Communiqué de presse

COVID-19 : l’OIIQ facilitera le retour à la profession infirmière

17 mars 2020
COVID-19 : l’OIIQ facilitera le retour à la profession infirmière
Les personnes qui veulent revenir à la profession doivent suivre les instructions se trouvant dans cette page : retour à la profession infirmière en lien avec la COVID-19.

 

Montréal, le 17 mars 2020 — L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) répond à l’appel du premier ministre François Legault et de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en mettant immédiatement en place les processus nécessaires pour que les personnes souhaitant effectuer un retour à la profession en vue de participer à la prévention et au contrôle de la COVID-19 puissent le faire facilement et sans frais.

L’OIIQ tient à remercier chaleureusement ces personnes ayant quitté la profession infirmière qui ont communiqué avec les instances gouvernementales en vue de prêter main-forte au réseau de la santé dans ce combat contre la COVID-19.

Réuni aujourd’hui en séance extraordinaire, le Conseil d’administration de l’OIIQ a déterminé par résolution les conditions nécessaires à une inscription sans paiement au Tableau de l’Ordre à titre de membre actif et élargit cette possibilité à l’ensemble des personnes ayant quitté la profession infirmière de moins de 70 ans, y compris celles et ceux n’ayant pas exercé au moins 500 heures au cours des quatre dernières années suivant certains critères. Les personnes ayant quitté la profession infirmière pourraient donc effectuer un retour pour participer aux efforts soutenus en lien avec la prévention et le contrôle de la COVID-19, si tel est leur souhait.

Compte tenu que la profession infirmière comporte des activités réservées et que les personnes qui désirent effectuer un retour pourraient ne pas avoir suivi de formation continue ou exercé un minimum de 500 heures au cours des quatre dernières années comme le prévoit la législation applicable, l’OIIQ doit prendre certaines mesures afin de ne pas compromettre la protection du public. Leur droit d’exercice pourrait donc être limité aux activités d’évaluation, d’enseignement et de conseil liées à la prévention et au contrôle de la COVID-19, après avoir reçu la formation jugée pertinente de la part de leur employeur.

« Les circonstances actuelles liées à la COVID-19 exercent une pression sur le milieu de la santé et sur les professionnels qui y œuvrent. Les personnes ayant quitté la profession infirmière qui souhaitent prêter main-forte seront donc les bienvenues. Nous saluons la rapidité avec laquelle la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a déposé l’arrêté le 15 mars dernier, nous donnant ainsi les pouvoirs nécessaires pour agir rapidement », affirme Luc Mathieu, président de l’OIIQ.

 

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité. Il compte quelque 76 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat d’assurer la compétence et l’intégrité des infirmières et infirmiers du Québec ainsi que de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité.

 

Annexe

Toute personne qui déclare effectuer un retour à la profession infirmière afin de participer à la prévention et au contrôle de la COVID-19 bénéficiera donc d’une exemption de paiement à l’OIIQ de la cotisation annuelle en tant que membre actif et de la prime d’assurance responsabilité si elle n’a pas été inscrite au Tableau depuis le 1er avril 2019 ou si elle n’a pas d’employeur actif à son dossier.

Bien que nous soyons à moins de 15 jours du début du Tableau 2020-2021, la personne qui souhaite exercer la profession infirmière d’ici le 31 mars 2020 devra s’inscrire comme membre actif au Tableau 2019-2020, puis s’inscrire à nouveau comme membre actif au Tableau 2020-2021 si elle souhaite exercer à partir du 1er avril 2020.

Une personne s’étant inscrite, avant la mise en place de la mesure exceptionnelle concernant le non-paiement de la cotisation, à titre de membre actif pour effectuer un retour à la profession dans le contexte de prévention et de contrôle de la COVID-19 pourrait, si elle en fait la demande à l’Ordre, recevoir un remboursement. Pour être admissible à ce remboursement, cette personne doit avoir payé son inscription au Tableau à partir du 6 mars 2020, soit la date d’ouverture des cliniques de dépistage.

Toute personne qui fait une demande de remboursement doit être en mesure de démontrer à l’OIIQ que son inscription a été faite dans le contexte de prévention et de contrôle de la COVID-19.

Les personnes qui veulent revenir à la profession doivent communiquer avec l’OIIQ uniquement par courriel covid19@oiiq.org.