Professional practice

 

Resources for nurses

 

Recherche

Processus de surveillance clinique en soins critiques

Daniel Milhomme, inf., Ph. D., Johanne Gagnon, inf., Ph. D. et Kathleen Lechasseur, inf., Ph. D.

|
2018 Oct 31
Processus de surveillance clinique en soins critiques
© Tyler Olson / Shutterstock

La surveillance clinique fait partie du langage courant des infirmières depuis plusieurs décennies. Elle est généralement décrite comme un élément incontournable pour détecter l’apparition de problèmes et contribuer à la sécurité du patient (Dougherty, 1999; Doyon et Spycher, 2017; Kelly, 2009). Exercer une surveillance clinique de la condition des personnes dont l’état de santé présente des risques, y compris le monitorage et les ajustements du plan thérapeutique infirmier, constitue d’ailleurs une activité réservée de l’infirmière. Cet article résume les principaux résultats d’une étude qualitative menée en sciences infirmières ayant pour but de comprendre le processus de surveillance clinique chez des infirmières expertes dans un contexte de soins critiques.

Certains milieux, comme celui des soins critiques, accueillent des patients instables où le risque d’apparition de problèmes est plus élevé. L’infirmière qui assure la surveillance clinique en soins critiques doit donc faire face à des patients à risque élevé de présenter des problèmes suffisamment graves, qui prennent parfois la forme de complications (Milhomme, 2016; Milhomme, Gagnon et Lechasseur, 2018). La surveillance clinique exercée par les infirmières s’avère un élément incontournable pour reconnaître les modifications de l’état clinique afin d’intervenir dans un délai approprié. En ce sens, la surveillance clinique est reconnue comme le dernier filet de sécurité du patient (Doyon et Spycher, 2017).

Dougherty (1999) a défini la surveillance comme un processus comportemental et cognitif de collecte systématique d’information, utilisé pour émettre un jugement sur la situation de santé d’un patient.

Dans la littérature, la surveillance clinique est largement défi nie comme une intervention, une activité ou un processus sans toutefois préciser la façon dont elle se déploie (Milhomme, 2016). Dans l’ensemble, les écrits qui portent sur la surveillance clinique convergent vers son importance ou vers les conséquences liées à un manque de surveillance. Quelques auteurs ont cependant dirigé leur réflexion vers le concept de surveillance (Kutney-Lee, Lake et Aiken, 2009; Shever, 2011) ou l’ont analysé (Dresser, 2012, Kelly et Vincent, 2010) en vue de mieux le circonscrire (Milhomme, 2016; Milhomme et al., 2018).

Malgré ces études, il s’avère toujours difficile de mettre en lumière comment l’infirmière assure une surveillance clinique lorsqu’elle prend en charge un patient instable ou à risque élevé de complications.

Afin de comprendre le déploiement du processus de surveillance clinique en soins critiques, ce sont principalement les études en lien avec la collecte des données, le raisonnement clinique et la prise de décision qui s’avèrent éclairants. Des auteurs comme Hedberg et Sätterlund Larsson (2003), McKnight (2006) ainsi qu'Edwards et Donner (2007) décrivent les sources et les modes d’information utilisés par l’infirmière lors de la collecte des données. D’autres se sont plutôt intéressés aux caractéristiques du patient qui présente un problème (Cioffi , 2000b; Cioffi et al., 2009, 2010; Gerber et al., 2015; Minick et Harvey, 2003). Quelques chercheurs ont également mis l’accent sur les stratégies de raisonnement de l’infi rmière lorsqu’elle détecte un problème ou prend ses décisions (Aitken, 2003; Cioffi, 2000a, 2001; Fonteyn et Grobe, 1992; Ramezani-Badr et al., 2009; Redden et Wotton, 2001; Simmons et al., 2003; Milhomme et al., 2018). La grande majorité de ces recherches porte sur des infirmières d’expérience ou des infirmières expertes définies selon les critères de Benner (1984).

« La surveillance clinique est le dernier filet de sécurité du patient. »

 


