Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Pratique clinique

Cancer du sein et reconstruction mammaire

par Dalila Benhaberou-Brun, B. Sc. inf., B. Sc., M. Sc.

|
01 mai 2018
Cancer du sein et reconstruction mammaire
Crédit photo: Twilightproductions/iStock

Josiane B. et Alice D. viennent de subir une reconstruction mammaire après une mastectomie. La première a reçu un diagnostic de cancer du sein, la seconde est porteuse d’une mutation génétique, les deux situations les plus vues en clinique. Si le cancer du sein et ses traitements sont des sujets familiers dans la société québécoise, la reconstruction mammaire, elle, demeure encore méconnue.

Comptant pour 25 % de tous les cancers féminins, le cancer du sein est le plus répandu et constitue la seconde cause de décès chez les femmes, après le cancer du poumon. Une femme sur huit développera un cancer du sein au cours de sa vie et une sur 31 en mourra (Société canadienne du cancer, 2017a) (Tableau 1). Créé en 1998, le Programme québécois de dépistage du cancer du sein invite les femmes de 50 à 69 ans à passer une mammographie tous les deux ans (MSSS, 2017). Seule une biopsie des tissus mammaires confirme la présence d’un cancer (Société canadienne du cancer, 2017b). Selon les cas, le traitement reposera sur l’une ou plusieurs des options suivantes : chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, traitement ciblé ou hormonothérapie (Société canadienne du cancer, 2017c).

L’intervention chirurgicale permet de retirer la tumeur et les marges (tumorectomie), un sein (mastectomie) ou les deux seins (mastectomie bilatérale). Cette dernière procédure est également proposée aux femmes porteuses d’une mutation génétique, une condition qui augmente significativement le risque qu’elles soient atteintes un jour d’un cancer du sein (lire l’encadré « Mutation génétique et risque de cancer du sein »).

Peu connue et peu offerte

Parmi les quelque 6 000 femmes qui subissent une mastectomie chaque année au Canada, toutes ne sont pas informées des possibilités subséquentes de reconstruction mammaire. À peine une Canadienne sur cinq s’en prévaudrait (16 %), comparativement à une Américaine sur trois (38 %) (Société canadienne du cancer, 2017d). Selon la Dre Érica Patocskai, chirurgienne-oncologue au Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), environ 7 % des femmes au Québec auraient recours à la reconstruction mammaire après une mastectomie (Radio-Canada, 2015).

Cette possibilité, peu connue, n’est pas offerte d’emblée par les chirurgiens à l’extérieur des grands centres. Il existe pourtant peu de contre-indications à la reconstruction mammaire. Le tabagisme, l’obésité morbide et des problèmes cardiaques sont les seules identifiées par la Fondation du cancer du sein du Québec (2016). Les frais de cette chirurgie réparatrice sont entièrement couverts par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ, 2014).

Depuis 2011, l’initiative Breast Reconstruction Awareness Day (ou BRA Day), lancée par le plasticien torontois Mitchell Brown, a lieu chaque année au Canada et dans plus de 30 pays à travers le monde. Dans le cadre de cette journée qui vise à sensibiliser les femmes à la chirurgie de reconstruction mammaire, des patientes et des professionnels de la santé experts témoignent de leurs expériences.


Références

BRA-Day. (2018). Implant reconstruction
Chao, A. H., Garza 3e, R., Povoski, S. P. (2016). A review of the use of silicone implants in breast surgery. Expert Review of Medical Devices, 13(2), 143-156.
CHUM. (2015a). La reconstruction mammaire avec vos propres tissus – Le “DIEP”.
CHUM. (2015b). Le “Grand Dorsal pédiculé” – La reconstruction mammaire avec vos propres tissus.
CHUM. (2015c). La reconstruction mammaire avec une prothèse.
CHUM. (2015d). La reconstruction mammaire avec vos propre tissus – Le TRAM libre.
CHUM. (2015e). La reconstruction mammaire – « Symétrisation » et reconstruction du mamelon et de l’aérole.
CHUM. (2016a). Prendre soin de soi après une reconstruction mammaire.
CHUM. (2016b). Tableaux synthèse. Reconstruction mammaire.
Fondation du cancer du sein du Québec. (2016). La reconstruction mammaire.
Hart, A. M., Pinell-White, X. et Losken, A. (2016). The psychosexual impact of postmastectomy breast reconstruction, Annals of Plastic Surgery, 77(5), 517-522.
Lamp. S. et Lester, J. L. (2015). Reconstruction of the breast following mastectomy. Seminars in Oncology Nursing, 31(2), 134-145.
Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2017). Programme québécois de dépistage du cancer du sein.
Ng, S. K., Hare, R. M., Kuang, R. J., Smith, K. M., Brown, B. J. et Hunter-Smith, D. J. (2016). Breast reconstruction post mastectomy: Patient satisfaction and decision making. Annals of Plastic Surgery, 76(6), 640-644.
Radio-Canada. (2015). Les éclaireurs. La reconstruction mammaire après une mastectomie : Entrevue avec Erica Patocskai.
Régie de l’assurance maladie du Québec. (2014). Précisions concernant les chirurgies plastiques assurées.
Seidel, W., Bins-Ely, J., Ongaratto Barazzetti, D., Della Giustina, R., Walter, G. P., Ferri , T. A., . . . Narciso-Schiavon, J. L. (2017). Breast reconstruction after mastectomy for breast cancer: Comparative analysis of early and delayed reconstruction. Minerva Chirurgica, 72(3), 188-199.
Semple, J., Metcalfe, K. A., Lynch, H. T., Kim-Sing, C., Senter, L., Ainsworth, P., . . . Hereditary Breast Cancer Clinical Study Group. (2013). International rates of breast reconstruction after prophylactic mastectomy in BRCA1 and BRCA2 mutation carriers. Annals of Surgical Oncology, 20(12), 3817-3822.
Société canadienne du cancer. (2017a). Statistiques sur le cancer du sein.
Société canadienne du cancer. (2017b). Diagnostic du cancer du sein.
Société canadienne du cancer. (2017c). Traitements du cancer du sein.
Société canadienne du cancer. (2017d). Au Canada, moins d’une femme sur 5 a recours à une reconstruction mammaire après une mastectomie.
Teo, I., Reece, G. P., Christie, I. C., Guindani, M., Markey, M. K., Heinberg, L. J., . . . . Fingeret, M. C. (2015). Body image and quality of life of breast cancer patients: Influence of timing and stage of breast reconstruction. Psycho-Oncology, 25(9), 1106-1112.
Zhang, P., Li, C. Z., Wu, C. T., Jiao, G. M., Yan, F., Zhu, H. C. et Zhang, X. P. (2017). Comparison of immediate breast reconstruction after mastectomy and mastectomy alone for breast cancer: A meta-analysis. European Journal of Surgical Oncology, 43(2), 285-293.

Pour aller plus loin