Media

 

Relations médias :

Direction, Bureau du président
 

Colette Ouellet, directrice

Téléphone : 514 604-2298

 

Karina Sieres, conseillère, relations publiques

Téléphone : 514 895-1987


Courriel : relationsmedias@oiiq.org

 

Communiqué de presse
Concours Innovation clinique Banque Nationale 2019

Chaudière-Appalaches : Amélioration des soins aux personnes âgées avec une diminution de la médication

2019 Jun 10
Chaudière-Appalaches : Amélioration des soins aux personnes âgées avec une diminution de la médication

Lévis, le 10 juin 2019 — Dans le cadre du concours Innovation clinique Banque Nationale 2019, un prix régional a été décerné au projet « Soutenir l'utilisation d'interventions de soins non pharmacologiques en présence de signes de delirium chez les usagers hospitalisés » par l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Chaudière-Appalaches (ORIICA). En plus de miser sur l’expertise infirmière, ce projet met de l’avant la formation, le mentorat clinique et la collaboration intraprofessionnelle afin de rehausser les compétences des membres de la profession infirmière et la qualité des soins offerts aux personnes âgées hospitalisées.

En soutenant leurs collègues dans l’évaluation clinique et en proposant des interventions répondant aux besoins de base du patient, l’équipe du projet constate une diminution des signes de delirium, de l’utilisation des agents pharmacologiques, des chutes et de l’utilisation des contentions sur leur unité lorsque les infirmières et infirmiers sont présents.

 

Détection des signes de delirium

Ce projet a été mis en place à la suite de préoccupations soulevées par des infirmières et infirmiers de l’unité de médecine de l’Hôtel-Dieu de Lévis du CISSS de Chaudière-Appalaches, dans le but de préconiser des interventions non pharmacologiques souvent banalisées et peu utilisées, et d’influencer la pratique de leurs pairs. Des infirmières et infirmiers leaders formés en vue de soutenir leurs collègues ont ainsi été identifiés.

Ainsi, les infirmières et infirmiers du projet évaluent les facteurs prédisposants et précipitants du delirium, en plus de planifier et d’effectuer des interventions non pharmacologiques répondant aux besoins de base du patient et adaptées à sa condition grâce, entre autres, à l’utilisation d’algorithmes décisionnels pour l’application de certaines interventions. Un suivi collaboratif permet d’assurer la continuité des soins, de favoriser l’utilisation optimale du champ d’exercice infirmier et de conduire à des résultats probants.

 

Des retombées qui contribuent à une meilleure santé

Dans le cadre du projet, la durée moyenne de l’hospitalisation a diminué d’une journée, en passant de 15 à 14 jours. De plus, la durée du delirium, lorsque présent, est passée de 7,5 jours à 6 jours en moyenne. L’utilisation des contentions physiques a été réduite, tout comme celle des agents pharmacologiques, ce qui a aussi entraîné une diminution des chutes pour la clientèle, soit une baisse de 8,5 %. Ces résultats favorisent une meilleure qualité et sécurité des soins, compte tenu des risques des effets indésirables de l'utilisation des contentions et d'agents pharmacologiques : immobilisation prolongée, prolongation du delirium, chutes, etc. Augmenter les connaissances des infirmières et infirmiers a permis d’accorder une plus grande crédibilité à cette approche, pour ainsi les stimuler à en faire une utilisation plus constante.

 

 

Le comité d’implantation du projet :

  • Saphyre Chamberland, infirmière, assistante infirmière-chef
  • Line Girard, infirmière
  • Marie-Soleil Hardy, infirmière, professeure adjointe
  • Frédéric Boivin, infirmier, chef d'unité de soins
  • Josée Rivard, infirmière, directrice des soins infirmiers
  • Yves Roy, infirmier, directeur adjoint des soins infirmiers, volet pratiques professionnelles et développement clinique
  • Clémence Dallaire, infirmière, professeure titulaire
  • Kelly Fillion, infirmière auxiliaire
  • Catherine Girouard, médecin

 

À propos du concours Innovation clinique

Le concours Innovation clinique Banque Nationale a été lancé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec en 1995. Il vise à mettre en valeur les contributions cliniques novatrices des infirmières et des infirmiers de toutes les régions du Québec à la santé de la population, à la qualité des soins offerts et à l’avancement de la profession infirmière. Il contribue également à susciter l’échange d’information entre les membres de la profession. Les gagnants régionaux reçoivent une bourse de 1 000 $ et sont admissibles au Grand prix Innovation clinique Banque Nationale d’une valeur de 3 000 $, remis à l’occasion du Congrès annuel de l’OIIQ, qui se tiendra les 25 et 26 novembre 2019.