Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2014

Prévenir les éclosions en résidences pour personnes âgées

Scott-Jonction, le 30 mai 2014 – 

Afin de prévenir et de gérer efficacement les éclosions d’infections en résidences pour personnes âgées (RPA) sur son territoire, une équipe d'infirmières du CSSS de Beauce a mis en place des mécanismes de communication et des trajectoires de services spéciaux qui ont permis de limiter considérablement, voire d'éviter les propagations et les hospitalisations. Ce projet intitulé « Prévenir les éclosions en résidences pour personnes âgées? Pourquoi pas! » leur a permis de remporter le prix Innovation clinique Banque Nationale 2014 décerné par l'Ordre régional des infirmières et infirmiers de Chaudière-Appalaches.

L'équipe gagnante est constituée de Nicole Caron, directrice des soins infirmiers et de la qualité; Nancy Duperron, infirmière en prévention et contrôle des infections; Sonia Simard, directrice du programme Soutien à l’autonomie des personnes âgées; et Véronique Veilleux, chef de programme Soutien à domicile (SAD).

« Le modèle proposé va au-delà de ce qui se fait actuellement sur le territoire, notamment en raison de la détermination des rôles de chacun et de l’élaboration d’outils d’évaluation de la clientèle, explique Nicole Caron, porte-parole du projet. L’élément central était de faire intervenir une infirmière dans les RPA dès l’apparition des signes d’infection afin de limiter les risques de propagation à d’autres personnes plus ou moins vulnérables et en perte d’autonomie. »

La Direction des soins infirmiers, en collaboration avec les équipes de SAD, a élaboré une trajectoire de services comprenant trois niveaux d’interventions, nécessitant tous la contribution des infirmières.

  1. Dès l’apparition des premiers symptômes, l’infirmière désignée du soutien à domicile pour la RPA s’assure de l’application de mesures de précautions supplémentaires afin d’éviter la transmission de la maladie à d’autres personnes habitant la résidence.
  2. Une infirmière pivot en prévention des infections du SAD procède à l’évaluation de la clientèle symptomatique afin de déterminer si le client peut demeurer à la RPA, s’il doit voir un médecin ou s’il doit être dirigé vers l’urgence.
  3. Pour éviter les transferts trop nombreux vers l’urgence lorsque plusieurs résidents requièrent une évaluation médicale à court terme, la collaboration des infirmières praticiennes, ainsi que des médecins des GMF du territoire, est prévue pour une évaluation médicale à distance ou sur place.

« Nous croyons que notre projet peut convenir à tout établissement soucieux de travailler pour le mieux-être de sa population, et ce, en collaboration avec ses partenaires, dans le respect des réalités et des capacités de chacun et en s’assurant que chaque partie y trouve avantage », souligne Mme Caron.

Le concours Innovation clinique a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) en 1995. Il valorise la contribution clinique des infirmières de toutes les régions du Québec à la qualité des soins offerts à la population, à l’efficacité des services de santé et à l’avancement de la profession infirmière. Les gagnants régionaux reçoivent un certificat et une bourse de 1 000 $, et ils sont admissibles au Grand prix Innovation clinique remis à l’occasion du congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 3 et 4 novembre 2014.

– 30 –

Source : Ginette Bernier
Ordre régional des infirmières et infirmiers de Chaudière-Appalaches
418 835-1475

Information : Nicole Caron, directrice des soins infirmiers et de la qualité
418 228-2031 poste 7785

Suzanne Lacombe
Direction principale, Stratégie, services et communication
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
514 935-2501, poste 277