Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

En bref

Comment savoir si vos interventions constituent de la psychothérapie?

Nathalie Boëls et Martine Lafleur, inf., M. Sc. inf.

|
31 oct. 2018
Comment savoir si vos interventions constituent de la psychothérapie?

Le 21 juin 2012 entraient en vigueur les dispositions législatives relatives à l’encadrement de la psychothérapie. Ces dispositions ont mené à la réserve du titre, établi les normes de délivrance du permis, fixé les conditions d’utilisation du titre de psychothérapeute et déterminé les obligations de formation continue. Elles ont aussi dressé une liste d’interventions qui ne constituent pas de la psychothérapie. Or, depuis ce temps, il règne une confusion chez les infirmières. Certaines d’entre elles s’imposent des limites dans leurs interventions afin de prévenir toute possibilité d’exercer illégalement la psychothérapie, tandis que d’autres enfreignent le règlement sans le savoir.

Il n’y a pas exercice de la psychothérapie du simple fait qu’on intervient dans le cadre d’un processus psychothérapeutique ou qu’on utilise un outil ou une technique issue d’un des quatre grands ensembles de modèles théoriques. Ceux-ci peuvent être utilisés non seulement en psychothérapie, mais aussi dans le cadre d’interventions qui s’y apparentent pour répondre aux besoins des patients. Alors, comment savoir si les interventions posées constituent ou non de la psychothérapie?

L'intervention psychothérapeutique

Le Code des professions définit ainsi la psychothérapie :

« La psychothérapie est un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien. » (art. 187.1).

Pour savoir si une intervention constitue de la psychothérapie, nous devons prendre en considération trois éléments :

Sa nature : l’intervention est un traitement psychologique.
Son objet : on y recourt pour traiter un trouble mental, des perturbations comportementales ou tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique.
Sa finalité : on cherche à favoriser chez la personne des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé.

De ces trois éléments, c’est la nature qui permet de départager, sur le plan clinique, la psychothérapie des interventions qui s’y apparentent et qui sont exercées par les autres professionnels en santé mentale et en relations humaines (Collège des médecins du Québec et al., 2018). Ainsi, l’intervention psychologique doit constituer un traitement pour être considérée comme de la psychothérapie.

On parle de traitement psychologique si l’intervention porte sur ce qui organise et régule le fonctionnement psychologique et mental de la personne. La conceptualisation et l’opérationnalisation de ce qui organise et régule ce fonctionnement varient, selon qu’on se réfère à un modèle théorique ou à un autre (CMQ et al., 2018). Autrement dit, la façon d’intervenir sur ce qui organise et régule le fonctionnement psychologique et mental de la personne varie selon le modèle théorique adopté par le psychothérapeute.

L’exercice de la psychothérapie s’appuie sur plusieurs modèles théoriques scientifiquement reconnus et que doivent connaître les professionnels dans le but d’exercer la psychothérapie, dont les modèles psychodynamiques, les modèles cognitivocomportementaux, les modèles systémiques et les théories de la communication, ainsi que les modèles humanistes (CMQ et al., 2018).

Lire l'article intégral

 


Références

«Code des professions», c. 26.
Collège des médecins du Québec/Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec/Ordre des ergothérapeutes du Québec/Ordre des infirmières et infirmiers du Québec/Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec/Ordre des psychologues du Québec … Ordre professionnel des sexologues du Québec. (2018). «L’exercice de la psychothérapie et des interventions qui s’y apparentent – Trouver la frontière entre les interventions de différents professionnels et la psychothérapie», 33 p. Montréal.
Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. (n.d.). «Exercice de la psychothérapie». 
«Règlement sur le permis de psychothérapeute». c. C-26, r. 222.1.