11 janvier 2016), les conditions pour se prévaloir de la clause transitoire étaient les suivantes :

Vous deviez avoir présenté votre demande d’étude de dossier avant le 30 juin 2017 et, à cette date, avoir réussi une formation de deux heures portant sur les considérations déontologiques et la démarche de prescription.

ACTIVITÉS

L’attestation délivrée permet de prescrire uniquement les activités professionnelles suivantes :

Dans le domaine des soins de plaies :

  • Les analyses de laboratoire (albumine, préalbumine, culture de plaies);
  • Les produits, les médicaments et les pansements reliés au traitement des plaies et aux altérations de la peau et des téguments suivants :
    • Les produits créant une barrière cutanée;
    • Les médicaments topiques, sauf la sulfadiazine et ceux relatifs au traitement dermatologique ou oncologique;
    • Les pansements.

Dans le domaine de la santé publique, uniquement les activités suivantes :

  • La contraception hormonale, un stérilet ou la contraception orale d’urgence;
  • Un médicament pour le traitement d’une infection gonococcique ou d’une infection à Chlamydia chez une personne asymptomatique ou son partenaire asymptomatique et les tests de contrôle.

Veuillez noter que les infirmières visées par la clause transitoire ne sont pas autorisées à prescrire les médicaments pour traiter les problèmes de santé courants visés au Règlement, soit : prescrire un médicament pour le traitement des nausées et vomissements chez la femme enceinte, prescrire un médicament topique pour le traitement de l'infection fongique (candida) de la peau ou des muqueuses chez le bébé et chez la mère qui allaite.