Salle de presse

Communiqués

Entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles des infirmières

Près de 533 000 infirmières du Québec et de la France gagnent en mobilité

Montréal, le 30 juin 2010 – 

L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) se réjouit de la signature de l'Arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) des qualifications professionnelles des infirmières conclu aujourd'hui entre la France et le Québec. Plus de 510 000 infirmières françaises diplômées d'État (IDE) et près de 22 700 infirmières membres de l'OIIQ sont concernées et peuvent bénéficier de cet accord.

Les signataires de l'ARM sont la présidente de l'OIIQ, Gyslaine Desrosiers, la ministre de la Santé et des Sports de France, Roselyne Bachelot-Narquin, et la présidente de l'Ordre national des infirmiers de France, Dominique Le Bœuf. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, le ministre des Relations gouvernementales et ministre responsable de la Francophonie, Pierre Arcand, ainsi que le ministre des Affaires étrangères et européennes, Bernard Kouchner, et la Consule générale de France à Québec, Hélène Le Gal, étaient présents à l'événement.

La reconnaissance mutuelle des compétences

Selon la procédure convenue, une analyse comparée de la formation et des champs de pratique a permis de convenir des conditions suivantes : tous les titulaires d'une autorisation légale d'exercer comme infirmière ou infirmier (au Québec ou en France) et d'un titre de formation d'un programme d'études universitaires (baccalauréat) dans le cas du Québec ou d'un diplôme d'État (IDE) dans le cas de la France, pourront se prévaloir de la nouvelle entente. Un stage d'adaptation en milieu clinique d'une durée de 75 jours assorti d'une évaluation leur permettra ensuite d'exercer. Ainsi, l'examen d'admission à la profession de l'OIIQ ne sera plus exigé pour les candidats et candidates de France.

Madame Gyslaine Desrosiers se réjouit de la conclusion de l'entente. « L'OIIQ a participé étroitement aux négociations. Je suis très satisfaite de cet accord qui favorise la mobilité et qui ajoute au pouvoir d'attraction du Québec », explique la présidente de l'OIIQ. « Nous serons heureux d'accueillir, encore plus facilement qu'avant, des infirmières et des infirmiers compétents et qualifiés. Depuis 2005, le Québec recevait, en moyenne, entre 60 et 70 infirmières françaises par année. C'est une nouvelle passerelle entre le Québec et la France ».

« C'est aussi une entente significative, car parmi les 57 métiers et professions qui ont à ce jour bénéficié des ARM, la profession infirmière est une de celles qui regroupe le plus grand nombre de membres ici au Québec comme en France, conclut Mme Desrosiers ».

À propos de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L'OIIQ est un ordre professionnel régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L'Ordre comptait 71 371 membres au 31 mars 2010 et environ 15 000 étudiants immatriculés. Sa principale mission est d'assurer la protection du public par la surveillance de l'exercice de la profession infirmière. L'OIIQ a également pour mandats de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières.

– 30 –

Source :
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Pour information :
Anne-Sylvie Robitaille
Attachée de presse par intérim
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
Tél. : 514 935-2501, poste 225
Cell. : 514 895-1987