Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2016

Améliorer les compétences de l’infirmière clinicienne par la simulation d’un accident majeur

Sherbrooke, le 9 juin 2016 – 

Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2016 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Estrie (ORIIE) est décerné au projet intitulé « L’amélioration des compétences d’évaluation de l’infirmière clinicienne en contexte de ʺ code orange ʺ : la simulation clinique au service des victimes d’un désastre externe ».

La simulation comme stratégie pédagogique

Dans le cadre du baccalauréat en sciences infirmières, l’Université de Sherbrooke utilise la simulation comme stratégie pédagogique. Les étudiantes et étudiants sont appelés à réagir à un « code orange », terme utilisé internationalement pour désigner un sinistre à l’origine d’un grand nombre de blessés transportés vers des hôpitaux. Ce projet innovant et motivant vise à sensibiliser les étudiantes et étudiants en soins critiques du baccalauréat à cette dure réalité; à mieux les préparer aux enjeux et aux défis d’un accident majeur avec blessés multiples; et à améliorer la qualité des soins prodigués aux victimes.

Ce projet mené dans le cadre du cours « Soins infirmiers en traumatologie » est organisé   depuis deux ans grâce au concours du personnel de la Réserve des Forces armées canadiennes et du laboratoire de simulation clinique de la Faculté de médecine et de sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Il rallie un nombre grandissant d’étudiantes et étudiants (45 en 2015 et 80 en 2016), qui sont unanimes devant l’utilité d’un tel exercice.

Une simulation pertinente

On constate, lors de codes orange dans les établissements de santé, que l’infirmière est reléguée au second plan ou qu’elle est peu, voire pas du tout impliquée dans la planification, l’organisation, la prestation et l’évaluation des soins. Il faut également savoir que, parmi les 5 586 infirmières et infirmiers d’urgence au Québec, 23 % comptent moins de 5 ans d’expérience.

Ainsi, même si la préparation adéquate du personnel de divers milieux est complexe et qu’elle nécessite du temps, de l’argent et d’importantes ressources humaines, la simulation permet d’exposer les infirmières et infirmiers à un événement certes exceptionnel, mais plausible. Une première au Québec, ce projet de simulation représente donc une stratégie pédagogique gagnante.

Mise en lumière de la compétence infirmière en situation d’exception

Cet exercice prépare les infirmières novices à agir dans ce cadre particulier et unique de la prestation des soins infirmiers d’urgence. Il met l’accent sur plusieurs aspects de la compétence infirmière en situation d’urgence : évaluation, triage, priorisation des interventions, gestion des ressources humaines et matérielles, communication et collaboration.

Le leadership de l’infirmière clinicienne est indispensable à ce projet, puisque celle-ci est au centre de l’intervention – de la planification à la prestation des soins, en passant par la gestion des ressources et l’établissement des priorités. De plus, le passage de la théorie à la pratique favorise l’acquisition des connaissances en sciences infirmières. C’est sans compter que ce genre de projet contribue à promouvoir le rôle unique de l’infirmière aux yeux du public.

Les acteurs du projet :

  • Mélanie Marceau, infirmière clinicienne d’urgence, étudiante au doctorat
  • Stéphane Lavoie, professeur agrégé, adjoint à la direction scientifique du laboratoire de simulation clinique
  • Josée Marceau, capitaine, responsable de l’équipe de la 52e Ambulance de campagne
  • Anne Méziat-Burdin, médecin, chirurgienne, professeure agrégée, directrice scientifique du laboratoire de simulation clinique
  • Stéphane Leblanc, coordonnateur du laboratoire de simulation clinique

À propos du Concours Innovation clinique

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand Prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $. Ce Grand Prix sera remis à l’occasion du congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 7 et 8 novembre 2016.