Salle de presse

Communiqués

Financement supplémentaire pour améliorer les soins en CHSLD

Les recommandations de l’OIIQ entendues

Montréal, le 21 novembre 2016 – 

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) accueille favorablement les engagements du ministère de la Santé et des Services sociaux, totalisant 65 M$, pour soutenir les Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). « Ça se termine aujourd’hui cette catégorie de citoyens négligés par le réseau », a annoncé le ministre Gaétan Barrette, vendredi dernier.

Fort de son mandat de protection du public, l’OIIQ voit dans le plan d’action proposé une réponse respectueuse et soucieuse du bien-être des personnes hébergées, qui sont en droit de recevoir des soins et des services adaptés à leurs besoins. Celui-ci reprend plusieurs des demandes et recommandations qui découlent de travaux réalisés par l’OIIQ, menés depuis 2013, afin de toujours mieux répondre aux besoins de santé de la population québécoise.

Un investissement prometteur, aux impacts qui devront être mesurés

Les soins infirmiers seront organisés en fonction des besoins de plus en plus complexes des personnes. De plus, le nombre d’infirmières praticiennes spécialisées s’intégrant aux équipes de soins sera augmenté pour une meilleure efficience des soins tout comme la collaboration interprofessionnelle sera renforcée.

À cette reconnaissance des expertises infirmières s’ajoute notamment une prestation commune de soins selon les conditions des résidents, une amélioration des approches pharmacologiques, des projets pilotes sur les soins dentaires préventifs, une saine nutrition basée sur le principe de plaisir et un partenariat bonifié avec les comités des usagers.

Une reddition de compte annuelle est un autre facteur important mentionné pour mesurer les impacts de ce plan d’action. « Voici des avancées très encourageantes qui aideront à garantir des conditions de vie optimales et empreintes de dignité pour les personnes hébergées, car elles sont axées sur les besoins des patients. En ce sens, l’OIIQ offre toute sa collaboration afin d’améliorer la reddition de compte afin de maximiser cet investissement pour améliorer la prestation sécuritaire de soins », a affirmé Lucie Tremblay, présidente de l’OIIQ.

L’OIIQ a publié deux énoncés de position :

Ces documents invoquent l’impératif d’assurer en CHSLD un accès à des soins et des services sécuritaires et de qualité.