Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Hiver 2021

Administration sécuritaire des médicaments : l'OIIQ publie une norme d'exercice

Julie Gélinas, inf., B. Sc. inf., M. Éd., Joanie Belleau, inf., M. Sc., conseillère à la qualité de la pratique, et Marie-Eve Arsenault, inf., B. Sc. inf., conseillère à la consultation professionnelle

|
21 janv. 2021
Administration sécuritaire des médicaments : l'OIIQ publie une norme d'exercice
L’OIIQ vous répond | Administration sécuritaire des médicaments

L’OIIQ publiera au début de 2021 la norme d’exercice Administration sécuritaire des médicaments. Cette norme d’exercice édicte ce qui est minimalement attendu de l’infirmière et vient préciser ses responsabilités pour une administration sécuritaire des médicaments, et ce, en respect de ses obligations déontologiques, peu importe le milieu de soins où elle exerce. Voyez ce qui a mené l’OIIQ à l’élaboration d’une telle norme.

Bien que toutes les activités réservées de l'infirmière comportent des risques pour la clientèle, certaines ont été identifiées par l'OIIQ comme critiques. Il s’agit des activités réservées touchant l’évaluation, la surveillance et le suivi. Ces activités, comportant davantage de risques de préjudice, font suite à des constats lors d'inspections professionnelles, dans le cadre des enquêtes du syndic et dans les décisions rendues par le Conseil de discipline.

L’OIIQ considère l’administration des médicaments comme étant une activité critique et à risque de préjudice pour la clientèle, puisque cette activité nécessite de l’infirmière de faire appel à ses activités d’évaluation, de surveillance et de suivi. L’administration d’un médicament par l’infirmière est un processus qui va bien au-delà d’un simple geste technique.

Administrer un médicament de manière sécuritaire exige diverses connaissances et compétences, tout en faisant appel à un savoir-agir complexe, soutenu par l’exercice du jugement clinique infirmier.

De plus, cette activité occupe généralement une place importante dans la pratique quotidienne de nombreuses infirmières, touchant ainsi largement la population. Et puisqu’elle exige une attention soutenue de la part de l’infirmière, cette activité peut mener malheureusement à des événements indésirables, voire causer un décès.

Administrer des médicaments selon les normes et standards de pratique

Lorsqu’elle exerce sa profession, l’infirmière a le souci de la sécurité des soins qu’elle dispense et se donne des moyens pour agir en ce sens. Pour ce faire, elle intervient en se basant sur des normes et des standards de pratique de même que sur des outils de référence reconnus provenant de diverses sources, notamment ceux visant l’administration sécuritaire des médicaments.

À ce sujet, il est courant d’entendre des infirmières mentionner que pour administrer des médicaments de manière sécuritaire, elles utilisent un outil mnémotechnique (ex. : 10 bons) retrouvé dans la littérature en sciences infirmières. Ce type d’outil comprend des éléments de vérification à effectuer en lien avec l’administration des médicaments et s’avère tout à fait pertinent. Toutefois, ces éléments de vérification sont-ils suffisants pour assurer la sécurité des clients? N’y en a-t-il pas d’autres que l’infirmière doit considérer pour une pratique sécuritaire?

Tout au long du processus d’administration du médicament, que ce soit à partir de la vérification de l’ordonnance, en passant par l’évaluation du client, la préparation et l’administration, jusqu’à la surveillance et le suivi requis, l’infirmière est impliquée et agit comme un acteur important. L’OIIQ considère que la pratique sécuritaire résulte d’une démarche structurée incluant toutes les étapes du processus.

Ainsi, afin de répondre à sa mission première de protection du public, et par ailleurs, d’adopter une posture préventive, l’OIIQ considère primordial d’établir une norme d’exercice pour cette activité à risque de préjudice.

Qu’est-ce qu’une norme d’exercice?

Les normes d’exercice ont pour objectif de fournir les principes, les règles et les exigences qui permettent d’uniformiser l’exercice d’une activité professionnelle et d’en assurer la qualité. Elles énoncent les exigences minimales attendues de l’infirmière compétente, prudente et diligente en balisant l’exercice d’une activité professionnelle davantage à risque de préjudice. Ces principes, règles et exigences sont généralement reconnus par les infirmières comme faisant partie d’une pratique sécuritaire.

Qui est visé par cette norme?

Toutes les infirmières et tous les infirmiers sont visés par cette norme, qu’ils exercent dans le réseau public de la santé, dans le secteur privé ou en pratique autonome, et quel que soit le domaine de pratique.

Cette norme remplace-t-elle les règles de soins infirmiers et autres outils d’encadrement dans les milieux de soins

Non. Cette norme d’exercice s’adresse à l’infirmière dans son exercice professionnel. Elle est à la base de sa pratique et complémentaire aux différents outils d’encadrement qu’un établissement peut avoir mis en place pour favoriser une administration sécuritaire des médicaments.

À retenir

Cette activité importante de l’infirmière fait l’objet d’un article spécifique dans le Code de déontologie des infirmières et infirmiers. L’article 45 mentionne ce qui suit : « L’infirmière ou l’infirmier ne doit pas faire preuve de négligence lors de l’administration ou l’ajustement d’un médicament ou d’une substance. À cette fin, l’infirmière ou l’infirmier doit, notamment, avoir une connaissance suffisante du médicament ou de la substance et respecter les principes et méthodes concernant son administration. »

Conclusion

Pour l’infirmière, l’administration des médicaments constitue une activité critique requérant des connaissances et compétences de même qu’un savoir-agir complexes. Pour procéder en toute sécurité, l’infirmière doit tenir compte de toutes les étapes entourant cette activité.

Cette norme d’exercice constitue dorénavant l’outil de référence à la base de la pratique de l’infirmière qui administre des médicaments. Toute infirmière doit s’y conformer.

La publication de cette norme d’exercice est une opportunité pour l’infirmière de faire une pratique réflexive quant à cette activité courante qu’est l’administration des médicaments afin en vue de valider la sécurité de ses interventions.


Références

Code de déontologie des infirmières et infirmiers, RLRQ, c. I-8, r. 9. http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cr/I-8,%20r.%209

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. (2020). Administration sécuritaire des médicaments : norme d’exercice.

Pour aller plus loin