Accéder à la profession

Examen : non-inscription, absence ou échec

Tout ce que vous devez savoir sur l'échec à l'examen professionnel.

Trois situations pouvant mener à une mention échec

  • vous n'obtenez pas la note de passage à l'examen;
  • vous ne vous inscrivez pas à l'examen alors que vous en aviez l’obligation;
  • vous ne vous présentez pas à l'examen.

Si vous échouez à l’examen professionnel de l'Ordre

  • Vous pouvez vous présenter à deux autres sessions d’examen, mais dans le délai fixé, c’est-à-dire dans les deux années suivant la date de la première session d’examen après l’obtention de votre diplôme ou après qu’une équivalence vous a été reconnue par l’Ordre;
  • Vous avez l’obligation de vous inscrire à l’examen professionnel chaque fois que vous recevez une convocation.

Demande de révision de la note

Vous pouvez demander une révision de votre résultat dans les 30 jours suivant la date à laquelle nous vous l’avons envoyé, moyennant des frais.Vous devez alors remplir le formulaire prévu à cet effet qui est joint à votre résultat. Votre demande de révision et le paiement des frais doivent être reçus avant la date limite inscrite sur le formulaire.

La révision consiste à vérifier si vos réponses correspondent à celles du corrigé. Les membres du Comité de révision procèdent à la révision de tous les cahiers en même temps, après la date limite de réception des demandes. Ces personnes ne sont pas les mêmes que les correcteurs initiaux.

Par le passé, il est arrivé que des candidats obtiennent la mention « Réussite » à la suite d’une demande de révision. Cependant, il faut savoir que ces situations sont peu fréquentes.

La décision de présenter ou non une demande de révision vous revient et, malheureusement, nous ne pouvons évaluer pour vous vos chances de réussite. Même si vous décidez de faire une demande de révision, vous devez vous inscrire à la séance d’examen suivante afin de ne pas manquer la date limite d’inscription. Si la révision fait en sorte que vous obteniez la mention « Réussite » à l’examen, vous pourrez alors demander un remboursement de vos frais d’inscription.

Il est possible de faire une demande de consultation de votre examen. Il faut alors l’inscrire sur votre formulaire de demande de révision transmis lors de la notification de l’échec. Nous vous contacterons pour prendre rendez-vous au siège de l'Ordre. Les révisions se font exclusivement à Montréal.

 

Raisons pouvant mener à l'annulation d'un échec

Si vous obtenez la mention échec, vous pouvez la faire annuler en remplissant l'une de ces trois conditions :

  • État de santé physique ou mental
    Vous devez démontrer, à la satisfaction de l’Ordre, que vous n’avez pas été en mesure de réussir l’examen en raison votre état de santé physique ou mental au moment de l’examen.

À cet égard, un billet médical est nécessaire.

  • Absence ou non-inscription à l'examen
    Vous devez démontrer, à la satisfaction de l’Ordre, que vous aviez une raison justifiée pour ne pas vous présenter à l'examen ou ne pas vous inscrire, alors que vous étiez dans l’obligation de le faire. Les motifs pouvant être acceptés concernent l’une des situations suivantes :

    • accouchement;
    • décès de votre père, mère, enfant ou conjoint;
    • problème de santé qui vous concerne;
    • force majeure (survenance d’un évènement grave, hors de votre contrôle et impossible à prévoir ou à prévenir).

Si vous invoquez un cas de force majeure, vous devez démontrer, à la satisfaction de l’Ordre, que cette situation fortuite vous a nui au point que vous n’avez pu vous inscrire ou vous présenter à l’examen.

  • Équivalence accordée moins de 90 jours avant la date de l’examen
    Si vous avez obtenu votre diplôme hors Québec et qu’une équivalence vous a été accordée moins de 90 jours précédant la date de la tenue de l’examen professionnel, vous pourriez ne pas vous inscrire à l’examen professionnel.

Si vous décidez tout de même de vous y présenter, vous ne pourrez pas demander l’annulation de votre échec pour ce motif.

 

Vous suivez le programme DEC-BAC

Vous pouvez ne pas vous présenter à la première session de l’examen professionnel suivant l’obtention de votre diplôme d’études collégiales, si vous suivez au moins 12 crédits de cours du baccalauréat en sciences infirmières dans le cadre du programme de formation intégrée DEC-BAC.

Vous devrez fournir une attestation de l’établissement d’enseignement à cet effet. Par ailleurs, vous devrez obligatoirement vous inscrire à la session suivante de l’examen professionnel.

 

Procédure pour demander l'annulation d'un échec

Vous devez remplir le formulaire Demande d’annulation d’un échec à l’examen professionnel, que vous aurez reçu avec votre résultat à l’examen professionnel. Vous devez joindre les documents à l’appui de votre demande, par exemple :

  • un certificat de naissance;
  • un certificat de décès accompagné d’une preuve de filiation;
  • un certificat de mariage;
  • un billet médical;
  • tout autre document pertinent.

Les demandes qui ne sont pas accompagnées des documents requis ne seront pas analysées.

 

Votre demande d’annulation d’échec à l’examen professionnel doit nous parvenir au plus tard 60 jours après :

  • la date limite d’inscription à l’examen professionnel, si vous avez omis de vous y inscrire;
  • la date de la tenue de l’examen professionnel, si vous avez omis de vous y présenter;
  • la réception du résultat de l’examen professionnel, si vous l’avez passé et que vous avez reçu la mention d’échec.

Les demandes reçues tardivement ne seront pas considérées, à moins que vous ne fournissiez la preuve, à la satisfaction de l’Ordre, qu’il vous a été impossible d’agir dans le délai de 60 jours.

 

Remboursement des droits d'inscription

Si vous avez payé vos droits d’inscription à l’examen, mais que vous ne l’avez pas passé pour des motifs jugés valables, vos droits d’inscription vous seront remboursés (moins les frais administratifs engagés par l’Ordre).

 

Règlement applicable

La révision d'une note et l'annulation d'un échec sont prévues au Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (RLRQ, c. I-8, r. 13).