Actualité

Dépistage néonatal

2019 Jan 29
Dépistage néonatal

Cet article fait suite à Champ d’exercice infirmier : testez vos connaissances où nous vous demandions d’associer des actes à des activités réservées.

 

Le dépistage néonatal est couvert par l’activité réservée d'initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique.

 

Cette activité réservée signifie que l’infirmière peut décider de procéder, sans ordonnance, à des prélèvements ou de demander des examens diagnostiques recommandés aux fins de dépistage dans les guides, protocoles ou autres cadres de référence officiellement entérinés par les autorités de la santé publique et qui découlent de l’actualisation du Programme national de santé publique du Québec.
 

Dans une perspective de santé publique, cette activité réservée signifie que toute infirmière, qu’elle exerce dans le secteur privé ou le secteur public, peut, d’une part, aborder la question du dépistage pendant l’évaluation initiale du patient ou à tout autre moment opportun, en particulier lorsqu’elle intervient auprès des groupes visés par les programmes de dépistage (personnes asymptomatiques), et, d’autre part, décider de procéder, sans ordonnance, à des prélèvements ou demander des examens diagnostiques recommandés aux fins de dépistage dans les guides, protocoles ou autres cadres de référence officiellement entérinés par les autorités de la santé publique.

La mise à jour récente du Programme national de santé publique a permis d’intégrer un nouveau cadre de référence au Programme québécois de dépistage néonatal sanguin (MSSS, Août 2018). Le but de ce programme consiste à réduire la morbidité et la mortalité associées à certaines maladies congénitales peu fréquentes, mais graves, que l’on peut dépister chez le nouveau-né par un prélèvement sanguin. En 2018, le MSSS a étendu le dépistage néonatal en ajoutant au programme, pour toutes les régions du Québec, le dépistage de la fibrose kystique ainsi que des maladies métaboliques en plus des autres maladies déjà inclues dans le dépistage. L’implantation de ce dépistage élargi s’est terminée en septembre 2018.

 

CEPI et dépistage néonatal

En vertu du Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et infirmiers, les CEPI ne peuvent pas initier des mesures diagnostiques à des fins de dépistage dans le cadre d'une activité découlant de l'application de la Loi sur la santé publique (RLRQ, chapitre S-2.2).

Elles peuvent évaluer la condition physique et mentale de la personne symptomatique; cependant, le fait d’initier implique, en plus de l’évaluation, une décision et un jugement cliniques qui engagent la responsabilité professionnelle.


Compte tenu que les CEPI sont en consolidation des apprentissages et que, selon le Règlement, elles nécessitent la supervision d’un membre de la profession infirmière pouvant intervenir rapidement auprès d’un patient afin de l’évaluer et de répondre aux demandes des CEPI, ces dernières doivent se référer à une infirmière lorsqu’il s’agit d’initier un dépistage néonatal, et ce, même s’il est inclus dans le suivi normal d’un nouveau-né.

 

 

Pour en savoir plus 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin