Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Automne 2021

Contrer la stigmatisation en santé mentale

Hélène Ouellet, inf., M. Sc., Nicole Ouellet, inf., Ph. D. et Claire Page, inf., Ph. D.

Contrer la stigmatisation en santé mentale

La stigmatisation des personnes ayant des troubles mentaux existe notamment aux urgences, où elles risquent de se heurter aux attitudes négatives des professionnels de la santé. Cet article suggère des pistes d’action pour l’enrayer.

La stigmatisation des personnes ayant des problèmes de santé mentale perdure malgré les nombreuses campagnes pour l’endiguer. En 2012, 21 % des Canadiennes et Canadiens atteints de troubles mentaux ont déclaré avoir été victimes d’opinions négatives ou de traitements injustes attribuables à leur problème de santé (ASPC, 2019a). Selon la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC, 2013), la stigmatisation est présente non seulement dans la population générale, mais également chez les professionnels de la santé. Selon des études, le système de santé serait « un facteur contribuant largement à la stigmatisation entourant les problèmes de santé mentale et de consommation de substances » (Livingston, 2020, p. 6). Des écrits présentent les services d’urgence comme des milieux où les personnes ayant des problèmes de santé mentale se heurtent à des attitudes négatives ainsi qu’à des préjugés véhiculés par les équipes de soins. Cette stigmatisation est souvent involontaire, non reconnue et incomprise par les professionnels de la santé (Arboleda-Flórez et Stuart, 2012 ; CSMC, 2013).

Les causes

La stigmatisation est définie comme « un phénomène social complexe où entrent en jeu de nombreux éléments qui, ensemble, concourent à mettre à l’écart de la société et à priver de leurs droits les personnes atteintes d’une maladie mentale et leur famille » (CSMC, 2013, p. 2).

Les causes de la stigmatisation sont nombreuses. Elle s’explique en partie par un manque de connaissances (Thornicroft et al., 2016). Ainsi, nombre d’infirmières rapportent se sentir trop peu outillées pour intervenir avec confiance auprès de cette clientèle (Dombagolla et al., 2019). L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec a d’ailleurs soulevé le problème (OIIQ, 2009). L’Agence de la santé publique du Canada (2019b) fait état de lacunes dans la formation des professionnels de la santé pour répondre aux besoins des personnes atteintes de maladies mentales. Par ailleurs, l’investissement dans les services de santé mentale est insuffisant et les personnes ne reçoivent pas toujours l’aide nécessaire.

Les particularités d’une unité d’urgence contribuent parfois à créer ou maintenir la stigmatisation. Notamment, la segmentation des soins amène le personnel infirmier de l’urgence à croire que s’occuper des personnes atteintes de troubles mentaux n’est pas de son ressort et qu’il faudrait les diriger vers un service spécialisé (Arboleda-Flórez et Stuart, 2012; Ross et Goldner, 2009). L’étiquetage, comme l’utilisation du nom « schizophrène » pour désigner une personne atteinte de schizophrénie, perpétue la stigmatisation (ASPC, 2019b, p. 27). Les taux d’occupation des urgences, le temps d’attente, l’espace restreint et la limite de temps sont autant de conditions qui rendent difficile la dispensation de soins centrés sur la personne aux prises avec un problème de santé mentale (Dombagolla et al., 2019).


Références

Agence de la santé publique du Canada (ASPC). (2019a). «At-a-glance–An update on positive mental health among adults in Canada». Ottawa, ON: ASPC. Repéré à https://health-infobase.canada.ca/positive-mental-health/

Agence de la santé publique du Canada (ASPC). (2019b). «Lutte contre la stigmatisation, vers un système de santé plus inclusif. Rapport de l’administratrice en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada 2019». Ottawa, ON: ASPC. Repéré à https://www.canada.ca/fr/sante-publique/organisation/publications/rapports-etat-sante-publique-canada-administrateurchef-sante-publique/lutte-contre-stigmatisation-vers-systeme-sante-plus-inclusif.html

Arboleda-Flórez, J. et Stuart, H. (2012). «From sin to science: Fighting the stigmatization of mental illnesses». Canadian Journal of Psychiatry, 57(8), 457-463.