Références

Aitken, L. (2003). «Critical care nurses’ use of decision-making strategies». Journal of Clinical Nursing, 12(4), 476-483.
Benner, P. (1984). «From novice to expert–Excellence and power in clinical nursing practice». Menlo Park, CA: Addison-Wesley.
Blitz, K., Goettsche, V. et Benner, P. (2010). «Practice breakdown: Attentiveness/surveillance». Dans P. Benner, K. Malloch et V. Sheets (dir.), Nursing pathways for patient safety (p. 58-75). St-Louis, MO:National Council of State Boards of Nursing.
Cioffi , J. (2000a). «Nurses’ experiences of making decisions to call emergency assistance to their patients». Journal of Advanced Nursing, 32(1), 108-114.
Cioffi , J. (2000b). «Recognition of patients who require emergency assistance: A descriptive study». Heart & Lung, 29(4), 262-268.
Cioffi , J. (2001). «A study of the use of past experiences in clinical decision making in emergency situations». International Journal of Nursing Studies, 38(5), 591-600.
Cioffi , J., Conwayt, R., Everist, L., Scott, J. et Senior, J. (2009). «‘Patients of concern’ to nurses in acute care settings: A descriptive ». Australian Critical Care, 22(4), 178-186.
Cioffi , J., Conwayt, R., Everist, L., Scott, J. et Senior, J. (2010). «‘Changes of concern’ for detecting potential early clinical deterioration: A validation study». Australian Critical Care, 23(4), 188-196.
Dougherty, C. M. (1999). «Surveillance». Dans G. M. Bulechek et J. C. McCloskey, Nursing Interventions–Effective Nursing Treatments (p. 524-532). Philadelphie: WB Saunders.
Doyon, O. et Spycher, L. (2017). La surveillance infi rmière – Dernier fi let de sécurité du patient. Paris : Lamarre.
Dresser, S. (2012). «The role of nursing surveillance in keeping patients safe». Journal of Nursing Administration, 42(7/8), 361-368.
Edwards, M. et Donner, G. (2007). «The efforts of critical care nurses to pass along knowledge about patients». Canadian Journal of Nursing Research, 39(1), 138-154.
Fonteyn, M. E. et Grobe, S. J. (8-11 nov. 1992). «Expert nurses’ clinical reasoning under uncertainty: Representation, structure, and process». Présentation au 16th Annual Symposium on Computer Application in Medical Care, Baltimore.
Fonteyn, M. E., Kuipers, B. et Grobe, S. J. (1993). «A description of think aloud method and protocol analysis». Qualitative Health Research, 3(4), 430-441.
Gerber, A., Thevoz, A.-L. et Ramelet, A.-S. (2015). «Expert clinical reasoning and pain assessment in mechanically ventilated patients: A descriptive study». Australian Critical Care, 28(1), 2-8.
Hedberg, B. et Sätterlund Larsson, U. (2003). «Observations, confi rmations and strategies–Useful tools in decision-making process for nurses in practice?». Journal of Clinical Nursing, 12(2), 215-222.
Kelly, L. A. (2009). «Nursing surveillance in the acute care setting: Latent variable development and analysis» (Thèse de doctorat). Université d’Arizona.
Kelly, L. et Vincent, D. (2010). «The dimensions of nursing surveillance: A concept analysis». Journal of Advanced Nursing, 67(3), 652-661.
Kutney-Lee, A., Lake, E. T. et Aiken, L. H. (2009). «Development of the hospital nurse surveillance capacity profile». Research in Nursing and Health, 32(2), 217-228.
McKnight, M. (2006). «The information seeking of on-duty critical care nurses: Evidence from participant observation and in-context interviews». Journal of the Medical Library Association, 94(2), 145-151.
Meyer, G. et Lavin, M. A. (2005). «Vigilance: The essence of nursing». Online Journal of Issues in Nursing, 10(3), 1-10.
Meyer, G., Lavin, M. A. et Perry, A. (2007). «Is it time for a new category of nursing diagnosis?». International Journal of Nursing Terminologies and Classifi cations, 18(2), 45-50.
Milhomme, D. (2016). «Processus de surveillance clinique par des infi rmières expertes en contexte de soins critiques: une explication théorique» (Thèse de doctorat). Québec: Université Laval.
Milhomme, D., Gagnon, J. et Lechasseur, K. (2018). «The clinical surveillance process as carried out by expert nurses in a critical care context: A theoretical explanation». Intensive and Critical Care Nursing, 44, 24-30.
Minick, P. et Harvey, S. (2003). «The early recognition of patient problems among medical-surgical nurses». MEDSURG Nursing, 12(5), 291-297.
Neuman, B. M. (2011). «The Neuman system model». Dans B. M. Neuman et J. Fawcett (dir.), The Neuman system model (5e éd.) (p. 3-33). Boston: Pearson.
Ramezani-Badr, F., Nasrabadi, A. N., Yekta, Z. P. et Taleghani, F. (2009). «Strategies and criteria for clinical decision making in critical care nurses: A qualitative study». Journal of Nursing Scholarship, 41(4), 351-358.
Redden, M. et Wotton, K. (2001). «Clinical decision making by nurses when faced with third-space fluid shift: How well do they fare?». Gastroenterology Nursing, 24(4), 182-191.
Shever, L. (2011). «The impact of nursing surveillance on failure to rescue». Research and Theory for Nursing Practice, 25(2), 107-126.
Simmons, B., Lanuza, D., Fonteyn, M., Hicks, F. et Holm, K. (2003). «Clinical reasoning in experienced nurses». Western Journal of Nursing Research, 25(6), 701-719.
Strauss, A. et Corbin, J. (1998). «Basics of qualitative research: Techniques and procedures for developing grounded theory» (2e éd.). Thousand Oaks, CA: Sage Publications