Salle de presse

Communiqués

Louise Hagan, infirmière, professeure et chercheuse de l'Université Laval reçoit l'Insigne du mérite de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Montréal, le 24 octobre 2011 – 

Louise Hagan, infirmière, professeure et chercheuse de l’Université Laval a reçu aujourd’hui l’Insigne du mérite, la plus haute distinction accordée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). Créé en 1973, l’Insigne du mérite souligne la contribution remarquable d’une infirmière ou d’un infirmier du Québec aux soins et aux services de santé et au développement de la profession. La remise de cette distinction, assortie du prix du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ), a eu lieu durant le congrès annuel de l’OIIQ.

Une visionnaire

Dès le début de sa carrière, Louise Hagan se démarque en s’inscrivant au baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Montréal (1972), pour élargir ses horizons et développer un nouveau rôle infirmier auprès de la clientèle. Avant-gardiste et visionnaire, Mme Hagan suit une formation d’infirmière praticienne (Family Nurse Practitioner Certificate) à l’Université McMaster de Hamilton (Ontario), devenant ainsi l’une des deux premières infirmières praticiennes (IP) à exercer à ce titre dans une unité de médecine familiale au Québec. Elle fait ensuite une maîtrise en médecine expérimentale (M. Sc., option épidémiologie) qu’elle obtient en 1979, et couronne le tout avec un doctorat en sciences de l’éducation de l’Université de Montréal (1991).

Une infirmière déterminée

Il a fallu à Louise Hagan beaucoup d’audace et de détermination pour s’intégrer à une équipe de huit médecins omnipraticiens et développer cette pratique collaborative si novatrice. Cette expérience vécue à une époque où le Québec n’était pas prêt à accueillir les IP a toutefois servi de base à cette pionnière pour le développement professionnel des infirmières et leur formation. Trois décennies plus tard, Mme Hagan a représenté le milieu universitaire au sein des comités de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada et de l’OIIQ/Collège des médecins du Québec, et a activement contribué à l’élaboration de la formation et des modalités de pratique des infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne (IPSPL) au Québec. À l’Université Laval, c’est à titre de directrice des programmes de deuxième cycle en sciences infirmières qu’elle a assumé la responsabilité de concevoir et d’implanter un premier programme universitaire de formation des IPSPL, et ce, tout en participant à la formation des étudiantes et à la planification et l’organisation des stages dans ce domaine.

Louise Hagan et l’enseignement

Les réalisations de Mme Hagan dans l’enseignement permettent d’illustrer ses nombreuses contributions au développement de la profession infirmière. Ses études doctorales en sciences de l’éducation et sa thèse portant sur l’analyse de la pratique éducative des infirmières en CLSC lui ont permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour un transfert de connaissances complémentaires aux sciences infirmières dans la pratique des soins infirmiers. Depuis 1980, elle a transmis sa passion aux étudiants. Elle a d’abord enseigné à l’Université de Sherbrooke pendant onze ans : initiation à la recherche, notions de l’épidémiologie et de l’évaluation de la qualité des soins infirmiers, éléments de l’évaluation de la situation de santé. Depuis 1992, elle a enseigné dans le domaine de l’éducation à la santé au premier et deuxième cycle de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval. Mme Hagan, récipiendaire de plusieurs prix d’excellence en enseignement, s’est toujours distinguée par la qualité et le renouvellement de son enseignement lesquels reposent autant sur l’authenticité de la relation maître-étudiants qu’elle a su entretenir que sur sa rigueur, son expertise et son leadership pédagogique. Elle a aussi influencé l’exercice de la fonction éducative en santé en s’engageant dans diverses activités de formation continue dans les établissements de santé québécois (GMF, CLSC, CH et Centre de santé publique). Elle a soutenu la mise en œuvre d’un microprogramme en éducation de l’asthme auquel plus de 250 professionnels de la santé du Québec se sont inscrits.

Une chercheuse active

L’apport de Louise Hagan au développement de la recherche et de la pratique infirmière se révèle dans le rayonnement que ses travaux ont connu. Elle a à son actif une expérience de quelques années à titre de professionnelle de la recherche et à titre de professeure. Elle a dirigé plusieurs mémoires et essais et produit plus de 40 publications, dont quelques chapitres dans des ouvrages collectifs et un volume traitant de l’essentiel de la théorie et des méthodes en éducation pour la santé (2010), ainsi que 60 communications scientifiques. Parmi ses expériences les plus significatives, il y a celle d’avoir réalisé en 1997-98, pour le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, la première étude évaluative des services Info-Santé CLSC du Québec digne de mention. Les résultats de cette étude ont influencé la décision du gouvernement d’augmenter le budget de ces services sur l’ensemble du territoire du Québec.

Nombreux sont les prix qui sont venus couronner l’impressionnante carrière de Mme Hagan, dont le Prix d’Excellence 1999 de l’Association professionnelle des infirmières diplômées des études supérieures du Québec, le prestigieux prix Florence 2007, catégorie Recherche en sciences infirmières, de l’OIIQ et le Prix Rachel-Bureau (2003) de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Québec.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L'OIIQ est un ordre professionnel régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. Au 31 mars 2011, il comptait 71 399 membres et quelque 15 000 étudiants immatriculés. Sa principale fonction est d'assurer la protection du public par la surveillance de l'exercice de la profession infirmière. L'OIIQ a également pour mandats de promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des compétences des infirmières.

Photo disponible sur CNW www.cnw.ca

- 30 -

 

Source :
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Renseignements :
Lise Provost, M. Sc., M. Éd.
Attachée de presse
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
514 789-3428 salle de presse les 24 et 25 octobre
514 935-2501, poste 225
Cellulaire : 514 895-1987