Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2017

Prévention et contrôle des infections : deux infirmières se démarquent

Québec, le 22 septembre 2017 – 

Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2017 de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Québec (ORIIQ) est décerné au projet intitulé Amélioration de la qualité des soins donnés aux patients par l’intégration d’agents de prévention et contrôle des infections au CHU de Québec — Université Laval. Deux infirmières cliniciennes spécialisées en prévention et contrôle des infections nosocomiales, Valérie Dancause et Fanny Beaulieu, sont à l’origine de ce projet. Elles ont coordonné l’implantation d’un projet novateur et efficace pour  l’amélioration de la santé des Québécois en matière de prévention et de contrôle des infections nosocomiales.

Approche innovante de transfert de connaissances

Malgré plusieurs avancées marquantes, la lutte contre les infections nosocomiales demeure un enjeu de santé publique et nécessite des efforts constants pour assurer la qualité des soins aux patients hospitalisés. Après avoir observé des lacunes dans la transmission d’informations sur la prévention des infections, l’équipe de Mmes Dancause et Beaulieu a mis sur pied une équipe d’agents de prévention et de contrôle des infections (PCI), qui met de l’avant l’expertise des infirmières cliniciennes.

Cette équipe, composée de 70 infirmières et infirmiers cliniciens du CHU de Québec et issue de cinq hôpitaux différents, participe mensuellement à une formation sur un thème ciblé (influenza, hygiène des mains, communication, etc.). Ces infirmières et infirmiers assurent par la suite le transfert de connaissances dans leur équipe respective en adaptant les connaissances et recommandations aux réalités spécifiques de leur unité de soins. À ce jour, plus d’une quinzaine de formations ont été données au CHU de Québec – Université Laval.

Programme de formation unique en son genre

Lors des formations, des stratégies pédagogiques variées sont utilisées pour encourager l’appropriation des connaissances. Par exemple, les infirmières et infirmiers apprennent à détecter les erreurs et les manquements pouvant survenir dans l’application de protocoles et à identifier des façons de faire pour y apporter des correctifs. Dotés d’outils et de processus en vue de faciliter le transfert de connaissances, les agents PCI constituent de véritables références pour leurs collègues tout en contribuant à la mise en place de bonnes pratiques visant à favoriser un environnement propice à la santé. Cette stratégie novatrice s’avère particulièrement efficace, puisque depuis l’implantation du projet, l’équipe a observé une diminution significative du nombre d’infections nosocomiales (135 de moins que l’année précédente) et une augmentation du taux d’observance de l’hygiène des mains – un facteur déterminant pour la non-propagation des infections.

Soutenir le développement du leadership infirmier

Références pour leurs collègues infirmières et infirmiers, ainsi que pour les autres professionnels de la santé qui interviennent en contrôle et en prévention des infections, les agents PCI maximisent l’impact de la pratique infirmière sur la prévention et le contrôle des infections. Non seulement l’équipe soignante bénéficie de l’expertise de ses collègues en PCI, mais elle consolide également son jugement clinique lorsqu’un risque infectieux est présent. Ainsi, les infirmières et infirmiers du CHU de Québec sont mobilisés et collaborent à développer une culture de soins de qualité et sécuritaire, tout en favorisant l’utilisation maximale de leur champ d’exercice.

Acteurs du projet :

  • Valérie Dancause, adjointe à la directrice des soins infirmiers, volet prévention et contrôle des infections
  • Fanny Beaulieu, infirmière clinicienne spécialisée en prévention et contrôle des infections
  • Marie-Claude Asselin, infirmière, conseillère en prévention et contrôle des infections
  • Maryse Martineau, infirmière, conseillère en prévention et contrôle des infections
  • Louise Turmel, infirmière, conseillère en prévention et contrôle des infections
  • Catherine Dufresne, infirmière, conseillère en prévention et contrôle des infections
  • Claude Tremblay, microbiologiste-infectiologue
  • Marie-Claude Roy, microbiologiste-infectiologue

À propos du concours Innovation clinique Banque Nationale

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et ils sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $, remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2017.