Bélanger, S. (2016). «Faire ensemble et autrement – La lutte contre la stigmatisation et la discrimination dans le réseau de la santé et des services sociaux». Québec: MSSS. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2016/16-914-06W.pdf

Charest, S., Huard, A.-C., Huard, M.-C. et Perreault, L. (2011). «Favoriser le développement des compétences chez les infirmières à l’aide de l’apprentissage en ligne (e-learning)» [Synthèse de recherche]. Sherbrooke, QC: Université de Sherbrooke.

Clement, S., van Nieuwenhuizen, A., Kassam, A., Flach, C., Lazarus, A., … Thornicroft, G. (2012). «Filmed v. live social contact interventions to reduce stigma: Randomised controlled trial». The British Journal of Psychiatry, 201(1), 57-64

Commission de la santé mentale du Canada (CSMC). (2013). «Changer les mentalités – Rapport provisoire». Calgary: CSMC.

Corrigan, P.W., Michaels, P.J., Vega, E., Gause, M., Larson, J., … Botcheva, L. (2014). «Key ingredients to contact-based stigma change: A cross-validation». Psychiatric Rehabilitation Journal, 37(1), 62-64. Repéré à https://doi:10.1037/prj000003862

Corrigan, P.W. et Rao, D. (2012). «On the self-stigma of mental illness: Stages, disclosure, and strategies for change». Canadian Journal of Psychiatry, 57(8), 464-469.

Corrigan, P.W. et Wassel, A. (2008). «Understanding and influencing the stigma of mental illness». Journal of Psychosocial Nursing and Mental Health Services, 46(1), 42-48.

Curley, M.A.Q. (2007). «Synergy: The unique relationship between nurses and patients [the AACN Synergy model for patient care]». Indianapolis, IN: Sigma Theta Tau International.

Dalky, H.F. (2012). «Mental illness stigma reduction interventions: Review of intervention trials». Western Journal of Nursing Research, 34(4), 520-547. Repéré à https://doi.org/10.1177/0193945911400638

Dombagolla, M.H.K., Kant, J.A., Lai, F.W.Y., Hendarto, A. et Taylor, D.M. (2019). «Barriers to providing optimal management of psychiatric patients in the emergency department (psychiatric patient management)». Australasian Emergency Care, 22(1), 8-12. Repéré à https://doi.org/10.1016/j.auec.2019.01.001

Ghirardini, B. (2012). «Méthodologies pour le développement de cours e-learning – Un guide pour concevoir et élaborer des cours d’apprentissage numérique». Rome: FAO. Repéré à http://www.fao.org/docrep/015/i2516f/i2516f.pdf

Griffiths, K.M., Carron?Arthur, B., Parsons, A. et Reid, R. (2014). «Effectiveness of programs for reducing the stigma associated with mental disorders. A meta?analysis of randomized controlled trials». World Psychiatry, 13(2), 161-175.

Guruge, S., Wang, A.Z.Y., Jayasuriya-Illesinghe, V. et Sidani, S. (2017). «Knowing so much, yet knowing so little: A scoping review of interventions that address the stigma of mental illness in the Canadian context». Psychology, Health & Medicine, 22(5), 507-523. Repéré à https://doi.org/10.1080/13548506.2016.1191655

Heim, E., Henderson, C., Kohrt, B.A., Koschorke, M., Milenova, M. et Thornicroft, G. (2019). «Reducing mental health-related stigma among medical and nursing students in low- and middle-income countries: A systematic review». Epidemiology and Psychiatric Sciences, 29, e28. Repéré à https://doi.org/10.1017/S2045796019000167

