Accéder à la profession

La profession infirmière au Québec

La profession infirmière au Québec est régie par un ordre qu’est l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, l’OIIQ. Elle est encadrée par des lois et s’inscrit dans un champ d’exercices précis. Par ailleurs, elle offre de bonnes perspectives d’emploi. Vous souhaitez immigrer au Québec pour y travailler comme infirmière? Voici quelques notions à connaître ainsi qu’un portrait général de la profession dans notre province.

L’Ordre

Au Québec, tous les professionnels sont régis par un ordre professionnel dont la mission principale est la protection du public. Ainsi, les Québécois bénéficient de services de qualité et sécuritaires fournis par des professionnels compétents et intègres.

Parmi les différentes actions menées par les ordres, on compte notamment :

  • la délivrance du permis d’exercice;

  • la fixation des conditions d’accès à la profession (comme l’examen d’admission);

  • la mise en place de mécanismes de surveillance de l’exercice de ses membres.

Ainsi, toute personne qui désire travailler comme infirmière au Québec doit être membre de l’OIIQ.

Les ordres ne sont ni des syndicats qui négocient les conditions de travail, ni des établissements d’enseignement qui sont régis par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).

L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) regroupe plus de 74 000 membres, majoritairement des femmes.

 

La profession d’infirmière

Les perspectives d’emploi sont nombreuses et diversifiées. Les infirmières sont très présentes dans toutes les régions du Québec. Elles œuvrent dans :

  • des centres hospitaliers (CH);
  • des centres locaux de services communautaires (CLSC);
  • des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD);
  • des cliniques médicales;
  • des centres de santé.

Elles peuvent également exercer comme enseignantes ou dans les domaines de la recherche et de la gestion.

Au Québec, la pratique clinique infirmière est encadrée par une loi qui reconnaît clairement l’expertise et l’autonomie décisionnelle des infirmières en matière de soins de santé. Cette pratique ne se limite pas à une liste d’actes spécifiques. Elle s’inscrit plutôt dans un champ d’exercices auquel se rattachent des activités réservées à l’infirmière ou partagées avec d’autres professionnels de la santé.

La profession d’infirmière au Québec se caractérise aussi par le leadership clinique que l’infirmière doit exercer, notamment par la détermination et l’ajustement du plan thérapeutique infirmier, que ce soit dans le cadre du suivi clinique des clients, de la coordination de l’équipe de soins infirmiers ou de la collaboration interprofessionnelle.

 

Le champ de pratique

Chaque profession est définie par un champ d’exercices qui la décrit de façon générale en faisant ressortir la nature et la finalité de sa pratique ainsi que ses principales activités.

L’article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers définit comme suit le champ d’exercice de la profession et les 17 activités professionnelles réservées aux infirmières :

« L’exercice infirmier consiste à évaluer l’état de santé d’une personne, à déterminer et à assurer la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers, à prodiguer les soins et les traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir la santé, de la rétablir et de prévenir la maladie, ainsi qu’à fournir des soins palliatifs (Loi sur les infirmières et les infirmiers, article 36, alinéa 1). »