Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2017

Un outil innovant développé par des infirmières et infirmiers pour protéger la santé des travailleurs

Alma, le 9 juin 2017 – 

Le prix Innovation clinique Banque Nationale 2017 de l’Ordre régional des infirmières et infirmières du Saguenay–Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec (ORIISLSJNQ) est décerné au projet intitulé « Outil d’évaluation du risque chimique » du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cet outil guide les infirmières et les infirmiers en santé au travail dans leurs interventions auprès des employeurs et des employés, pour favoriser la prise de conscience à l’égard des produits chimiques utilisés en milieu de travail et des risq  ues pour la santé. L’équipe du conseiller en soins infirmiers en santé au travail, Harold Bherer, a constaté qu’il n’existait aucun outil pour aider les infirmières et infirmiers en santé au travail à harmoniser les perceptions des risques liés à l’utilisation de produits chimiques. Cela entraîne des risques de blessures, selon la perception que l’employé ou l’employeur a du produit en question.

Différentes perceptions pour la gestion des produits chimiques

Annuellement au Québec, des centaines de travailleurs subissent des brûlures chimiques après avoir manipulé des produits dangereux. Certains articles de lois et règlements balisent les responsabilités des employeurs à l’égard de la gestion des risques chimiques en plus du système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (programme SIMDUT), mais malgré cela, ces mesures ne sont pas suffisantes. La perception d’un risque lié à l’utilisation de produits chimiques dangereux varie selon différents facteurs et aussi d’un individu à l’autre. De là est né le besoin d’un outil d’évaluation du risque chimique.

Sensibiliser et transformer les perceptions

Les infirmières et infirmiers du réseau de la santé publique en santé au travail conseillent et guident les employeurs en matière de premiers secours et premiers soins. Ils ont pour responsabilité d’évaluer les risques présents en milieu de travail, de transmettre l’information sur les effets de ces risques sur la santé, d’effectuer une surveillance médicale et d’apporter un soutien quant au contrôle ou à l’élimination des risques. L’approche préventive est préconisée dans l’ensemble de leurs actions.

Des retombées majeures pour les travailleurs

Les infirmières et infirmiers en santé au travail rapportent que la perception des risques chimiques et de ce qui les caractérise a complètement changé après l’utilisation de l’outil dans les équipes de travail. Les travailleurs détiennent dorénavant une compréhension plus fine des variables qui influencent la dangerosité d’un produit. À la suite de cette prise de conscience collective, les employeurs ont apporté des modifications significatives à leurs installations. Ainsi, certains d’entre eux ont carrément éliminé l’utilisation de produits chimiques. Le succès de cet outil est tel que l’équipe a reçu des demandes d’employeurs de la région pour les recevoir.

Les infirmières et infirmiers en santé au travail jouent un rôle de premier plan dans l’évaluation et la gestion des risques associés à l’utilisation de produits dangereux. En plus, il leur apporte une reconnaissance accrue et démontre l’étendue de leur pratique, tout en leur permettant d’accroître leurs habiletés. L’équipe d’Harold Bherer souhaite que cet outil de prévention en matière de santé publique profite à plusieurs milieux de travail au Québec.

Les acteurs du projet :

  • Harold Bherer, conseiller en soins infirmiers en santé au travail
  • Annie Pageau, infirmière clinicienne
  • Guylaine Lalancette, infirmière clinicienne
  • Stéphanie Boily, infirmière clinicienne
  • Annie Lavoie, infirmière clinicienne
  • Réjean Boulanger, infirmier

À propos du concours Innovation clinique

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $, remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ qui se tiendra les 20 et 21 novembre 2017.