Professional practice

 

Resources for nurses

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Septembre-octobre 2020

Polymédication en CHSLD

Le modèle PEPS : une organisation basée sur la collaboration infirmière-pharmacien

Par Carolina Tisnado Garland, inf., B. Sc., Line Guénette, B. Pharm, M. Sc., Ph. D., Rachel Rouleau, B. Pharm., M. Sc., et Caroline Sirois, B. Pharm., Ph. D.

Polymédication en CHSLD
Pratique clinique | Polymédication en CHSLD : le modèle PEPS, basé sur la collaboration infirmière-pharmacien

La polymédication est une problématique en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) (Arnoldo, Cattani, Cojutti, Pea et Brusaferro, 2016; ICIS, 2014; Jokanovic, Tan, Dooley, Kirkpatrick et Bell, 2015; Maher, Hanlon et Hajjar, 2014).

Les aînés résidant en CHSLD prennent en moyenne 12 médicaments de façon régulière (APES, 2016). La prévalence des maladies chroniques s’accroît avec le vieillissement et les médicaments sont souvent utilisés pour en gérer les symptômes.

Or, plus le nombre de médicaments prescrits augmente, plus les risques d’interactions médicamenteuses et d’effets indésirables s’élèvent (Johnell et Klarin, 2007; Nguyen, Fouts, Kotabe et Lo, 2006). Chez la clientèle gériatrique, la polymédication augmente également le risque de médicaments potentiellement inappropriés (MPI). Les MPI présentent peu de bienfaits ou entraînent des risques (Abdulah et al., 2018; Alhawassi, Alatawi et Alwhaibi, 2019). Les personnes âgées en CHSLD sont particulièrement vulnérables à ces effets (Arnoldo et al., 2016; ICIS, 2014).

Les soins infirmiers en CHSLD sont complexes (OIIQ, 2018). Paradoxalement, le manque de ressources humaines constitue un défi supplémentaire pour assurer une gestion optimale des médicaments. Se pose alors cette question, dont la pertinence fut accentuée récemment par la COVID-19 : comment soigner efficacement avec les ressources disponibles?

Le Projet d’Évaluation de la Personnalisation des Soins pharmaceutiques (PEPS)  en soins de longue durée propose, dans les CHSLD québécois, d’augmenter l’autonomie professionnelle des pharmaciens et des infirmières, de réorganiser stratégiquement les soins, de former le personnel soignant et de faire réviser les médicaments par le pharmacien en collaboration interdisciplinaire.

 

 

Références 

Abdulah, R., Insani, W. N., Destiani, D. P., Rohmaniasari, N., Mohenathas, N. D. et Barliana, M. I. (2018). «Polypharmacy leads to increased prevalence of potentially inappropriate medication in the Indonesian geriatric population visiting primary care facilities». Therapeutics and Clinical Risk Management, 14, 1591-1597.

Alhawassi, T. M., Alatawi, W. et Alwhaibi, M. (2019). «Prevalence of potentially inappropriate medications use among older adults and risk factors using the 2015 American Geriatrics Society Beers criteria». BMC Geriatrics, 19(1), 154.

Arnoldo, L., Cattani, G., Cojutti, P., Pea, F. et Brusaferro, S. (2016). «Monitoring polypharmacy in healthcare systems through a multi-setting survey: Should we put more attention on long term care facilities?». Journal of Public Health Research, 5(3), 745.

Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (APES). (2016). «Meilleures pratiques en CHSLD et en SAD».

Institut canadien d’information sur la sante? (ICIS). (2014). «Utilisation des me?dicaments chez les personnes a?ge?es adhe?rant a? un re?gime public d’assurance-me?dicaments au Canada, 2012 – Rapport, mis a? jour en octobre 2014». 

Johnell, K. et Klarin, I. (2007). «The relationship between number of drugs and potential drug-drug interactions in the elderly: A study of over 600,000 elderly patients from the Swedish Prescribed Drug Register». Drug Safety, 30(10), 911-918.

Jokanovic, N., Tan, E. C., Dooley, M. J., Kirkpatrick, C. M. et Bell, J. S. (2015). «Prevalence and factors associated with polypharmacy in long-term care facilities: A systematic review». Journal of American Medical Directors Association, 16(6), 535.e1-535.e2.

Maher, R. L., Hanlon, J. et Hajjar, E. R. (2014). «Clinical consequences of polypharmacy in elderly». Expert Opinion on Drug Safety, 13(1), 57-65.

Nguyen, J. K., Fouts, M. M., Kotabe, S. E. et Lo, E. (2006). «Polypharmacy as a risk factor for adverse drug reactions in geriatric nursing home residents». American Journal of Geriatric Pharmacotherapy, 4(1), 36-41.

Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ). (2018). «Exercice infirmier aupre?s des personnes he?berge?es en centre d’he?bergement et de soins de longue dure?e (CHSLD) – Cadre de re?fe?rence».

Pour aller plus loin