Communiqué de presse

Assemblée générale annuelle virtuelle 2020 : Luc Mathieu réélu à la présidence, nouvelle composition du CA et priorités 2020-2023

09 nov. 2020
Assemblée générale annuelle virtuelle 2020 : Luc Mathieu réélu à la présidence, nouvelle composition du CA et priorités 2020-2023
Luc Mathieu

Montréal, le 9 novembre 2020 — Les administrateurs de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) ont réélu par acclamation Luc Mathieu à titre de président du Conseil d’administration (CA) de l’OIIQ pour un mandat de quatre ans. À 8 h, c’est en présence virtuelle de 835 délégués que l’Assemblée générale annuelle s’est ouverte. De plus, Luc Mathieu a tiré un bilan de son premier mandat de deux ans à la présidence de l’OIIQ. Son rapport annuel, riche en réalisations, a rappelé que les quelque 78 000 infirmières et infirmiers du Québec représentent un puissant levier en matière d’accès aux soins en raison de leur rôle stratégique au sein du réseau de la santé.

« La pandémie a été et est encore l’occasion de démontrer à la population et à tous les acteurs et professionnels de la santé les compétences et l’expertise démontrées avec éloquence par les infirmières et infirmiers dans ce contexte particulièrement difficile. Nulle réforme du réseau de la santé visant à améliorer l’accès aux soins de santé ne peut réussir sans l’optimisation de votre contribution. Ainsi, un grand défi nous attend au cours des prochains mois et des prochaines années : celui de faire reconnaître votre expertise. L’Ordre sera partie prenante des solutions à mettre en place et ses actions vont en ce sens dans son plan stratégique 2020-2023 », a soutenu Luc Mathieu en assemblée générale.

 

Composition du Conseil d'administration 


Officiers

  • Estrie : Luc Mathieu, président
  • Laurentides/Lanaudière : France Laframboise, vice-présidente

  • Montérégie : Chantal Doddridge, trésorière

 

Administrateurs

  • Abitibi-Témiscamingue : Claire Maisonneuve

  • Bas-Saint-Laurent/Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine : Simon Ouellet

  • Chaudière-Appalaches : Maryan Lacasse

  • Mauricie/Centre-du-Québec : Julie St-Onge

  • Montréal/Laval : Gracia Kasoki Katahwa

  • Outaouais : Gilles Coulombe

  • Québec : Charlène Joyal

  • Saguenay−Lac-Saint-Jean/Nord-du-Québec et Côte-Nord : Audrey Tremblay

 

Administrateurs nommés par l’Office des professions du Québec

  • Anil Badaroudine

  • Jean Morin

  • Michèle Perryman

  • Jacques Richer

 

Deux faits saillants du bilan 2019-2020

Reconnaissance de l’expertise des IPS

La dernière année a été marquée par un événement historique. La législation encadrant l’exercice des infirmières praticiennes spécialisées et infirmiers praticiens spécialisés (IPS) et les modalités d’exercice seront dorénavant déterminées par l’OIIQ. Le Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées découlant de la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d’autres dispositions afin de favoriser l’accès aux services de santé est actuellement entre les mains du gouvernement, qui devrait procéder sous peu à son approbation. Ce dernier a enfin reconnu, après plus de 10 ans de revendications, l’expertise des IPS. L’entrée en vigueur de ces nouvelles dispositions favorisera un meilleur accès aux soins de santé pour la population, puisque dorénavant, les IPS pourront notamment poser des diagnostics et effectuer le suivi de grossesse en fonction de leur classe de spécialité.

 

Des mesures exceptionnelles en temps de pandémie

En mars dernier, dès le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire, l’OIIQ a été un collaborateur proactif du ministère de la Santé et des Services sociaux. Afin que les infirmières et infirmiers puissent participer à la prévention et au contrôle de la COVID-19, l’utilisation de leur potentiel a été optimisée et 3 000 autorisations spéciales ont été délivrées à des non-membres, dont 1 142 dans le but de permettre un retour à la profession et 1 212 de sorte que les étudiantes et étudiants puissent exercer des activités infirmières de candidats à la profession. Ajoutons à cela qu’une douzaine de propositions d’arrêtés ministériels ont été présentées, et que plus de 14 avis et prises de position conjoints avec d’autres ordres professionnels ont été rédigés afin de maximiser la contribution de tous les professionnels de la santé dans une perspective de collaboration interprofessionnelle et de favoriser un meilleur accès aux soins.

 

Priorités stratégiques 2020-2023 : reconnaître l’expertise infirmière

Le plan stratégique 2020-2023 résulte d’un large processus de consultation auprès d’une trentaine de groupes partenaires ou parties prenantes de l’OIIQ en vue d’un usage optimal de l’expertise infirmière. Les six orientations du plan sont :

1. Le baccalauréat comme norme d’entrée à la profession;

2. L’optimisation des mécanismes de protection du public;

3. La pleine occupation du champ d’exercice;

4. La promotion des pratiques infirmières;

5. Les meilleures pratiques de gouvernance et de saine gestion au sein de l’OIIQ;

6. Le positionnement de l’OIIQ en tant qu’acteur incontournable.

 

Le dossier du baccalauréat comme norme d’entrée à la profession, qui doit être résolu pour répondre aux besoins de santé grandissants et à la complexité des soins au Québec, mobilisera les efforts de l’OIIQ. Les infirmières et infirmiers sont de plus en plus appelés à œuvrer au sein de la communauté. Le soutien à domicile demeure le premier choix de bon nombre de Québécois ayant besoin de soins et services. Les maladies chroniques apparaissent davantage avec l’avancée de l’âge et tendent à se cumuler, ce qui rend plus difficile leur prise en charge. Les personnes résidant en centre d’hébergement et de soins de longue durée ont des besoins de santé complexes qui nécessitent une intensité de soins constante et élevée. De plus, l’OIIQ jouera son rôle sociétal et prendra position sur des enjeux de société liés à sa mission. Il établira des ponts avec des associations citoyennes et des médias afin de consolider son engagement envers la vie publique et en vue de devenir un acteur privilégié auprès des parties prenantes.

 

Légende : Luc Mathieu, inf., D.B.A., président de l’OIIQ

 

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 78 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat d’assurer la compétence et l’intégrité des infirmières et infirmiers du Québec ainsi que de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité.