Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Ce que pensent les jeunes de la profession qu’ils ont choisie

04 févr. 2021
Ce que pensent les jeunes de la profession qu’ils ont choisie

D’une relève infirmière dynamique et inspirante à une autre !

La prochaine session de l’examen professionnel aura lieu le samedi 27 mars 2021 dans plusieurs régions du Québec. À titre d’encouragement pour les candidates et candidats dans leur dernière ligne droite, trois jeunes déterminés et enthousiastes ont accepté de vous parler de la profession infirmière telle qu’ils la vivent désormais.

Mylène Tapin-Cyr, 25 ans

Au CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis 2016

Fière d’être une agente de changement

Mylène est infirmière clinicienne à la Clinique 180 de l’Hôpital de Chicoutimi, qui a pour but de prévenir et traiter l’obésité chez les jeunes âgés de 2 à 18 ans. Elle se passionne pour cette pratique où elle peut interagir avec les enfants et leur famille. Mylène dit oser apporter ses idées et mettre en place des projets au profit de ses très jeunes patients. « Ce n’est pas facile de m’imposer parce que je commence ma carrière, mais j’adore travailler dans ce milieu avec ces enfants aux besoins particuliers », déclare la jeune infirmière. En plus, elle dirige un projet de recherche qualitative sur l’évaluation d’un programme de soins en contexte de troubles alimentaires dans le cadre de sa maîtrise en sciences infirmières. Plus tard, elle se voit comme agente de changement. « Je veux faire évoluer la pratique et diriger des projets pour améliorer la qualité de soins. »

Camille Arondel, 25 ans

Au CISSS de l’Outaouais depuis 2020

Fière d’occuper pleinement son champ d’exercice

Camille s’est installée dans l’Outaouais en janvier 2020 et fait partie de l’équipe volante de l’Hôpital de Hull. Travaillant en étroite collaboration avec les infirmières et infirmiers auxiliaires, elle dit pouvoir ainsi se concentrer sur ses évaluations cliniques auprès de ses patients. « Grâce à cette répartition, je peux faire de l’écoute active et assumer pleinement mon rôle infirmier. » Conserver ses connaissances à jour est l’un de ses défis de jeune infirmière ; elle est soutenue par ses collègues et apprécie la formation continue offerte par l’OIIQ et par l’Hôpital. Elle s’efforce de prendre sa place dans des équipes multidisciplinaires. Souvent consultée par sa hiérarchie, Camille se sent privilégiée de pouvoir partager son point de vue pour améliorer la prestation des soins. Elle a consolidé sa pratique en acquérant le droit de prescrire. D’ici quelques années, elle souhaite s’orienter vers la santé publique, puisqu’elle est titulaire d’une maîtrise dans ce domaine.

Rajet Anand, 27 ans

Au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal depuis 2015

Fier d’exercer un rôle pivot dans la communauté

Rajet travaille depuis deux ans en milieu communautaire. Clinicien, le jeune homme œuvre en CLSC auprès d’une population diverse, parfois très vulnérable. « Mon défi est de préserver l’humanité des soins après les nombreux changements organisationnels », affirme l'infirmier. Il reconnaît la difficulté d’occuper sa place au sein des équipes multidisciplinaires. À l’aide de plusieurs outils et ressources dont la prescription infirmière, Rajet se dit plus autonome dans sa pratique et peut optimiser ses interventions auprès des personnes qui le consultent. « Je joue un rôle pivot et je peux mieux coordonner mes soins », déclare le jeune homme. Rajet est passionné, polyvalent et proactif dans son travail. « Dans quelques années, je souhaiterais influencer mon milieu et mettre en place les meilleures pratiques infirmières », déclare-t-il. Soucieux de valoriser la profession, il est prêt à retourner sur les bancs de l’université pour se former en gestion.

 

Présenté par 

Pour aller plus loin