Accès aux soins médicaux

Mémoire - Le panier de services assurés : un défi d'équité
Présenté au Commissaire à la santé et au bien-être du Québec dans le cadre de la consultation publique

OIIQ

2016

Dans ce mémoire, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) répond à l’invitation du Commissaire à la santé et au bien-être de se prononcer sur le panier de services assurés en santé et en services sociaux. Il s’y engage à la fois en tant qu’organisation citoyenne et à titre d’ordre professionnel clé regroupant quelque 73 000 infirmières et infirmiers, dont 84 % travaillent dans le réseau public de la santé et des services sociaux à offrir les meilleurs soins possibles à la population québécoise.

L’Ordre plaide pour que la couverture publique des soins et services soit déterminée en fonction des bénéfices pour le patient ou des groupes de population, et non en fonction du prestataire de service ou du lieu de prestation. Les services sociaux et de santé assurés doivent couvrir la gamme entière des besoins, de la prévention aux soins de fin de vie. Ils doivent donner accès à l’expertise des professionnels les plus compétents et les mieux habilités, et ce, dans les lieux de prestation les plus appropriés pour répondre aux besoins des personnes, sans égard à leur capacité de payer.

Considérant qu’un sérieux redressement de la couverture publique s’impose pour donner un accès équitable aux services sociaux et aux services de santé requis, dont les soins et services infirmiers et ceux des autres professionnels, l’Ordre fait neuf recommandations précises pour faire évoluer le panier de services assurés du Québec.

FICHE TECHNIQUE
LANGUE / français
PAGES / 25
VERSION PDF
ISBN / 978-2-89229-684-6
Prescription infirmière : Guide explicatif conjoint
Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par une infirmière/infirmier, pris en application de la Loi médicale

OIIQ-CMQ

2015

Le Règlement sur certaines activités professionnelles qui peuvent être exercées par une infirmière et un infirmier, pris en application de la Loi médicale (chapitre M-9, a. 19 b) entrera en vigueur le 11 janvier 2016.

Ce Règlement vise des activités de prescription infirmière dans les domaines des soins de plaies, de la santé publique et des problèmes de santé courants. Grâce à ces nouvelles activités, l’infirmière autorisée à prescrire se voit aujourd’hui mieux outillée pour répondre aux besoins du patient, notamment en soins de proximité.

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et le Collège des médecins du Québec (CMQ) ont élaboré le présent guide afin d’expliquer la portée de ces nouvelles activités professionnelles et le cadre entourant leur pratique.

Ce guide s’adresse notamment aux infirmières visées par la prescription infirmière. Il s’adresse aussi aux directrices de soins infirmiers à qui la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS) confère une responsabilité de surveillance et de contrôle de la qualité des soins infirmiers dispensés dans les établissements.

FICHE TECHNIQUE
LANGUE / français
PAGES / 37
VERSION PDF
ISBN / 978-2-89229-672-3 (PDF)
Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité - Résumé

OIIQ

2006

En réponse au document du MSSS intitulé Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité, l'OIIQ transmet ses commentaires et ses recommandations sur les orientations que le gouvernement poursuit, sur la proposition d'une garantie d'accès aux services médicaux spécialisés et sur le financement du système de santé et de services sociaux. Ce document est un résumé d'un autre document portant le même titre.

Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité

OIIQ

2006

Par ce mémoire présenté à la Commission des Affaires sociales et adopté par le Bureau de l'OIIQ en mars 2006, l'OIIQ émet cinq grandes recommandations en réponse au document du MSSS intitulé Garantir l'accès : un défi d'équité, d'efficience et de qualité. Ces cinq recommandations concernent : l'accès à un médecin de famille; la possibilité pour les citoyens de recourir aux assurances privées pour des services spécialisés; la réduction des délais d'attente pour l'accès aux services; le renouvellement de l'effectif infirmier en soins périopératoires; le régime d'assurance contre la perte d'autonomie.