Professional practice

 

Resources for nurses

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Printemps 2022

Reconnaître une péricardite, ça presse!

Claudie Roussy, inf., M. Sc., IPSSA, Cynthia Giroux, inf., M. Sc., IPSSA, Émilie Lacharité St-Louis, inf., M. Sc., IPSSA, et Pascale Pellerin-Huet, inf., M. Sc., IPSSA. 
Révision scientifique : Alain Vadeboncoeur, M.D.
 

Reconnaître une péricardite, ça presse!

La péricardite est une affection fréquente et le plus souvent bénigne. Ses complications peuvent toutefois entraîner la mort. Sauriez-vous en reconnaître les signes?

Objectifs d’apprentissage
  1. Décrire la physiopathologie, les différentes étiologies et les complications de la péricardite.

  2. Reconnaître les signes et les symptômes cliniques de la péricardite et désigner les examens paracliniques associés.

  3. Expliquer les investigations et les traitements à effectuer dans les cas de péricardite.

  4. Énumérer les éléments de surveillance infirmière et d’enseignement au patient.

Épidémiologie

La péricardite aiguë est l’affection la plus fréquente du péricarde (Doctor et al., 2017), responsable de 0,20 % des admissions d’étiologie cardiovasculaire (Kytö, Sipilä et Rautava, 2014). Cette pathologie affecte davantage les hommes que les femmes et, plus particulièrement, les jeunes adultes (Kytö et al., 2014). Une prise en charge rapide et un suivi rapproché sont essentiels afin de soulager le patient et prévenir les complications. Plus de 10 à 30 % des patients répondant au traitement initial développeront une récidive de la maladie (Imazio et al., 2005, 2013).

De façon générale, la péricardite est une affection plutôt bénigne qui répond bien au traitement. Bien que rares, les complications peuvent toutefois causer le décès avec un taux de mortalité intra-hospitalière de 1,1 % des cas (Kytö et al., 2014; LeWinter, 2014;).