Médias

 

Relations médias :

Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse

Création d’un comité d’experts ministériel pour les soins en CHSLD : l’OIIQ étonné de ne pas faire partie des travaux

15 mai 2019
Création d’un comité d’experts ministériel pour les soins en CHSLD : l’OIIQ étonné de ne pas faire partie des travaux

Montréal, le 15 mai 2019 — L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) accueille favorablement la création d’un comité d’experts en vue de l’élaboration d’une politique d’hébergement en soins de longue durée pour le plus grand bénéfice des personnes hébergées. Il salue aussi la présence d’infirmières et infirmiers sur le comité d’experts. Toutefois, compte tenu de son expertise et de sa mission de protection du public, l’OIIQ est préoccupé de ne pas faire partie de la réflexion, lui qui a fait des soins en centres d’hébergement sa priorité et qui a mené de nombreux travaux sur la prestation sécuritaire des soins depuis 2014 : Prestation sécuritaire des soins infirmiers (2015) et Les conditions de vie des adultes hébergés en centre d’hébergement et de soins de longue durée (2014).

L’expertise infirmière est déterminante afin d’assurer aux résidents des centres d’hébergement les soins infirmiers dont ils ont besoin. Les infirmières et infirmiers de pratique avancée apportent une contribution incontournable dans ce contexte de soins. À la recommandation de l’OIIQ, une présence infirmière est rendue possible 24 heures par jour, 7 jours par semaine, en vue d’assurer les soins de proximité. Par ailleurs, entendu que la mission de l’OIIQ est de contribuer à la qualité des soins notamment par la compétence et l’intégrité des membres de la profession, et par la pleine occupation du champ d’exercice infirmier, il aurait été fortement souhaitable qu’il participe aux travaux.

En 2018, l’OIIQ a publié un cadre de référence qui précise et décrit l’exercice infirmier en CHSLD, et qui expose les assises de la discipline infirmière et les approches à privilégier dans ce contexte de soins. Il y a maintenant deux ans, l’OIIQ a priorisé les activités de protection du public sur l’évaluation, la surveillance clinique, le suivi et l’administration de médicaments – des activités réservées aux infirmières et infirmiers, omniprésentes en CHSLD. Il a par ailleurs participé aux projets vitrines mis sur pied en 2015, démontrant toute la pertinence de la présence d’infirmières praticiennes spécialisées pour rehausser la qualité des soins en CHSLD. La perspective unique de l’OIIQ sur la pratique infirmière l’amène à réitérer son entière collaboration dans ce dossier de première importance.

À propos de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

L’OIIQ est le plus grand ordre professionnel dans le domaine de la santé au Québec. Il est régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers et par le Code des professions. L’OIIQ est également guidé par ses valeurs de gouvernance que sont la confiance, la bienveillance, le respect et l’équité, il compte quelque 76 000 membres et quelque 16 000 étudiants immatriculés. Sa mission est d’assurer la protection du public par et avec les infirmières et infirmiers, tout en veillant à l’amélioration de la santé des Québécois. L’OIIQ a également pour mandat de contribuer à la promotion d’une pratique infirmière de qualité et d’assurer le maintien des compétences des infirmières et des infirmiers.