Pratique professionnelle

 

 

 

Survol

L’activité physique pour prévenir la récidive du cancer du sein

Guy Sabourin

|
01 nov. 2017
L’activité physique pour prévenir la récidive du cancer du sein

Parmi les nombreux moyens s’offrant aux femmes atteintes d’un cancer du sein et qui relèvent des habitudes de vie, l’activité physique et le maintien du poids sont les premiers facteurs de protection à considérer si l’on veut tenter de réduire le risque de récidive et le taux de mortalité, selon une méta-analyse de 67 études publiée dans le Canadian Medical Association Journal.

De tous les facteurs liés au mode de vie, l’activité physique demeure celui qui a l’effet le plus significatif pour réduire le risque de mortalité. À l'inverse, prendre du poids, ne serait-ce que de 10 %, après le diagnostic d’un cancer du sein accroît le risque de récidive et de mortalité.

Décourager la prise de poids, même faible, constitue donc une bonne intervention, non seulement pour prévenir le risque de récidive et diminuer le taux de mortalité du cancer du sein, mais aussi pour enrayer les effets négatifs du gain de poids sur l’humeur et l’image corporelle des femmes, écrivent les chercheuses.

Ces dernières se sont intéressées à une variété de facteurs associés au mode de vie, comme l’activité physique, l’alimentation et le tabagisme, entre autres, tout en examinant les changements que les femmes peuvent amorcer en vue d’améliorer leurs chances de survie et de réduire le risque de récidive de leur cancer. Environ le quart des femmes diagnostiquées à des stades précoces mourront de métastases.

 


 

Pour aller plus loin