Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Budget provincial 2019 : reconnaissance des besoins de santé des personnes vulnérables

21 mars 2019
Budget provincial 2019 : reconnaissance des besoins de santé des personnes vulnérables

Montréal, le 21 mars 2019 — L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) se réjouit de l’accroissement de l’investissement de 801  M$ attribué à de nouvelles ressources à la santé et aux services sociaux pour tous, surtout à l’intention des populations plus vulnérables, dont les aînés et les jeunes. Par ailleurs, l’OIIQ accueille favorablement les 40 M$ destinés à consolider la présence des infirmières praticiennes spécialisées dans le réseau. Il s’agit là d’une reconnaissance manifeste de leur expertise et de leur contribution à l’amélioration de l’accès aux soins de santé.
 

Soins directs à la population

En tant qu’ordre professionnel, nous nous montrons très favorables à l’injection d’une somme de 215  M$ servant à l’amélioration des conditions d’exercice du personnel soignant dans les CHSLD et les hôpitaux. « Nous nous réjouissons de constater qu’un effort est consacré à l’embauche d’infirmières et d’infirmiers afin de réduire leur surcharge de travail, mais rappelons que ce gain doit s’accompagner des ressources nécessaires pour soutenir les bonnes pratiques cliniques en soins infirmiers et permettre l’utilisation optimale de leurs compétences et de leur champ d’exercice. C’est seulement ainsi que nous serons à même d’atteindre des résultats », affirme Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

Nous aurions souhaité voir des sommes allouées à la mise en œuvre d’un plan d’action pour abolir le temps supplémentaire obligatoire et un engagement gouvernemental fort à cet effet. L’OIIQ réitère son entière collaboration au MSSS en vue de trouver des solutions durables en cette matière.
 

Soins à domicile pour les aînés

L’OIIQ accueille favorablement l’ajout de trois millions d’heures, par rapport à l’exercice 2017-2018, dans le but de combler les besoins en soins à domicile et de venir en aide aux aînés et aux personnes en perte d’autonomie, de sorte que leurs besoins de plus en plus complexes soient satisfaits. Nous sommes particulièrement ravis de l’allocation de ressources au maintien ainsi qu’aux soins à domicile, qui comportent plusieurs avantages, maintes fois démontrés, pour les aînés et leurs proches aidants.

L’ouverture de 900 lits et places d’hébergement supplémentaires dans les CHSLD, qui se traduit par l’investissement d’une somme de 70 M$ de plus pour assurer la transition vers les « maisons pour aînés », est une solution de remplacement au domicile, pour les aînés en très grande perte d’autonomie, visant à bonifier les soins et les services, mais surtout, à améliorer leur sécurité et leur qualité de vie. Rappelons néanmoins que cette mise en œuvre ne mentionne pas la composition des effectifs et de l’équipe soignante. L’OIIQ rappelle l’importance d’instaurer des indicateurs de suivi et de résultats sensibles aux soins infirmiers dans ce contexte.
 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 76 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité et d’assurer le maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.