Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2016

Le leadership infirmier au service des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Rouyn-Noranda, le 13 mai 2016 – 

Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2016 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Abitibi-Témiscamingue (ORIIAT) est décerné au projet intitulé « La réussite du Plan Alzheimer passe par le leadership infirmier : l’expérience de l’Abitibi-Témiscamingue ». Ce projet, implanté dans le Groupe de médecine de famille (GMF) de Rouyn-Noranda, permet d’optimiser le délai pour poser un diagnostic et définir la prise en charge par une équipe interdisciplinaire, autour d’une infirmière pivot, pour les personnes susceptibles de présenter des signes et symptômes de troubles cognitifs, ou des symptômes comportementaux et psychologiques de démence.

Une situation à corriger en interdisciplinarité

Avec toute la bienveillance qui caractérise leur profession, des infirmières de la région de l’Abitibi-Témiscamingue se sont mobilisées pour garantir une évaluation adéquate des problèmes cognitifs chez les patients concernés. Considérant les délais d’attente importants pour l’accès aux soins spécialisés, et les lacunes de formation relatifs à cette maladie complexe, elles ont mis en place le « Plan Alzheimer », une approche qui vise à améliorer et à simplifier l’évaluation des fonctions cognitives, et le dépistage de la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neurocognitifs.

Implanté dans tous les GMF de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, ce processus d’évaluation, précis et systématique, permet d’établir un diagnostic et une prise en charge précoces de la clientèle à risque, dans le cadre d’un suivi de proximité de qualité.

Un projet qui met en lumière le leadership infirmier

L’infirmière clinicienne de la Clinique régionale de la mémoire, par ses connaissances spécifiques dans le domaine des troubles de la mémoire et sa formation en gestion a contribué à la mise en place d’un processus de hiérarchisation des soins et des services qui offre aux infirmières la possibilité d’occuper pleinement leur champ d’exercice. De l’évaluation à l’enseignement, en passant par l’ajustement de la médication et par l’exercice de la surveillance étroite de l’état de santé du patient, leurs compétences sont mises à profit. Jugement clinique, autonomie professionnelle et leadership infirmier sont autant de marqueurs de succès dans ce projet.

Le projet mobilise une équipe de professionnels, notamment des infirmières, médecins, ergothérapeutes, travailleurs sociaux, psychologues, autour d’une infirmière pivot de première ligne. Avec l’appui d’infirmières cliniciennes, l’infirmière exerce un rôle central de coordination du continuum de soins et des interventions des équipes soignante et médicale, en veillant au respect des besoins du patient. La relation de confiance avec ce dernier et ses proches s’en trouve améliorée, au même titre que l’accès aux services de santé et de services sociaux.

Les conditions gagnantes du projet

Une meilleure formation des intervenants sur les spécificités de la maladie est garante d’une meilleure compréhension de la clientèle et de ses besoins. Une connaissance commune des ressources, des procédures et des moyens d’intervention permettent de prévenir les situations à risque pour le patient et son entourage.

Par le passé, la majorité des clients référés en deuxième ligne avait 75 ans et plus. On constate aujourd’hui une augmentation de la prise en charge des 40-74 ans, et même des moins de 40 ans.

L’amélioration de la formation des professionnels impliqués, et la sensibilisation de l’ensemble de la population de l’Abitibi-Témiscamingue à la maladie d’Alzheimer, par le biais de conférences publiques, contribuent à une prise en charge précoce, évitent le recours à l’hospitalisation, ou les visites à l’urgence, et favorisent le maintien à domicile. L’appui des organismes communautaires permet également de rejoindre un plus grand nombre de patients. Le « Plan Alzheimer » est un modèle de soins préventif des plus novateurs qui s’adapte aux besoins actuels et à venir de la population québécoise.

Les actrices du projet :

  • Josée St-Cyr, infirmière clinicienne, Clinique régionale de la mémoire
  • Guylaine Leblond, infirmière clinicienne pivot Alzheimer, GMF de Rouyn-Noranda
  • Sylvie Théberge, infirmière clinicienne chef d’unité en santé mentale, hôpital de Rouyn-Noranda

À propos du concours Innovation clinique

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $, et ils sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $ remis à l’occasion du congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 7 et 8 novembre 2016.