Accéder à la profession

Infirmière diplômée hors Canada : obtenir votre droit d'exercice

Étapes à suivre pour obtenir votre droit d’exercice

En même temps que vous amorcez vos démarches auprès de l’OIIQ pour obtenir le droit d’exercer la profession infirmière au Québec, vous devez également entreprendre les procédures auprès des gouvernements canadien et québécois en vue d’obtenir les autorisations de travail nécessaires, tel un permis de travail.

Par ailleurs, si vous détenez déjà une autorisation légale d’exercer la profession au Canada, le Règlement sur les autorisations légales d’exercer la profession d’infirmière ou d’infirmier hors du Québec qui donnent ouverture au permis de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec s’applique et vous n’avez donc pas à faire une demande d’équivalence. Si tel est votre cas, veuillez communiquer avec la Direction, Admissions et registrariat pour connaître les démarches à entreprendre et consulter Infirmière d'une autre province canadienne.

1. Constituer le dossier de demande de reconnaissance d’équivalence
 

Tout d’abord, vous devez demander la trousse de documents nécessaires afin de faire votre demande de reconnaissance d’équivalence. Pour l’obtenir, veuillez remplir le Formulaire de demande de trousse.
 

Par la suite, vous devez constituer votre dossier en suivant les directives qui se trouvent dans la trousse. Une fois le dossier complété, il doit être analysé et présenté au Comité d’admission par équivalence de l’Ordre.
 

Délai de traitement

À noter que le délai de traitement de votre demande peut aller jusqu’à quatre mois à partir de la date à laquelle nous recevons le dernier document qui complète votre demande et la présentation du dossier au Comité d’admission par équivalence. Cependant, ce délai peut être modifié sans avis selon le nombre de dossiers à traiter.

 

2. Obtenir une décision du Comité d’admission par équivalence
3. Réussir le programme d’intégration professionnelle
 

En vue de permettre une meilleure adaptation professionnelle, le Comité d’admission par équivalence prescrit aux infirmières et infirmiers ayant obtenu leur diplôme hors Québec, sans exception, un programme d’intégration professionnelle au contexte de pratique québécois, dont les modalités varient selon l’analyse du dossier

 

Ce programme vise :

  • la familiarisation au contexte de pratique québécois, sur les plans professionnel, légal, déontologique, organisationnel et socioculturel;
  • l’adaptation des compétences déjà acquises afin de pouvoir exercer la profession au Québec;
  • la démonstration des compétences cliniques essentielles à une pratique professionnelle sécuritaire et efficace dans un milieu de soins québécois.

La durée du programme est fixée par le Comité d’admission par équivalence et varie de quelques semaines à quelques mois selon le profil de chaque infirmière.
 

Avant de commencer le programme d’intégration professionnelle, vous devez obtenir un certificat d’immatriculation. Au moment opportun, l’OIIQ vous fait parvenir la documentation nécessaire à l’obtention de ce certificat.

Une fois le programme d’intégration réussi, l’équivalence de formation vous est reconnue.

 

 

4. Obtenir le statut de candidate ou candidat à l’exercice de la profession infirmière (CEPI)
 

Dès que la Direction, Registrariat et examens aura constaté la réussite du programme d’intégration professionnelle et ainsi reconnu votre équivalence, le statut de CEPI vous sera octroyé et vous pourrez donc travailler à ce titre, jusqu’à la réussite de l’examen professionnel. Ce statut temporaire vous donne le privilège d’exercer certaines des activités réservées aux infirmières et infirmiers.

Pour plus d’information concernant le statut de CEPI, cliquez ici.

 

5. Réussir l’examen professionnel
 

L’examen professionnel de l’OIIQ est obligatoire pour les candidates et candidats et vise à évaluer les connaissances, les habiletés et le jugement nécessaires pour résoudre des situations cliniques semblables à celles qui se présentent dans l’exercice courant de la profession infirmière au Québec.
 

L’OIIQ tient deux sessions d’examen par année, à l’automne et à l’hiver. Il est obligatoire de vous présenter chaque fois que vous faites l’objet d’une convocation. Toute absence non motivée à l’examen professionnel entraîne un échec. Vous avez droit à trois essais dans un délai de deux ans pour réussir l’examen professionnel.
 

Pour plus d’information concernant l’examen professionnel, cliquez ici.

 

6. Obtenir le permis
 

Une fois l’examen professionnel réussi, l’OIIQ vous délivre un permis régulier, si vous répondez aux exigences de la Charte de la langue française en matière de connaissance du français, ou un permis temporaire, si vous n’y répondez pas.

Pour plus d’information concernant les exigences de l’Office québécois de la langue française, cliquez ici.

À noter que si une déclaration de culpabilité d’une infraction criminelle ou disciplinaire au Canada ou à l’étranger ou encore, d’une infraction pénale relative à l’usurpation d’un titre réservé ou à l’exercice illégal d’une profession au Canada ou à l’étranger, a été portée contre vous, l’Ordre devra, avant d’émettre votre permis, étudier votre dossier. S’il est décidé que l’infraction a un lien avec l’exercice de la profession, votre demande de permis pourrait être refusée, ou, si la décision du tribunal ou du forum disciplinaire n’a pas encore été rendue, son analyse pourrait être suspendue.

7. Inscription au Tableau
 

Le permis, à lui seul, n’est pas suffisant pour vous permettre d’exercer la profession infirmière. Vous devez obligatoirement vous inscrire au Tableau de l'Ordre en remplissant une déclaration annuelle, en ligne, et en acquittant les frais requis, en plus de renouveler cette inscription chaque année avant le 31 mars de chaque année.

 

 

La formation initiale des infirmières et infirmiers au Québec est offerte au collège ou à l’université

Au collège (cégep), cette formation est de trois ans et suit 11 années d’études primaires et secondaires. Le programme technique mène au diplôme d’études collégiales (DEC) en soins infirmiers.

À l’université, cette formation est de trois ans et suit 13 années d’études primaires, secondaires et collégiales. Le programme universitaire mène au baccalauréat en sciences infirmières (B. Sc. inf.).

La formation infirmière, qu’elle soit collégiale ou universitaire, comprend un minimum de 2 805 heures, dont au moins 2 145 heures en soins infirmiers qui sont réparties de la façon suivante :

  • Soins infirmiers en médecine et chirurgie : un minimum de 615 heures.

  • Soins infirmiers en santé mentale et en psychiatrie : un minimum de 120 heures.

  • Soins infirmiers auprès d’adultes et de personnes âgées en perte d’autonomie : un minimum de 105 heures.

  • Soins infirmiers en périnatalité : un minimum de 75 heures.

  • Soins infirmiers aux enfants et adolescents : un minimum de 90 heures.

  • Sciences biologiques : au moins 480 heures, dont au moins 135 heures en microbiologie, en immunologie et en pharmacologie.

  • Sciences humaines : au moins 180 heures.

Au moins 1 035 heures sur les 2 145 heures de formation spécifique sont consacrées à des stages cliniques, dont 240 heures portent sur l’intégration pratique des connaissances liées aux aspects législatifs, déontologiques, organisationnels et socioculturels de la pratique infirmière.

 

Délai pour l’obtention de la décision

Lorsque tous les documents requis dans votre dossier seront reçus, le délai pour l’obtention de la décision du Comité d’admission par équivalence (CAE) est d’environ quatre mois. Ce délai est sujet à changement, selon le nombre de dossiers reçus et leur nature.

 

Nous joindre

Pour en savoir plus sur votre droit d’exercice, contactez-nous à equivalence-br@oiiq.org