Médias

 

Relations médias :

Colette Ouellet, Directrice des communications et affaires publiques

Téléphone : 514 604-2298
Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Assemblée générale annuelle 2017 : bilan d’une année riche et priorités 2017-2018

Pour toujours mieux répondre à la croissance des besoins de santé
20 nov. 2017

Montréal, le 20 novembre 2017 – C’est en présence de 1 000 délégués issus de toutes les régions du Québec que Lucie Tremblay, présidente de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), a tiré un bilan exhaustif des réalisations de l’OIIQ, mais aussi abordé les priorités actuelles.

Dans un contexte où le réseau de la santé est en pleine transformation et les besoins de la population, de plus en plus complexes, l’OIIQ, le plus grand ordre professionnel du Québec, avec ses 74 469 infirmières et infirmiers, réaffirme avec force et conviction le rôle crucial de la profession infirmière en tant qu’acteur clé de l’accès aux soins.

 

Façonner les soins infirmiers de l'avenir

Veiller au chevet des patients signifie aujourd’hui veiller à la qualité des soins. L’Assemblée générale annuelle (AGA) est l’occasion de réactualiser la motion « Au nom de la santé des Québécois » (2015) et le mandat de protection du public de l’OIIQ. Le constat est clair et les perspectives d’avenir le sont tout autant : la profession infirmière demeure essentielle.

La pleine occupation du champ d’exercice infirmier par les membres, le rehaussement des rôles professionnels et de la formation initiale ainsi que la révision des mécanismes de protection du public et d’inspection professionnelle sont autant de priorités de l’OIIQ qui servent à la fois à la qualité, à la sécurité et à l’accessibilité des soins aux patients, pour un système de santé plus efficace. Le développement professionnel et la formation continue des membres sont des leviers tout aussi significatifs et les activités de l’OIIQ en témoignent. Cette réalité est vraie pour l’année en cours et celle à venir.

 

Formation continue et développement professionnel

En matière de formation continue en 2016-2017, l’OIIQ a proposé 46 nouvelles formations en salle et 40 formations en ligne, qui représentent 500 heures de formation admissibles dans la catégorie de formation accréditée et couvrent plus de 100 sujets cliniques.

 

Prescription infirmière

La prescription infirmière constitue une avancée importante pour les patients. Le Québec comptait, le 31 octobre 2017, quelque 5 000 prescripteurs. L’OIIQ travaille en étroite collaboration avec les directions des soins infirmiers et les chargés de projets de chaque établissement. Selon une récente étude, le soutien de ces derniers est crucial dans le déploiement de cette nouvelle activité.

 

Soins aux personnes aînées et soins de fin de vie

Les personnes âgées, qu’elles vivent en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou à leur domicile, représentent une clientèle fragilisée et sont une préoccupation constante pour l’OIIQ. Il a notamment participé à la consultation du ministère de la Santé et des Services sociaux et au Forum sur les meilleures pratiques en CHSLD. Il a fait des représentations avec quatorze ordres professionnels pour des expertises professionnelles adaptées aux besoins des personnes hébergées en CHSLD. En matière de soins de fin de vie – un autre enjeu d’actualité –, un guide d’exercice intitulé l’Aide médicale à mourir a été rédigé; l’OIIQ y a contribué. L’OIIQ continue d’échanger avec les ministères concernés sur ce sujet d’actualité.

 

Infirmières praticiennes spécialisées et pratique infirmière avancée

Les six projets vitrines en CHSLD confirment l’efficacité des IPS, et la nouvelle réglementation, qui crée trois nouvelles classes de spécialité, va leur permettre d’aller plus loin encore. La présidente de l’OIIQ, Lucie Tremblay, a souligné la particularité de notre système professionnel avant de rappeler que le dossier de la pratique avancée fait l’objet de travaux avec le Comité d’experts ministériel en soins infirmiers pour reconnaître l’expertise des infirmières et infirmiers ayant une formation universitaire de 2e cycle.

 

Réforme du système professionnel

Cette année, l’entrée en vigueur de la Loi 11, loi modifiant le Code des professions, crée de fortes pressions sur les ordres professionnels qui devront se conformer à de nouvelles exigences portant sur trois volets : la gouvernance et l’éthique des ordres professionnels, l’admission aux professions et la justice disciplinaire. Même si dans bien des domaines, l’OIIQ, qui s’inspire des bonnes pratiques de gouvernance, est à l’avant-garde et que des actions avaient déjà été prises, la mise en œuvre de la Loi 11 impliquera des changements réglementaires majeurs et sera exigeante en termes de ressources pour l’OIIQ au cours de l’année 2017-2018.

 

La profession infirmière en quelques chiffres

Dans le détail, l’OIIQ, c’est :

  • 74 469 infirmières et infirmiers
  • 16 530 étudiants immatriculés
  • 3 412 nouveaux titulaires d’un permis
  • 3 620 nouveaux prescripteurs infirmiers, pour un total de 4 900 prescripteurs
  • 413 infirmières praticiennes spécialisées
  • 30 infirmières cliniciennes spécialisées en prévention et contrôle des infections

C’est aussi une équipe de professionnels qui répond, chaque année, à plus de 110 000 demandes d’infirmières et d’infirmiers et du public.

 

Élections au Comité exécutif

Les membres du Conseil d’administration ont également procédé à l’élection des membres du Comité exécutif pour 2017-2018. Le Comité exécutif veille aux affaires courantes de l'OIIQ. Il exerce les pouvoirs que le Conseil d'administration lui délègue, dont plusieurs concernent l'application des lois et des règlements.

Comité exécutif de l'OIIQ
Présidente Lucie Tremblay
Vice-présidente France Laframboise
Trésorier François-Régis FRéchette
Administratrice élue Louise Villneuve
Administrateur élu parmi les administrateurs nommés par l'OPQ Pierre Tremblay