Salle de presse

Communiqués

Prix Innovation clinique Banque Nationale 2014

Une clinique mobile des maladies chroniques

Sainte-Irène-de-Matapédia, le 27 juin 2014 – 

Dans le but d’améliorer l’efficacité et l’efficience dans la gestion et la prévention des maladies chroniques dans la région, deux infirmières du CSSS du Roché-Percé ont mis sur pied un programme où une équipe interdisciplinaire offre ses services à la clientèle atteinte de maladies chroniques dans les salles de conditionnement physique de la communauté. Ce projet, intitulé « Clinique mobile des maladies chroniques », leur a permis de décrocher le prix Innovation clinique Banque Nationale 2014 décerné par l’Ordre régional des infirmières et infirmiers du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Instaurée par Marie-Ève Hunter, infirmière clinicienne, et Stella Travers, directrice des soins infirmiers et de la qualité, la clinique mobile des maladies chroniques est composée d’une équipe interdisciplinaire formée d’une infirmière clinicienne, d’un kinésiologue et d’une nutritionniste offrant ses services dans les salles de conditionnement physique de la communauté. « Le programme consiste en un suivi intensif de 12 semaines à raison de deux fois par semaine à une clientèle atteinte de maladies chroniques, qui présente des facteurs de risques (HTA, dyslipidémie, obésité, tabagisme, etc.) », précise Marie-Ève Hunter, porte-parole de l’équipe.

L’infirmière suit son patient dans son intégralité. Elle fait l’évaluation complète de son état de santé, élabore le plan d’action en collaboration avec l’équipe interdisciplinaire, assure le suivi des pathologies et fait de l’enseignement concernant la prise en charge de la maladie. De plus, elle fait de l’enseignement au patient et à ses proches afin de favoriser la prise en charge de la maladie par le rehaussement des connaissances et l’adhésion aux traitements.

La clinique mobile compte plusieurs avantages. Elle permet de prévenir des dégradations de l’état de santé liées à une faible auto-efficacité dans la gestion des problèmes de santé et des traitements prescrits, elle favorise une meilleure adhésion aux traitements prescrits tout en améliorant l’expérience de soins et les clients sont amenés à une prise en charge autonome de leur état. De plus, elle favorise la diminution des consultations à l’urgence et les hospitalisations.

Depuis la création du programme en 2011, plus de 200 patients ont bénéficié du suivi intensif de 12 semaines, réparti dans quatre salles de conditionnement physique sur le territoire. « Les résultats constatés sont positifs, souligne Marie-Ève Hunter. Chez plusieurs patients, on a remarqué une diminution des glycémies et de l’hémoglobine glyquée, une amélioration de la tension artérielle et, dans certains cas, une diminution de la médication. »

Vu le succès du programme, le modèle a été intégré en septembre 2013 au volet enfant/jeunesse/famille. Les élèves qui présentaient des facteurs de risques tels que l’obésité ont bénéficié d’un suivi deux fois par semaine au gymnase de leur école avec l’infirmière scolaire et la nutritionniste, au besoin. La même approche a été utilisée avec un groupe de clients en santé mentale qui vont s’entraîner à raison de deux fois par semaine avec l’éducatrice spécialisée et l’infirmière en santé mentale. En plus de permettre d’améliorer l’état général de cette clientèle, ce suivi permet de briser l’isolement. De plus, deux centres de santé de l’Est du Québec ont déjà exporté le modèle pour l’implanter chez eux. Le programme a également attiré l’attention des Premières Nations qui, elles aussi, vivent dans des régions éloignées.

Le concours Innovation clinique a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) en 1995. Il valorise la contribution clinique des infirmières de toutes les régions du Québec à la qualité des soins offerts à la population, à l’efficacité des services de santé et à l’avancement de la profession infirmière. Les gagnants régionaux reçoivent un certificat et une bourse de 1 000 $, et ils sont admissibles au Grand prix Innovation clinique remis à l’occasion du congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 3 et 4 novembre 2014.

– 30 –

Source : Normand Lavoie
Ordre régional des infirmières et infirmiers du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
418 725-3353

Information : Marie-Ève Hunter, infirmière clinicienne
418 689-2298

Suzanne Lacombe
Direction principale, Stratégie, services et communication
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
514 935-2501, poste 277