Knaak, S., Livingston, J., Stuart, H. et Ungar, T. (2020). «Lutter contre la stigmatisation structurelle entourant les problèmes de santé mentale et de consommation de substances dans les établissements de soins de santé – Cadre d’action». Ottawa, ON: Commission de la santé mentale du Canada. Repéré à https://www.mentalhealthcommission.ca/sites/default/files/2020-08/structural_stigma_framework_for_action_fr.pdf

Livingston, J.D. (2020). «La stigmatisation structurelle des personnes ayant des problèmes de santé mentale et de consommation de substances dans les établissements de soins de santé – Analyse documentaire». Ottawa, ON: Commission de la santé mentale du Canada.

Martínez?Martínez, C., Sánchez?Martínez, V., Sales?Orts, R., Dinca, A., Richart?Martínez, M. et Ramos?Pichardo, J.D. (2019). «Effectiveness of direct contact intervention with people with mental illness to reduce stigma in nursing students». International Journal of Mental Health Nursing, 28(3), 735-743. Repéré à https://doi.org/10.1111/inm.12578

Marynowski-Traczyk, D. et Broadbent, M. (2011). «What are the experiences of Emergency Department nurses in caring for clients with a mental illness in the Emergency Department?». Australasian Emergency Nursing Journal, 14(3), 172-179. Repéré à https://doi.org/10.1016/j.aenj.2011.05.003

McCutcheon, K., Lohan, M., Traynor, M. et Martin, D. (2015). «A systematic review evaluating the impact of online or blended learning vs. face-to-face learning of clinical skills in undergraduate nurse education». Journal of Advanced Nursing, 71(2), 255-270. Repéré à https://doi.org/10.1111/jan.12509

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). (2009). «La pratique infirmière en santé mentale : une contribution essentielle à consolider. Rapport du Comité d’experts sur la pratique infirmière en santé mentale et en soins psychiatriques». Montréal: OIIQ. Repéré à www.oiiq.org

Ouellet, H. (2019). «Effet d’une intervention en santé mentale sur les connaissances, les attitudes et les intentions comportementales des infirmières et infirmières d’urgence» [Mémoire]. Rimouski, QC: Université du Québec à Rimouski. Repéré à http://semaphore.uqar.ca/id/eprint/1511/

Page, C. et Banville, F. (2011). «L’intervention auprès des personnes ayant une problématique de santé mentale: une réflexion sur les défis à relever dans la pratique infirmière». L’infirmière clinicienne, 8(2), 18-25.

Ross, C.A. et Goldner, E.M. (2009). «Stigma, negative attitudes and discrimination towards mental illness within the nursing profession: A review of the literature». Journal of Psychiatric and Mental Health Nursing, 16(6), 558-567. Repéré à https://doi.org/10.1111/j.1365-2850.2009.01399.x

Samson, E., d’Auteuil, S. et Harvey, D. (2012). «La lutte contre la stigmatisation: constats et orientations». Québec: Groupe provincial sur la stigmatisation et la discrimination en santé mentale (GPS-SM).

Shefer, G., Henderson, C., Howard, L.M., Murray, J. et Thornicroft, G. (2014). «Diagnostic overshadowing and other challenges involved in the diagnostic process of patients with mental illness who present in Emergency Departments with physical symptoms–A qualitative study». PLoS ONE, 9(11), e111682. Repéré à https://doi.org/10.1371/journal.pone.0111682

Thornicroft, G., Mehta, N., Clement, S., Evans-Lacko, S., Doherty, M., ... Henderson, C. (2016). «Evidence for effective interventions to reduce mental-health-related stigma and discrimination». Lancet, 387(10023), 1123-1132. Repéré à https://doi.org/10.1016/S0140-6736(15)00298-6

Thornicroft, G., Rose, D., Kassam, A. et Sartorius, N. (2007). «Stigma: Ignorance, prejudice or discrimination?». The British Journal of Psychiatry, 190(3), 192-193.

Pour aller plus loin