Portrait

Prendre sa place comme IPS

Portrait de Julie Poirier
2018 Mar 14
Prendre sa place comme IPS
Dr Alexandra Audet, médecin de famille et pratique en périnatalité, Julie Poirier, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne, Dr Daniel Roux, médecin de famille et co-responsable GMF de la Nouvelle-Beauce.

Pour Julie Poirier, infirmière praticienne spécialisée (IPS) en soins de première ligne au Centre médical de La Nouvelle-Beauce, l’adoption des nouveaux règlements sur la pratique de l’IPS aidera grandement ses consœurs et elle-même à faire reconnaître leur expertise, et ce, tant auprès de leurs patients qu’auprès des autres professionnels de la santé. « C’est une reconnaissance extraordinaire envers notre pratique, mais c’est aussi un point tournant pour notre profession », explique-t-elle.

 

Une expertise à faire connaître

Julie Poirier l’avoue d’emblée : le rôle de l’IPS est encore méconnu. « On prend toujours le temps de bien expliquer notre rôle à chacun de nos patients! Grâce à des études plus poussées (maîtrise et diplôme complémentaire), les infirmières praticiennes spécialisées proposent une pratique clinique plus avancée. »

 

Des bienfaits accrus pour les patients

« Les IPS sont un nouveau point d’ancrage en termes d’accessibilité aux soins de première ligne, souligne Julie Poirier. On accompagne le patient dans la prise en charge de sa santé. On s’assure de répondre le plus adéquatement possible aux préoccupations et aux interrogations liées à sa condition et à ses traitements. On combine à la fois l’exercice d’une pratique infirmière avancée et l’exercice de certaines activités médicales. Tout cela est fait en partenariat avec les médecins, évidemment. »

La nouvelle réglementation permettra aux IPS de mieux répondre aux besoins grandissants — et de plus en plus complexes — de l’ensemble des Québécois et des Québécoises.   

 

De nombreux avantages

  • Un meilleur accès aux services et aux soins de santé pour les patients.
  • Un meilleur suivi à long terme pour eux.
  • Une approche globale et humaine des soins.
  • Une pratique avancée, en phase avec l’évolution des connaissances scientifiques.

Pour plus d'informations:

 

Pour aller plus loin