Salle de presse

Communiqués

Grand prix Innovation clinique Banque Nationale 2012

Faciliter l'accès aux soins pour les personnes sans médecin de famille

Montréal, le 30 octobre 2012 – 

Le CSSS du Sud-Ouest–Verdun a réalisé un projet qui pourrait bien servir de modèle pour faciliter l'accès à un médecin de famille grâce à une meilleure collaboration interprofessionnelle. Ce projet qui mise sur le triangle professionnel – infirmière clinicienne, infirmière praticienne spécialisée (IPS), médecin – a permis de donner des services à plus de 250 personnes depuis sa mise en œuvre. Il a valu aux infirmières impliquées de recevoir aujourd'hui à Montréal le Grand prix Innovation clinique Banque Nationale.

Le projet gagnant est le fruit du travail d'une équipe formée de Madeleine Breton, inf., directrice de la santé publique et de la coordination du réseau local, Anne-Marie Denault, inf., M. Sc., conseillère clinicienne en soins spécialisés, et Belinda Hall, gestionnaire des programmes de prévention. L'équipe de conception comprend également des intervenants de la Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, soit la Dre Mylène Drouin, responsable du secteur Services préventifs en milieu clinique (SPMC), Marie-Josée Paquet, infirmière et coordonnatrice de l'équipe Pratiques cliniques préventives au secteur SPMC, ainsi que Andrée Gilbert et Robert Perreault, médecins-conseils, également de l'équipe Pratiques cliniques préventives. L'équipe a aussi été appuyée par trois infirmières et un médecin dans la mise en place du projet.

Valoriser l'expertise de l'infirmière

Mis sur pied en 2011, le Centre de prévention clinique du CSSS du Sud-Ouest–Verdun, compte sur une équipe multidisciplinaire et met à profit l'expertise clinique de l'infirmière dans le domaine de la prévention. Le modèle d'organisation adopté par ce centre est basé sur le triangle infirmière clinicienne, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne et médecin. Il vise à améliorer l'accès à des soins et services de première ligne aux adultes âgés de 18 à 60 ans, inscrits au Guichet d'accès pour la clientèle sans médecin de famille, n'ayant pas de diagnostic médical ou de symptômes récurrents nécessitant un suivi médical régulier. 

Consultation de l'infirmière clinicienne

Les personnes inscrites au centre reçoivent tout d'abord par la poste un questionnaire d'évaluation de leur santé, ainsi que les documents requis pour passer différents tests en fonction de leurs besoins (glycémie, bilan lipidique, etc.). Ils rencontrent ensuite une infirmière clinicienne pour un bilan de santé préventif, qui se veut une solution de rechange à l'examen médical périodique. Ce bilan comprend notamment un examen physique, une évaluation relative aux habitudes de vie du patient (tabagisme, alimentation, activité physique, consommation d'alcool, gestion du stress), une mise à jour des vaccins et un dépistage de maladies ou de facteurs de risque tels que l'excès de poids, les infections transmissibles sexuellement, le diabète, et les cancers du col utérin, du sein et colorectal. L'infirmière explique au patient les résultats des tests qu'il a passés et elle discute avec lui des gestes qu'il peut poser pour maintenir ou améliorer sa santé, le tout selon une approche basée sur la motivation. Au besoin, elle le dirige vers des ressources comme le centre d'abandon du tabac ou le centre d'éducation à la santé, ou encore vers l'infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne.

Consultation de l'infirmière praticienne spécialisée

L'IPS reçoit en consultation les personnes qui présentent une anomalie à l'évaluation réalisée par l'infirmière clinicienne. Elle procède au besoin à une évaluation approfondie et à un examen physique, puis elle note ses impressions sur le diagnostic lorsqu'il s'agit de conditions bénignes, en accord avec son niveau de spécialisation en soins de première ligne.

Consultation du médecin

Lorsqu'il y a lieu, elle dirige le patient vers le médecin répondant du Centre de prévention clinique. Ce dernier voit alors en consultation les personnes dont l'état nécessite un diagnostic médical, une thérapie médicamenteuse ou une référence à un médecin spécialiste.

Les résultats

L'efficacité de ce modèle d'organisation a été établie. Plus de 250 personnes ont bénéficié des services du centre depuis sa création. De plus, les résultats d'un sondage téléphonique, effectué auprès de 150 d'entre elles, ont démontré que 82 % des répondants étaient d'accord pour dire que les services avaient répondu à leurs attentes tandis que 89 % ont indiqué qu'ils les recommanderaient à leur entourage. Certains usagers ont également modifié leurs habitudes de vie (perte de poids, etc.) à la suite de leur rencontre avec les professionnels consultés.

L'équipe travaille actuellement avec la Direction de santé publique de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal afin d'élaborer un guide d'implantation d'un bilan de santé préventif basé sur ce modèle et qui sera transmis aux établissements du réseau.

Le concours Innovation clinique Banque Nationale

Le concours Innovation clinique Banque Nationale, lancé par l'OIIQ en 1995, met en valeur la contribution clinique des infirmières de tout le Québec, la qualité des soins offerts à la population, l'efficacité, l'efficience des services de santé, l'exportabilité vers d'autres établissements, ainsi que l'avancement de la profession infirmière. Le projet gagnant a été primé parmi douze projets finalistes régionaux. Ce concours a été rendu possible grâce au soutien financier de la Banque Nationale. « C'est avec fierté que la Banque Nationale soutient cette initiative qui contribue à l'amélioration des soins de santé », a souligné Yann Jodoin, vice-président, Produits aux particuliers, de la Banque Nationale. Engagée dans la création de valeur économique et sociale au Québec, la Banque Nationale a fait de la santé l'un de ses axes de développement prioritaires. C'est pourquoi nous sommes heureux d'être partenaire du Grand prix Innovation clinique de l'OIIQ ». En plus de la bourse de 1 000 $ que les infirmières ont déjà reçue pour avoir remporté le prix dans leur région, le Grand prix Innovation clinique leur remet une bourse de 3 000 $.

À propos de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L'OIIQ est un ordre professionnel régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. Au 31 mars 2012, il comptait 72 169 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa principale mission est d'assurer la protection du public par la surveillance de l'exercice de la profession infirmière. L'OIIQ a également pour mandats de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières.

─ 30 ─